Terra Sancta Museum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Terra Sancta Museum
2018-10-13 Terra Sancta Museum by Benoit Soubeyran (45516546672).jpg
Informations générales
Site web
Localisation
Adresse

Le Terra Sancta Museum est un musée archéologique situé sur la Via Dolorosa à Jérusalem.

Le monastère de la Flagellation[modifier | modifier le code]

Le musée se situe au sein du monastère de la Flagellation, qui est un monastère franciscain situé près de la porte des Lions dans le quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem. Le monastère se situe traditionnellement sur la seconde station du chemin de croix sur la Via Dolorosa, et inclut également l'église de la Flagellation et la chapelle de la Condamnation[1].

Le musée[modifier | modifier le code]

Le musée Terra Sancta est fortement lié au Studium Biblicum Franciscanum, protagoniste de nombreuses fouilles archéologiques en Terre Sainte et en Jordanie tout au long du XXe siècle. Le musée présente des pièces directement issues des fouilles du Studium, par exemple à Magdala, sur le lac de Tibériade en 1971. Il comprend en 2018 deux sections[1].

La section archéologique[modifier | modifier le code]

Les premières salles comportent une citerne (comme dans de nombreux autres bâtiments à Jérusalem) et différentes pièces, notamment des chapiteaux datant de l'époque hérodienne. Une salle est dédiée à la forteresse de Macheronte, dernière forteresse juive de Pérée. Depuis 2008, des fouilles y ont été réalisées par le Studium en partenariat avec l'Académie hongroise des Arts. Une autre salle présente des objets (pièces de monnaie, ustensiles du cuisine, etc.) de l'époque du Christ. Le musée contient également une mosaïque avec le plus ancien témoignage de géorgien écrit[1].

La section multimédia[modifier | modifier le code]

La salle de projection

Les fragments de la Tour Antonia et du Lithostrôtos trouvés sur place font désormais partie de l’installation multimédia. L'animation son et lumière dans cette salle permet aux visiteurs de parcourir l'histoire de Jérusalem depuis l'époque romaine jusqu'à la période ottomane[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Benoit Soubeyran, « Visite du Terra Sancta Museum », sur benoitsoubeyran.wordpress.com, (consulté le 26 octobre 2018)
  2. « La Via Dolorosa », sur www.terrasanctamuseum.org (consulté le 26 octobre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]