Théâtre national Daniel-Sorano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Théâtre Sorano.

Le Théâtre national Daniel Sorano (TNDS) est une salle de théâtre située à Dakar. C'est la scène nationale du Sénégal.

Son nom rend hommage au comédien franco-sénégalais Daniel Sorano. La diffusion de son interprétation de Cyrano de Bergerac à la télévision sénégalaise avait en effet rencontré un vif succès.

Plusieurs autres scènes, par exemple à Toulouse ou à Vincennes, portent également ce nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le TNDS a été inauguré le 17 juillet 1965 par le président Léopold Sédar Senghor. La saison théâtrale s'était ouverte alors par une tragédie en wolof consacrée à Lat Dior – le dernier damel du Cayor –, Lat Dior, ou le chemin de l’honneur de Thierno Bâ, mise en scène par Alioune Oumy Diop.

Le théâtre a été dirigé pendant une vingtaine d'années par Maurice Sonar Senghor[1], acteur et metteur en scène, créateur du Ballet national du Sénégal.

Le TNDS a fait l'objet d'importants travaux de réfection en 1999.

Organisation[modifier | modifier le code]

La salle peut accueillir plus de 1 000 spectateurs.

L'ensemble comprend en réalité trois structures indépendantes mais solidaires :

  • L’Ensemble national de Ballet ;
  • La Troupe nationale dramatique ;
  • L’Ensemble lyrique traditionnel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Sonar Senghor, Souvenirs de théâtres d'Afrique et d'Outre-Afrique : pour que lève la semence : contribution à l'édification d'un théâtre noir universel, L'Harmattan, Paris, 2004, 184 p. (ISBN 2-7475-7562-4)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abdou Sylla, Arts plastiques et État au Sénégal: Trente cinq ans de mécénat au Sénégal, Dakar, IFAN-Ch.A.Diop, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]