Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet
Azərbaycan Dövlət Akademik Opera və Balet Teatrı
Description de l'image Azerbaijan State Academic Opera and Ballet Theatre main façade, 2015.jpg.
Type Salle d'opéra et de ballet
Lieu Bakou, Azerbaïdjan
Coordonnées 40° 21′ 59″ Nord 49° 50′ 06″ Est / 40.366389, 49.835
Architecte(s) Nikolay Babayev
Inauguration Mai 1920
Site web http://www.tob.az/

Géolocalisation sur la carte : Bakou

(Voir situation sur carte : Bakou)
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet

Géolocalisation sur la carte : Azerbaïdjan

(Voir situation sur carte : Azerbaïdjan)
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet

Résidence

Rue Nizami, 95

Le théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet (azéri : Azərbaycan Dövlət Akademik Opera və Balet Teatrı) est un théâtre situé à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan, devenu académique dès 1959.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le théâtre est fondé en mai 1920, par décret du gouvernement de la RSS d’Azerbaïdjan. Le théâtre se trouvait dans l'immeuble, construit en 1910 - 1911 (architecte N. Babayev). En 1910, les frères Maïlov ont eu l'idée de construire sur leur propre terrain le nouveau bâtiment pour le théâtre, grand et équipée de façon moderne. La salle du théâtre accueillait 1281 spectateurs. Au théâtre ont été mis en scène des spectacles dramatiques, du ballet, d’opéra, des opérettes en azerbaïdjanais et en russe[1].

Pendant les premières années, sur la scène du théâtre passaient les ballets Le lac des cygnes, Giselle, Coppélia et les opéras Leyli et Madjnoun d’Uzeyir Hadjibeyov, Chah Ismaïl de Mouslim Magomaïev (en), Achoug Garib de Zulfugar Hajibeyov (en), Le Démon (en), Mazeppa, Eugène Onéguine, Le Prince Igor, Aïda, Faust, Carmen, Tosca. Dans de la saison de 1924 - 1925, la troupe de ballet et d’opéra a été réuni dans un collectif isolé, qui comprenait les meilleurs maîtres du théâtre musical azerbaïdjanais : Bul-Bul, Sarabski, H. Hadjibababeyov, M.T.Baghirov, M.Kh. Teregulov, Ch. Mamedova, S.Hadjiyeva, F. Mukhtarova, A.Rzayeva[2].

Au cours de la saison de 1924-1925, les opéras « Leyli et Madjnoun » d'Uzeyir Hadjibeyov, et « Chah Ismaïl » de M.Magomayev ont été mis en scène. En 1925, les spectateurs ont vu « Archin Mal-alan », « Achug Garib », en 1929 — « Chah Ismaïl ».

En 1930, le théâtre a reçu le nom de Mirza Fatali Akhundov[1].

En 1938, le théâtre fut décoré de l'ordre de Lénine[3].

En 1940, « La Tour de la Vierge » de A. Badalbeyli, le premier ballet azerbaïdjanais, a été mis en scène[3].

Les spectacles, joués au théâtre, ont plusieurs fois été honorés du Prix Staline : • 1941 — « Keroglu » d’Uzeyir Hadjibeyov (mis en scène en 1937) • 1958 — « Gulchen » de S. I. Hadjibeyov.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Encyclopédie de musique. Rédacteur en chef Y.B.Keldish. Volume1.A illustré. Moscou, Encyclopédie soviétique, 1973
  2. "Encyclopédie du théâtre", Rédacteur en chef S.S. Mokulsky. Vol.1—Moscou: "Encyclopédie soviétique", A — "Globus", 1961
  3. a et b Grande Encyclopédie soviétique, rédacteur en chef A.M.Prokhorov, 3e édition. Volume 1.A — 1969. Page 608

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :