Terrence McNally

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Terrence McNally
Description de cette image, également commentée ci-après
Terrence McNally en 2013.
Nom de naissance Michael Terrence McNally
Naissance
St. Petersburg (Floride)
Nationalité : Drapeau des États-Unis Américain
Décès (à 81 ans)
Sarasota (Floride)
Activité principale Dramaturge, librettiste
Style Pièces, comédies musicales
Opéras
Activités annexes Scénariste, acteur
Lieux d'activité Broadway
Off-Broadway
...
Récompenses - Cinq Tony Awards
- Trois Drama Desk Awards
- Deux Obie Awards
...

Répertoire

- The Ritz (en) (pièce)
- Frankie and Johnny in the Clair de Lune (en) (pièce)
- Master Class (pièce)
- The Full Monty (comédie musicale)
- Dead Man Walking (opéra)
- Anastasia (comédie musicale)

Michael Terrence McNally, né le à St. Petersburg (Floride) et mort du Covid-19 le à Sarasota (Floride)[1], est un dramaturge, librettiste, scénariste et acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très actif au théâtre, Terrence McNally est notamment l'auteur de pièces représentées entre autres à Broadway (New York), la première en 1965 étant And Things That Go Bump in the Night (en) (avec Susan Anspach et Eileen Heckart). Ultérieurement, mentionnons The Ritz (en) (1975-1976, avec Rita Moreno et Jack Weston), Love! Valour! Compassion! (en) (1995, avec John Glover et Nathan Lane), ainsi que Mothers and Sons (en) (2014).

Toujours à Broadway, il est également l'auteur de livrets pour des comédies musicales, dont Le Baiser de la femme araignée (en) sur une musique de John Kander (d'après le roman homonyme de Manuel Puig, 1993-1995, avec Chita Rivera), The Full Monty sur une musique de David Yazbek (en) (2000-2002, avec Patrick Wilson et Kathleen Freeman, celle-ci décédée en cours de production), Catch Me If You Can (en) sur une musique de Marc Shaiman (inspirée du film homonyme de 2002 de Steven Spielberg, 2011, avec Norbert Leo Butz et Aaron Tveit), ou encore Anastasia sur une musique de Stephen Flaherty (en) (d'après le film d'animation éponyme de 1997, 2017-2019, avec Christy Altomare et Ramin Karimloo).

On lui doit par ailleurs les livrets de trois opéras, le premier en 1999. Les deux suivants, sur une musique de Jake Heggie, sont Dead Man Walking (San Francisco War Memorial Opera House, 2000, avec Susan Graham et Frederica von Stade) et Great Scott (en) (Opéra de Dallas, 2015, avec Joyce DiDonato et Frederica von Stade).

À New York, ses pièces sont jouées aussi Off-Broadway, dont Frankie and Johnny in the Clair de Lune (en) (1987, avec Kathy Bates et F. Murray Abraham), reprise à Broadway en 2002-2003 (avec Edie Falco et Stanley Tucci) puis en 2019.

En France, quelques-unes de ses pièces sont adaptées notamment à Paris, comme Master Class (mettant en scène une Master Class de Maria Callas, 1996-1997, avec Fanny Ardant puis Marie Laforêt dans le rôle-titre, repris par cette dernière en 1999 et en 2008-2009), Souvenirs avec piscine (adaptation de Lips Together, Teeth Apart (en), 1997, avec Élisabeth Depardieu et Tanya Lopert), Frankie et Johnny au clair de lune (adaptation de Frankie and Johnny in the Clair de Lune, 2004, avec Anna Galiena et Sam Karmann) et Love! Valour! Compassion! (2005, avec Roger Miremont et Jean-Pierre Kalfon). De plus, la comédie musicale The Full Monty est brièvement présentée en 2012.

Pour le grand ou le petit écran, il est scénariste des films américains The Ritz (d'après sa pièce homonyme précitée, 1976, Rita Moreno et Jack Weston y reprenant leurs rôles créés à Broadway) puis Frankie et Johnny de Garry Marshall (adaptation de sa pièce également précitée Frankie and Johnny in the Clair de Lune, 1991, avec Michelle Pfeiffer et Al Pacino) et du téléfilm américain Andre's Mother de Deborah Reinisch (1990, avec Richard Thomas et Sylvia Sydney).

Enfin, il est occasionnellement acteur dans six séries américaines, depuis Chips (un épisode, 1979) jusqu'au feuilleton Les Feux de l'amour (quatre épisodes, 1993-1994).

Durant sa carrière sur les planches, outre des nominations, il gagne entre autres cinq Tony Awards, trois Drama Desk Awards et deux Obie Awards (voir détails au paragraphe « Distinctions » ci-après).

Terrence McNally meurt à 81 ans dans un hôpital à Sarasota (Floride), de complications liées au Covid-19, le (le même jour et pour la même raison que le musicien Manu Dibango).

Théâtre (sélection)[modifier | modifier le code]

Broadway[modifier | modifier le code]

Pièces[modifier | modifier le code]

(auteur, sauf mention contraire)

Comédies musicales[modifier | modifier le code]

(librettiste)

Off-Broadway[modifier | modifier le code]

(pièces, sauf mention contraire)

Adaptations françaises[modifier | modifier le code]

(pièces, à Paris, sauf mention contraire)

Opéras[modifier | modifier le code]

(librettiste)

Filmographie (sélection)[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

(scénariste)

Télévision[modifier | modifier le code]

(acteur de séries, sauf mention contraire)

Distinctions (sélection)[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]