Terele Pávez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruiz, Penella et Pavez.
Terele Pávez
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance Teresa Marta Ruiz Penella
Naissance
Bilbao
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnole
Décès (à 78 ans)
Madrid
Profession actrice
Films notables Les Saints innocents
Le Jour de la bête
Les Sorcières de Zugarramurdi

Teresa Marta Ruiz Penella dite Terele Pávez, née le à Bilbao et morte le à Madrid[1], est une actrice espagnole, notamment connue pour ses nombreux rôles dans les films d'Álex de la Iglesia, dont Les Sorcières de Zugarramurdi qui lui a valu un Goya de la meilleure actrice dans un second rôle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Bilbao du politicien conservateur Ramón Ruiz Alonso (coresponsable de la mort de Federico García Lorca[2]) et de Magdalena Penella Silva, elle grandit à Madrid où elle passera l’essentiel de sa vie. Elle appartient à une famille d’artistes : elle est ainsi la petite-fille du compositeur Manuel Penella et la sœur des actrices Emma Penella et Elisa Montés.

Elle n’a que douze ans lorsqu’elle obtient un petit rôle dans Novio a la vista de Luis García Berlanga , sorti en 1954. Elle partage ensuite sa carrière entre le théâtre et le cinéma, jouant par exemple pour Jesús Franco (Tenemos 18 años, 1959), Bigas Luna (Tatuaje, 1979), Mario Camus (Les Saints innocents, 1984) et Vicente Aranda (El Lute II: mañana seré libre, 1988).

Après quelques années d’oubli, Álex de la Iglesia offre à Terele Pávez un rôle de femme rétrograde dans Le Jour de la bête en 1995, et permet à l’actrice de développer son potentiel comique dans huit autres rôles à cette date, dont celui de Maritxu dans Les Sorcières de Zugarramurdi qui lui vaut son premier Goya de la meilleure actrice dans un second rôle (six nominations au total).

Elle a également livré une interprétation mémorable de La Célestine dans une adaptation de Gerardo Vera en 1996.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Terele Pávez a eu un fils, Carlos, avec l'éditeur José Benito Alique[2].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Muere Terele Pávez a los 78 años
  2. a et b (es) María Eugenia Yagüe, « El peor papel de Terele Pávez », El Mundo,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]