Terézia Mora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Terézia Mora
Terézia Mora 20100304 edited.jpg

Terézia Mora en 2010.

Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (45 ans)
SopronVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Membre de
Site web
Palmarès
Distinction

Terézia Mora [ˈtɛreːziɒ ˈmorɒ], née le à Sopron en Hongrie, est une écrivain, scénariste et traductrice d'œuvres de langue hongroise en langue allemande. Terézia Mora a quitté la Hongrie et émigré en Allemagne, à Berlin, peu de temps après la chute du Rideau de fer.

Terézia Mora a reçu le Prix Ingeborg Bachmann en 1999, le Prix Franz Nabl en 2007, le Prix Adalbert-von-Chamisso en 2010 et le Prix du livre allemand en 2013.

Elle est élue membre de l'Académie des arts de Berlin en 2008[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prose[modifier | modifier le code]

  • Seltsame Materie (1999) (Étrange matière, éditeur L'Esprit des péninsules, 2002)
  • Alle Tage (2004)

Scénarios[modifier | modifier le code]

  • Die Wege des Wassers in Erzincan, film, 30 minutes (1998)
  • Boomtown/Am Ende der Stadt, film, 30 minutes (1999)
  • Das Alibi, film, 90 minutes (2000)

Pièce de théâtre[modifier | modifier le code]

  • So was in der Art (2003)

Pièce radiophonique[modifier | modifier le code]

  • Miss June Ruby (2006)

Essai[modifier | modifier le code]

  • Über die Drastik, in: BELLA triste Nr. 16 (2006)

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Harmonia Caelestis, Péter Esterházy (2001)
  • Minutennovellen, István Örkény (2002)
  • Die letzte Fenstergiraffe, Péter Zilahy (2004)
  • Meines Helden Platz, Lajos Parti Nagy (2005)
  • Flucht der Prosa in Einführung in die schöne Bibliographie, Péter Esterházy (2006)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tobias Kraft, Literatur in Zeiten transnationaler Lebensläufe. Identitätsentwürfe und Großstadtbewegungen bei Terézia Mora und Fabio Morábito. Magisterarbeit, Universität Potsdam, 2007[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]