Territoires de fictions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

En réaction à la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle en 2002 et au rejet de la constitution européenne par les français en 2005, un groupe de 10 photographes a décidé à l'occasion de l'élection présidentielle de 2007, d'engager une réflexion sur la France d’aujourd’hui et son rapport au monde actuel.

Ce projet culturel et de démocratie participative, s'est autofinancé durant deux ans. Réunissant jusqu'à 100 auteurs, il a été présenté selon un dispositif transmédia (ou multimédia) de 2006 jusqu'en 2008.

Wilfrid Estève l'a conçu en avril 2005, sa direction artistique a été assurée par Virginie Terrasse et Benjamin Boccas. Le projet a été piloté par Louise Bartlett, Laura Serani, Marine Poron, Guillaume Murat et Julien Voisin et son identité graphique réalisé par Marie d'Ornano et Thomas Balmer de GuerillaGrafik.

Les dix photographes initiaux sont Sophie Brändström, Edouard Caupeil, Wilfrid Estève, Polo Garat, Julien Goldstein, Vincent Lacotte, Ulrich Lebeuf, Olivier Miguet, Jérôme Navarre, Guillaume Rivière et Olivier Roller.




Principales représentations du projet[modifier | modifier le code]

2008 :

  • Exposition “Territoires” lors de la 6e Biennale internationale de la Photographie et des Arts visuels de Liège en Belgique.

2007 :

  • Diffusion de la série des 52 POM sur Le Monde.fr pendant la campagne présidentielle, séquence Présidentielles.
  • Présentation du projet et projection de POM au Sénat le 4 avril
  • Exposition durant le “Ayvalık Fotoğraf Festivali’ne Doğru” en Turquie.
  • Installations, projections et débats durant les Rencontres numériques de la Villette.
  • Projection des POM et interventions durant colloque « Photojournalisme 2.0 » de GRIN (Gruppo Redattori Iconografici Nazionale) à Milan.
  • Participation aux 7e Rencontres photographiques de Montpellier.
  • Publication d'un numéro spécial Territoires de fictions du magazine Photos Nouvelles.
  • Exposition au Tri postal et soirée consacrée au projet durant la Biennale de Lille.
  • Participation aux festivals européens de Photographie de Reggio Emilia et « Si Fest » à Savignano en Italie.
  • Projections au Sénat durant le débat « Art/Artistes/État », Paris.
  • Conférences et projections à la Maison Européenne de la Photographie, Paris.
  • Exposition collective “Madame la Présidente”, Rencontres internationales de la photographie d’Arles.

2006 :

  • En avant-première, exposition d'une mosaïque géante aux ateliers SNCF et projection au théâtre antique pendant les Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles.
  • Lancement du projet à Toulouse. 200 affiches réparties sur l'ensemble du réseau publicitaire du métro toulousain et 130 abribus du centre ville. Exposition et projections en parallèle à la Galerie du Château d'Eau.
  • Conférence « L'image en mouvement », l'espace Confluences, Paris.
  • Exposition dans la Galerie Fabryka Trzciny, Varsovie
  • Projections quotidiennes lors de festival du vent, Calvi.
  • Projections et conférence au festival multimédia Enzimi, Rome
  • Projections de POM et conférence durant Congrès « Gens d'images » durant la Quinzaine photographique nantaise
  • Association au festival polonais « Transfotografia », Gdansk, Sopot, Gdynia.
  • Numéro spécial du magazine Pozytyw sur le projet.

Références[modifier | modifier le code]