Tenzing Sonam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tenzing Sonam
Description de cette image, également commentée ci-après
Ritu Sarin, Kabir Bedi et Tenzing Sonam.
Naissance (59 ans)
Darjeeling
Nationalité Drapeau du Tibet Tibétaine
Profession réalisateur, scénariste
Films notables Shadow Circus: CIA in Tibet
Trials of Telo Rinpoche
Dreaming Lhasa

Tenzing Sonam, aussi écrit Tenzin Sonam (né le 16 janvier 1959 à Darjeeling) est un réalisateur, producteur de films et écrivain tibétain[1]. Avec son épouse Ritu Sarin, ils dirigent leur propre entreprise cinématographique, White Crane Films (en)[2]. Tenzin Sonam vit à New Delhi en Inde[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Tenzin Sonam né le 16 janvier 1959 à Darjeeling, est le fils de Lhamo Tsering, une personnalité de la résistance tibétaine. Il est diplômé de l'Université de Delhi et a travaillé un an pour le gouvernement tibétain en exil. Il a ensuite voyagé quelques années en Suisse, à New York, dans l'Arizona et à Los Angeles où il a occupé plusieurs emplois avant de rejoindre la Graduate School of Journalism de l'Université de Californie à Berkeley, où il s'est spécialisé dans les documentaires[4]. Il fut l'un des membres fondateurs de l'association Bay Area Friends of Tibet.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 1992, avec Ritu Sarin il a réalisé The Reincarnation of Khensur Rinpoche. Le film est au sujet de la cherche la réincarnation du défunt Khensur Rinpoché.

En 1997, il réalise A Stranger in My Native Land.

Sonam et Ritu Sarin ont également réalisé les documentaires Le Cirque de l'Ombre : la CIA au Tibet (1998) et Trials of Telo Rinpoche (1999) commandée par la BBC .

Tenzin Sonam et Ritu Sarin ont également dirigé et produit le film Dreaming Lhasa sortit fin 2004. Le film raconte l'histoire d'une réalisatrice tibétaine, venant des États-Unis à Dharamsala, où elle rencontre l'amitié mais aussi la frustration de la diaspora tibétaine en Inde. Un nouvel arrivant du Tibet recherche un résistant disparu[5].

En 2009, il a réalisé Tibet, le combat pour la liberté[6].

En 2010, il réalise The Sun Behind the Clouds: Tibet's Struggle for Freedom.

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]