Théodora Cantacuzène (épouse d’Orhan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Théodora Cantacuzène
Fonctions
Sultane ottomane
Biographie
Dynastie Cantacuzène (par naissance)
Ottomane (par mariage)
Date de naissance v. 1332
Lieu de naissance Empire byzantin
Date de décès après 1381
Lieu de décès Constantinople, Empire byzantin
Père Jean VI Cantacuzène
Mère Irène Asanina
Fratrie Mathieu
Manuel
Marie
Hélène
Andronic
Conjoint Orhan Gazi
Enfants Şehzade Halil
Religion Orthodoxe

Théodora Cantacuzène (grec Θεοδώρα Καντακουζηνή; morte après 1381) était une princesse byzantine, fille de l’Empereur Jean VI Cantacuzène, et la cinquième épouse du Sultan ottoman Orhan Gazi.[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

Théodora était l’une des trois filles de l’Empereur Jean VI Cantacuzène par son épouse Irène Asanina. L’historien Nicéphore Grégoras la nomme par erreur « Marie » dans un passage.[1] En janvier 1346, pour consolider l’alliance de son père avec l’Empire ottoman en plein essor et pour éviter que les Ottomans n’apportent leur aide à l’Impératrice-régente Anne de Savoie pendant la la guerre civile, elle fut fiancée au souverain ottoman, Orhan Gazi.[2] Le mariage eut lieu pendant l’été de cette même année. Ses parents et ses sœurs l’escortèrent à Sélymbrie, où les représentants d’Orhan, parmi lesquels se trouvaient des grands de sa cour et un régiment de cavalerie, arrivèrent sur une flotte de 30 vaisseaux. Une cérémonie fut organisée à Sélymbrie, où les émissaires d’Orhan la reçurent et l’escortèrent sur les terres ottomanes de Bithynie, de l’autre côté de la Mer de Marmara, où le mariage lui-même eut lieu.[3]

Théodora resta chrétienne après son mariage et soutint activement les Chrétiens vivant sous domination ottomane.[1][4] En 1347, elle donna naissance à son seul fils, Şehzade Halil, qui fut capturé, alors qu’il n’était encore qu’une enfant, par des pirates génois qui exigèrent une rançon. L’Empereur byzantin Jean V Paléologue joua un rôle dans sa libération. Plus tard, Halil épousa Irène, une fille de Jean V Paléologue et de la sœur de Théodora, Hélène Cantacuzène.

À l’exception d’un séjour de trois jours à Constantinople en février 1347, après la victoire de son père pendant la guerre civile, [5] Théodora resta à la cour ottomane jusqu’à la mort d’Orhan en 1362. Après cela, il semble qu’elle soit revenue à Constantinople, où elle vécut avec sa sœur, l’Impératrice Hélène, au palais.[1][6] La dernière mention d’elle indique qu’elle fut emprisonnée à Galata pendant le court règne d’Andronic IV Paléologue (1379–1381).[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e PLP, 10940. <Καντακουζηνὴ> Θεοδώρα.
  2. Nicol 1996, p. 76–77.
  3. Nicol 1996, p. 77–78.
  4. Nicol 1996, p. 78.
  5. Nicol 1996, p. 89.
  6. Nicol 1996, p. 146, 179.

Sources[modifier | modifier le code]