Thèse d'exercice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La thèse d'exercice est une thèse particulière du système universitaire français, qui achève les études de certaines professions de santé. Elle n'est pas reconnue à l'international en tant que doctorat, ne délivre pas le grade universitaire de docteur (Ph.D.) et ne permet pas l'accès à une carrière de recherche universitaire[1], elle peut être comparée aux grades professionnels « Doctor of Medicine » (M.D.) ou « Doctor of Pharmacy » (Pharm.D.) existant aux États-Unis.

La thèse d'exercice diffère de la thèse de doctorat, dont le niveau d'exigence est plus élevé. Contrairement à cette dernière, la thèse d'exercice est plus courte que les trois années après un master demandées pour le doctorat[2] et ne nécessite pas de recherches expérimentales, théoriques ou méthodologiques pour être soutenue[3] (une recherche bibliographique sur un sujet est suffisante à son obtention).

Elle concerne les études de médecine[4], de chirurgie dentaire[5], de pharmacie[6] et de médecine vétérinaire[7] et correspond à la délivrance du diplôme d'État de docteur en médecine, chirurgie-dentaire, pharmacie ou médecine vétérinaire. Ces diplômes ne sont pas des doctorats universitaires, mais des diplômes d'État de docteur, ou doctorats d'exercice. Ils ne permettent pas l'enseignement universitaire, ni ne permettent d'obtenir une habilitation à diriger des recherches.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]