Théâtre La Marjolaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le théâtre La Marjolaine est un théâtre situé à Eastman au Québec. Il a été fondé en 1960 par Marjolaine Hébert, Gilbert Comtois, Hubert Loiselle et Louise Rémy[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

À ses débuts, le théâtre se nommait Théâtre de la Marjolaine[2]. De 1960 à 1963, le théâtre présentait jusqu'à quatre pièces différentes par été. les premières "Affiches" étaient réalisées par le peintre et caricaturiste Normand Hudon. À partir de 1964 on y présente (en création originale) des pièces québécoises, nouvelles et du répertoire, en particulier du théâtre musical.

C'est en juin 1964 que fut créée à La Marjolaine la première comédie musicale canadienne d'expression française : Doux temps des amours (texte : Louis-Georges Carrier et Élois DeGrandmont sur des musiques de Claude Léveillée). C'est aussi en 1964 que la boîte à chansons du théâtre de La Marjolaine change de nom : le chat gris (fondée en 1960 par Normand Hudon, elle se nommait "l'Ardoise sur la butte"). Le pianiste François Cousineau y est alors le directeur musical. En 1965, Marjolaine Hébert achète la grange et rebaptise le lieu : Théâtre de La Marjolaine.

En 35 saisons (de 1960 à 1994), La Marjolaine a vu passer tous les grands comédiens, chanteurs et musiciens de ces trois décennies, notamment : Albert Millaire, Guy Sanche, Jean Besré, Élizabeth Chouvalidzé, Béatrice Picard, Monique Miller, Louise Marleau, Luc Durand, Pascal Rollin, Gaetan Labrèche, Janine Sutto, Jean-Louis Millette, Jean-Pierre Ferland, Renée Claude, Diane Dufresne, Les Alexandrins, Michel Donato, Robert Charlebois, Dorothée Berryman, Louise Portal, Sylvain Lelièvre, Sylvie Léonard, Edgar Fruitier et Gilles Pelletier .

Lorsque Marjolaine Hébert se retire en 1994, le théâtre reste fermé pendant un été (en 1995). En attente d'un acheteur, elle loue l'endroit à Jean-Bernard Hébert (producteur de théâtre) qui ramènera le théâtre musical dans les murs de cette grange plus que centenaire qui changera à nouveau de nom pour le Théâtre d'Eastman[1]. Le théâtre a été racheté en décembre 2003 par Marc-André Coallier et est revenu à son nom original. De plus, la boîte à chansons se nomme : le Piano Rouge, en l'honneur du piano de Claude Leveillée qui depuis 1964 est resté dans ce lieu.

Le Théâtre La Marjolaine a célébré ses 50 ans en 2010 avec le retour du théâtre musical : la pièce Les Inséparables de Claude Montminy et Robert Léger[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La grange de 1889 a été prêtée aux comédiens par des promoteurs immobiliers qui souhaitaient faire connaître le secteur...Bilan du Siècle : 24 juin 1660 (Université de Sherbrooke)
  2. Source : programmes et livrets-disques du début du théâtre dont Doux temps des amours (saison 1964); Il était une saison... (saison 1965); Ne ratez pas l'espion (saison 1966); et Doux temps des amours (saison 1972 (reprise de la pièce de la saison 1964)).
  3. Cantons-de-l'Est.com : Théâtre La Marjolaine

Liens externes[modifier | modifier le code]