Théodore Akimenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théodore Akimenko,Yakimenko
Naissance
Kharkiv Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Décès (à 68 ans)
Paris Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur

Théodore Akimenko (également prénommé Feodor, Fiodor ou Fyodor) ( à Pisky en Ukraine - à Paris) est un pianiste, musicologue et compositeur ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Théodore Akimenko est le frère aîné Yakiv Yakimenko (Jakob Akimenko) également compositeur, dont le pseudo est Yakiv Stepovy (en).

À l'âge de neuf ans Théodore Akimenko intègre la Chapelle Royale de Saint-Pétersbourg. Il y est élève de Nikolai Rimsky-Korsakov et Mily Balakirev[1]. En 1895 il entre en classe de composition au Conservatoire Supérieur de Saint-Pétersbourg.

Après une courte période où Akimenko dirige le conservatoire de Tbilissi (1901-1902), il retourne à Saint-Pétersbourg. Puis, en 1903, il est invité à diriger le chœur de l'église russe à Nice.

De 1903 à 1906 Akimenko vit en France avant de retourner à Kharkiv, en Ukraine. De 1903 à 1914 il enseigne au Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Il y fut également l'un des premiers professeurs de composition d'Igor Stravinsky.

En 1924 Akimenko émigre à Prague. Il dirige la faculté de musique à l'Institut Pédagogique Ukrainien de Mykhaïlo Drahomanov jusqu'en 1926. En 1925 Akimenko publie à Prague son "Cours pratique d'harmonie musicale".

Les dernières dix-neuf années de sa vie le compositeur passe en France, entre Paris et Nice.

Le 28 décembre 1944 Akimenko a eu un infarctus sur la place Saint-Michel à Paris. Il décède le 8 janvier 1945 à l'Hôtel Dieu.

Il est inhumé à Paris au cimetière des Batignolles (29e division).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2 Morceaux pour violon et piano, Op. 9
  • Éclogue en fa mineur pour cor anglais (ou alto, ou violon) et piano, Op. 12 (1900)
  • Romance en mi mineur pour alto et piano, Op. 13 (1902)
  • Idylle pour flûte et piano, Op. 14
  • Berceuse pour piano, Op. 15
  • Au coin du feu pour piano, Op. 28
  • 2 Esquisses fantastiques pour piano, Op. 33
  • Sonates pour violon et piano
  • Pièces pour piano seul

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]