Territoire de Papouasie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire de Papouasie
Territory of Papua en

1884 – 1949

Drapeau
Drapeau
Blason
Blason
Description de cette image, également commentée ci-après

Carte du sud-ouest du Pacifique mettant en évidence le territoire de Papouasie.

Informations générales
Statut Colonie britannique sous administration australienne
Capitale Canberra
Langue · Officielle : anglais
· Locales : langues austronésiennes, langues papoues, tok pisin
Monnaie Dollar australien
Histoire et événements
Création
1949 Union avec le territoire de Nouvelle-Guinée

Entités suivantes :

Le territoire de Papouasie était une possession australienne recouvrant le quart sud-est de la Nouvelle-Guinée. Colonisé en 1884 sous impulsion australienne, ce territoire est d'abord un protectorat (jusqu'en 1888) puis une colonie britannique appelée Nouvelle-Guinée britannique. En 1905, elle passe formellement sous contrôle australien et prend le nom de Papouasie. Cette situation perdure jusqu'en 1945, date de sa fusion avec le territoire de Nouvelle-Guinée pour donner naissance au territoire de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce territoire a été marqué la longue administration d'Hubert Murray, de 1907 à 1940.

Histoire[modifier | modifier le code]

La colonisation du territoire début sous l'impulsion du Queensland, qui craignait que l'Allemagne ne prenne possession de toute la partie orientale de la Nouvelle-Guinée. En novembre 1884, le commodore James Elphinstone Erskine déclare un protectorat britannique sur la côte sud-ouest l'île, sous le nom de Nouvelle-Guinée britannique. Ce protectorat est administré par le Royaume-Uni, qui y nomme un commissaire spécial sous l'autorité du haut commissaire pour le Pacifique occidental. L'administration est financée par les colonies australiennes, le Royaume-Uni assurant simplement l'entretien du navire de l'administrateur.

En 1888, le protectorat devient une colonie britannique où les décisions sont prises conjointement par le Royaume-Uni et le Queensland au nom des colonies australiennes. En 1898, lorsqu'il devient clair que ces colonies vont se fédérer pour former une seule colonie, le Royaume-Uni se prépare à lui transférer le contrôle de la colonie. Ce n'est cependant qu'en 1905 que le parlement du Commonwealth d'Australie vote le Papua Act (en) faisant de la Nouvelle-Guinée britannique un territoire externe de l'Australie dénommé « Papouasie ». Le contrôle dual sur la colonie est aboli, l'administrateur du territoire devenant un lieutenant-gouverneur responsable devant le seul gouverneur général d'Australie.

Ce système reste en vigueur jusqu'en 1945, date à laquelle la Papouasie fusionne avec le territoire de Nouvelle-Guinée pour donner naissance au territoire de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le territoire de Papouasie forme désormais la partie sud de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Liste des administrateurs coloniaux du territoire[modifier | modifier le code]

Commissaire spécial pour la Grande-Bretagne en Nouvelle-Guinée (1884–1888)
Administrateur (1888–1895) puis Lieutenant-gouverneur (1895–1942)
Administration militaire (1942-1946)

En 1942, l'administration est suspendue à la suite de la guerre et remplacée par une administration militaire.

En 1945, la Papouasie et le Nouvelle-Guinée fusionnent pour former le Territoire de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]