Théâtre africain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le théâtre africain est un riche paradoxe. D'abord, parce que l'Afrique se définit souvent comme un continent d'oralité (Amadou Hampâté Bâ). En effet, bien qu'il existe d'innombrables traces d'écritures africaines au cours des siècles qui précédèrent la colonisation, la transmission des savoirs y est dans bien des pays rituellement basée sur des contes. C'est en effet, dans les villages, autour de l'arbre à palabres que les anciens, et les notables se réunissent pour organiser la vie en commun de leurs concitoyens. Et ces arbitrages prennent souvent la forme de contes musicaux, plus ou moins théâtralisés. Il y a donc une théâtralité africaine traditionnelle et ancestrale.

Pourtant, ce que l'on nomme aujourd'hui « théâtre africain», et qui est un ensemble de formes artistiques bien vivantes, est un héritage de la colonisation de l'Afrique par les nations occidentales. En ce sens, le théâtre africain contemporain s'inscrit dans l'histoire actuelle du théâtre francophone, anglophone ou lusophone. Mais en même temps, il y a dans le théâtre africain une pluri-disciplinarité (théâtre, conte, musique et danse y sont fréquemment mêlés de façon indissociable), et une étonnante vitalité, notamment au niveau de l'écriture.

De plus, peut-être parce que le théâtre est affaire de conflits (en grec, drama = action, conflit), les artistes de théâtre, bien que minoritaires, et confrontés à d'immenses difficultés matérielles, sont souvent aux avant-postes des politiques de développement culturel en Afrique. Ainsi, on leur doit une bonne partie des équipements culturels privés de qualité susceptibles de fleurir sur le continent (l'actor studio du metteur en scène ivoirien Sidiki Bakaba, le Village Ki Yi d'Abidjan (Côte d'Ivoire), le Festival International de Théâtre au Bénin, le Carrefour International de Théâtre de Ouagadougou (Burkina Faso), l'Espace Linga Tere de Bangui (République centrafricaine), l'Espace Megablon et le Festival des réalités de Bamako (Mali), le Théâtre des Intrigants et l'Écurie Maloba de Kinshasa en Congo, les Rencontres de théâtre International du Cameroun à Yaoundéle FITMO à (Ouagadougou) (Burkina Faso) les récréatrales à (Ouagadougou) (Burkina Faso)le FEST'ART (festival International Théâtre Pour la Paix (au Sénégal) ...). En outre, une large part de l'activité des artistes de théâtre africain est orientée vers le théâtre « utile » (théâtre de sensibilisation, théâtre forum...).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]