Thé de Noël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Thé de Noël dans une boutique parisienne

Le terme thé de Noël désigne à la fois une tradition occidentale de consommer du thé à Noël et un ensemble de thés aromatisés avec des saveurs culturellement associées à cette période, notamment épices (cannelle, vanille), fruits secs (amande, pistache) et fruits confits (orange).

Moment de consommation[modifier | modifier le code]

Le thé de Noël comme moment des fêtes de Noël où l'on se regroupe pour boire du thé est une invention des ligues de tempérance américaines et britanniques dans les années 1930[1]. Regrouper des milliers de personnes des classes populaires pour leur offrir du thé a pour but de les détourner de l'alcool, en remplaçant un moment de beuverie par un où l'on consomme du thé et en leur présentant un discours anti-alcool[1].

Thé aromatisé[modifier | modifier le code]

La tradition de boire un thé aromatisé à Noël remonte à l'époque victorienne, où, en Angleterre, en Russie et en Allemagne la consommation d'épices, dans du vin chaud ou du thé, est censée protéger des rigueurs de l'hiver[2]. En France, le premier « thé de Noël » est commercialisé en 1980 par la compagnie coloniale[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « From Raucous To Ritzy: A Brief History Of Christmas Tea », sur NPR.org (consulté le 21 octobre 2019)
  2. a et b Laurence Haloche, « Un divin thé de Noël, si gourmand et festif », sur Le Figaro.fr, (consulté le 22 octobre 2019)