Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet
Azərbaycan Dövlət Akademik Opera və Balet Teatrı
Description de l'image Azerbaijan State Academic Opera and Ballet Theatre main façade, 2015.jpg.
Type Salle d'opéra et de ballet
Lieu Bakou, Azerbaïdjan
Coordonnées 40° 21′ 59″ nord, 49° 50′ 06″ est
Architecte Nikolay Babayev
Inauguration Mai 1920
Site web http://www.tob.az/

Géolocalisation sur la carte : Bakou
(Voir situation sur carte : Bakou)
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet
Géolocalisation sur la carte : Azerbaïdjan
(Voir situation sur carte : Azerbaïdjan)
Théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet

Résidence

Rue Nizami, 95

Le théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet (azéri : Azərbaycan Dövlət Akademik Opera və Balet Teatrı) est un théâtre situé à Bakou, capitale de l'Azerbaïdjan, devenu académique dès 1959.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le théâtre est fondé en mai 1920, par décret du gouvernement de la RSS d’Azerbaïdjan. Le théâtre est établi dans l'immeuble, construit en 1910-1911 (architecte N. Babayev). En 1910, les frères Maïlov ont l'idée de construire sur leur propre terrain le nouveau bâtiment pour le théâtre, grand et équipé de façon moderne. La salle du théâtre peut accueillir 1281 spectateurs.

Au théâtre sont mis en scène des spectacles dramatiques, du ballet, d’opéra, des opérettes en azerbaïdjanais et en russe[1].

Pendant les premières années, sur la scène du théâtre sont présentés les ballets Le Lac des cygnes, Giselle, Coppélia et les opéras Leyli et Madjnoun d'Uzeyir Hajibeyov, Chah Ismaïl de Mouslim Magomaïev, Achoug Garib de Zulfugar Hadjibeyov, Le Démon, Mazeppa, Eugène Onéguine, Le Prince Igor, Aïda, Faust, Carmen, Tosca.

Dans de la saison de 1924 - 1925, la troupe de ballet et d’opéra est réunie dans un collectif isolé, avec les meilleurs maîtres du théâtre musical azerbaïdjanais : Bul-Bul, Huseyngulu Sarabski, Huseynagha Hadjibababeyov, M.T.Baghirov, Hənəfi Teregulov, Shovkat Mammadova, Sevil Hadjiyeva, Fatma Mukhtarova, Hagigat Rzayeva[2].

Au cours de la saison de 1924-1925, les opéras Leyli et Madjnoun d'Üzeyir Hacıbəyov, et Chah Ismaïl de Muslim Magomayev sont représentés. En 1925, les spectateurs peuvent assister à Archin Mal-alan, Achug Garib, en 1929 à Chah Ismaïl.

En 1930, le théâtre reçoit le nom de Mirza Fatali Akhundov[1].

En 1938, le théâtre est décoré de l'ordre de Lénine[3].

En 1940, La Tour de la Vierge de A. Badalbeyli, le premier ballet azerbaïdjanais, est mis en scène[3].

Le compositeur Tağızadə-Hacıbəyov Niazi Zülfüqar oğlu apporte au théâtre sa contribution. En 1937-1948, il est le chef d'orchestre, en 1951-1952 et 1958-1959, chef d'orchestre principal, et en 1961-1965, son directeur artistique.

Les spectacles, joués au théâtre, sont plusieurs fois honorés du Prix Staline :

  • 1941 - Keroglu d'Üzeyir Hacıbəyov (mis en scène en 1937)
  • 1958 - Gülşən de Soltan Hacıbəyov.

Bâtiment du théâtre[modifier | modifier le code]

Au moins deux belles légendes urbaines, mais non confirmées, relient l'histoire de la construction du théâtre d'opéra et de ballet académique.

Amour, théâtre et bouquet[modifier | modifier le code]

Enn 1910, un célèbre chanteur a visité Bakou avec des visites. Sa beauté et sa voix incomparable ont fasciné le public local et l'un des frères millionnaires, Mailov, est tombé amoureux de la chanteuse. Il lui montra son attention, couvert d'or et de bijoux[4].

