Test de dépistage de drogue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le test de dépistage de drogue existe en deux principaux types : le test de dépistage urinaire et le test de dépistage salivaire[1].

Le test de dépistage urinaire peut prendre la forme d'une bandelette toute simple à immerger dans un échantillon d'urine, d'un boîtier contenant une bandelette réactive à immerger dans un échantillon d'urine ou d'une cassette sur laquelle sont déposées quelques gouttes d'urine grâce à une pipette.

Le test de dépistage salivaire est composé d'un boîtier de test (boîtier intégré ou test de type cassette) et d'un bâtonnet ouaté permettant la collecte de salive.

Ces tests sont basés sur une procédé immuno-chromatographique permettant d'obtenir des résultats sous forme visuelle (apparition ou non de bandes colorées).

Période de détection[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant donne approximativement les périodes de détection pour chaque substance, en fonction du type de test. Les durées peuvent varier en fonction de la quantité, de la fréquence de la consommation, du métabolisme, du poids, de l'âge, de l'état de santé du consommateur[2]. Pour plus de facilité, la période de détection des métabolites est incorporé avec leur drogue respective dans le tableau. Par exemple, l'héroïne et la cocaïne ne peuvent être détectées que quelques heures après leur consommation, mais leur métabolites peuvent être détectés plusieurs jours après dans l'urine[3]. Dans ce cas, c'est la période de détection la plus longue (celle des métabolites) qui apparait dans le tableau.

  • Note 1 : les tests effectués sur la salive sont identiques à ceux réalisés dans le sang, à l'exception du THC. Un test salivaire permet de détecter une drogue de façon très précoce (dès quelques minutes après consommation).
  • Note 2 : l'urine ne pouvant détecter une consommation très récente de drogues, il faut un minimum de six à huit heures entre la consommation et la réalisation du test urinaire pour que la détection soit possible. Pour les cheveux, le minimum est de deux semaines et pour la sueur de sept jours.
Substance Urine Cheveux Sang
Alcool 6-12 heures, plusieurs jours pour le métabolite Éthyl Gluconoride (EtG) 12 heures
Amphétamines (exception méthamphétamine) 2 à 4 jours jusqu'à 90 jours 12 heures
Méthamphétamine 2 à 5 jours jusqu'à 90 jours 24 heures
Barbiturique (exception phénobarbital) 2 à 3 jours jusqu'à 90 jours 1 à 2 jours
Phénobarbital 7 à 14 jours jusqu'à 90 jours 4 à 7 jours
Benzodiazépine 1 à 5 semaines jusqu'à 90 jours 6 à 48 heures
Cannabis 1-30 jours(1 à 3 jours si consommation isolée, et jusqu'à 30 jours autrement) jusqu'à 90 jours 48 heures
Cocaïne 1 à 3 jours jusqu'à 90 jours 24 heures
Codéine 2 à 4 jours jusqu'à 90 jours 12 heures
Cotinine (un dérivé de la nicotine) 2 à 4 jours jusqu'à 90 jours 2 à 4 jours
Morphine 2 à 3 jours jusqu'à 90 jours 6 heures
Héroïne 2 à 3 jours jusqu'à 90 jours 6 heures
LSD 2 à 24 heures inconnu 0 à 3 heures
PCP 5 à 60 jours jusqu'à 90 jours 24 heures

Évolution de l'utilisation du test salivaire[modifier | modifier le code]

Depuis août 2001, le test salivaire est utilisé pour détecter une présence de drogue, chez les conducteurs étant impliqués dans un accident mortel ou en cas d'attitude suspecte au volant. L'évolution technologique du test salivaire, permet dorénavant aux forces de l'ordre de contrôler rapidement un conducteur.

L'arrêté de juillet 2008, instauré par Michèle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, stipule que le test salivaire peut être pratiqué sur tout usager de la route qui présente des signes de consommation de drogue. Cette nouvelle application du test salivaire vise à protéger les conducteurs et à renforcer la sécurité routière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Des tests », sur www.testdrogue.fr (consulté en 17 octobre2010)
  2. « Test de dépistage de drogue : Examens et Analyses »
  3. « Test de dépistage de drogue », sur www.informationhospitaliere.com (consulté en 17 octobre2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]