Théâtre municipal de Mont-de-Marsan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Théâtre municipal
de Mont-de-Marsan
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade du théâtre et de la halle.
Type Théâtre
Lieu Mont-de-Marsan
Coordonnées 43° 53′ 31″ nord, 0° 30′ 06″ ouest
Inauguration 1830

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Théâtre municipal de Mont-de-Marsan
Géolocalisation sur la carte : Landes
(Voir situation sur carte : Landes)
Théâtre municipal de Mont-de-Marsan

Le théâtre municipal de Mont-de-Marsan est une salle de spectacle de la préfecture du département français des Landes. Elle est construite entre 1829 et 1830.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il se trouve au 9 place Charles de Gaulle, près de la confluence de la Douze et du Midou, dans la commune de Mont-de-Marsan, chef-lieu du département des Landes.

Historique[modifier | modifier le code]

Une première salle de spectacle est aménagée à Mont-de-Marsan en 1803 dans un local du couvent des Barnabites.

En 1830, la ville finit par se doter d'un théâtre dédié en même temps que d'une halle à l'emplacement occupé primitivement par le Château Vieux datant du XIIe siècle, face à l'hôtel de ville de l'époque[1],[2].

À partir de 1886, une des salles du théâtre accueille le premier musée Dubalen. Celui-ci y restera une quinzaine d'année, avant sont transfert au palais Pascal-Duprat[3].

Théâtre et halle subissent une transformation complète en 1927, le péristyle est ajouté à cette occasion[2].

Le théâtre avant sa transformation en 1927.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'actuelle résidence « La Romancière », située au n°4 place Charles-de-Gaulle
  2. a et b Pascal Larrazet, « Mont-de-Marsan, Ville préfecture »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur montdemarsan.fr, Mairie de Mont-de-Marsan, Service Communication (consulté en ).
  3. [Barrouquère 2012] Hervé Barrouquère, « Dubalen archéologue : du terrain au musée », Bulletin de la Société de Borda, nos 507, 3,‎ , p. 305-326 (lire en ligne [sur archeolandes.com], consulté en ), p. 316.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]