La chanteuse a passé environ un mois à Bakou: elle a donné des concerts dans le bâtiment de la Bourse, au casino "Club d'hiver", dans le cirque en bois des frères Nikitin. Après la tournée, le millionnaire a fait un adieu solennel à la chanteuse. À la réception, on lui a demandé: «Quand allez-vous faire plaisir aux résidents de Bakou avec votre arrivée?» La chanteuse a haussé les épaules: «Probablement jamais. Je n'ai pas l'habitude de jouer dans un casino, dans un cirque. Je me demande simplement pourquoi, dans votre belle et riche ville, où vivent des chevaliers si généreux, il n’existe aucun opéra où les chanteurs puissent faire la démonstration de leur art.»

Puis Mailov demanda: «Madame, où vas-tu aller maintenant?» La chanteuse a répondu qu'elle se rendrait au Japon et qu'elle reviendrait dans un an en Russie. Le philanthrope a suggéré ce qui suit: «Venez dans notre ville dans un an. Nous allons construire un bâtiment digne de votre art et vous l'ouvrirez. ”

Mailov a confié la préparation du projet à l'architecte Baev et lui a demandé de construire un bâtiment qui ressemblerait à un opéra de Tbilissi, seulement plus beau et plus impressionnant[4].

Après la construction du théâtre, Mailov remit un télégramme au chanteur et l'invita à l'ouverture de l'opéra. Elle est arrivée à Bakou et a pris part aux célébrations.

Le théâtre a été ouvert avec l'opéra de “Boris Godunov”. Après la représentation du premier air, la chanteuse a été couverte de fleurs. Mailov lui-même a présenté à sa bien-aimée une couronne composée de billets de banque de différentes dénominations - cinq cent cent cinquante billets roubles et un quart.

Dans certains articles publiés sur Internet, le nom d'Antonina  Nejdanova est qualifié d'actrice mystérieuse. Cependant, elle n'est jamais allée à Bakou ni au Japon. Le théâtre était vraiment ouvert avec la première de "Boris Godunov". Cependant, il n'y avait pas de chanteuse spécialement invitée - le rôle de Marina Mnichek a été joué par Mme Ard, qui faisait partie de la troupe de l'opéra russe en tournée toute la saison à Bakou.

La seule curiosité qui a attiré l'attention du public a été l'apparition d'une dame vêtue d'un pantalon d'homme. Sa tenue était l’actualité la plus importante, abordée non seulement par le public, mais également par la presse, dans des notes sur l’ouverture du théâtre.

Apparemment, il n’y avait pas de bouquets de billets monétaires et de diamants: les notes de journaux sur l’ouverture du théâtre n’en parlent pas, bien que dans d’autres notes sur les différentes prestations-bénéfice des acteurs en tournée à Bakou, il y avait toujours des mentions de cadeaux et de bouquets présentés par des artistes de Mailov[4].

Troupe de théâtre[modifier | modifier le code]

En 1960 la troupe du théâtre était composée de chanteurs - Artistes du peuple de l'URSS: Bulbul, Rachid Behbutov, Chovket Mammedova; Chef d'orchestre Niyazi Zulfugar oglu Tagizade-Hadjibeyov. Le directeur principal du théâtre était l'artiste populaire de la RSS d'Azerbaïdjan, M. A. Mamedov.

Productions exceptionnelles des années passées[modifier | modifier le code]

Opéra[modifier | modifier le code]

Ballets[modifier | modifier le code]

  • 1979 - «Mille et une nuits» de Fikret Amirov (en 1980, il reçoit le prix d'État de l'URSS), chorégraphe Naila Nazirova

Personnalités[modifier | modifier le code]

Chefs d'orchestre[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Abbas Mirza Charifzade
  • Chamsi Badalbeyli
  • Adil Iskenderov

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Encyclopédie de musique. Rédacteur en chef Y.B.Keldish. Volume1.A illustré. Moscou, Encyclopédie soviétique, 1973
  2. "Encyclopédie du théâtre", Rédacteur en chef S.S. Mokulsky. Vol.1—Moscou: "Encyclopédie soviétique", A — "Globus", 1961
  3. a et b Grande Encyclopédie soviétique, rédacteur en chef A.M.Prokhorov, 3e édition. Volume 1.A - 1969. Page 608
  4. a b et c « Histoire du théâtre national académique azerbaïdjanais d'opéra et de ballet »
  5. « AZƏRBAYCAN TEATRI 140 », sur anl.az (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :