Tentative de coup d'État de 2021 au Niger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tentative de coup d'État de 2021 au Niger
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte du Niger
Informations générales
Date
Lieu Niamey, Niger
Issue Échec du coup d'État
Belligérants
Drapeau du Niger Forces armées nigériennes
Garde présidentielle
Drapeau du Niger Faction dissidentes des forces armées
Commandants
Drapeau du Niger Mahamadou IssoufouDrapeau du Niger Sani Saley Gourouza
Coordonnées 13° 31′ 00″ nord, 2° 07′ 00″ est

La tentative de coup d'État du au Niger est une tentative de coup d'État survenue le à h 0 heure locale après que des coups de feu ont éclaté dans les rues de Niamey, au Niger, deux jours avant l'investiture du président élu Mohamed Bazoum.

Le coup d'État a été organisé par des éléments au sein de l'armée. Après avoir été déjoué, certains auteurs ont été arrêtés et d'autres sont en fuites.

Contexte[modifier | modifier le code]

La tentative de coup d'État à lieu alors que le Niger est embourbé dans la guerre du Sahel, avec des violences terroristes et interethniques marquées, en plus d'une intervention française. Il y a eu notamment le massacre de Tilia, où des groupes djihadistes ont causé 137 morts dans un village de l'ouest du Niger, un peu plus d'une semaine avant le coup d'état. De plus le coup d'État surviens lors d'un contexte, inédit au Niger, de transition pacifique entre deux présidents démocratiquement élus. En effet l'assermentation du nouveau président Mohamed Bazoum est prévue 2 jours après la date de la tentative de coup d'État. Toutefois, l'opposant défait et ex-président Mahamane Ousmane conteste les résultats de l'élection et dépose un recours légal devant la cour constitutionnelle, qui est rejeté.[1] En 2020, un coup d'État renverse le gouvernement du président malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Selon Cyril Payen de France 24 «Des tirs à l’arme lourde ont été entendus pendant une demi-heure dans le quartier du palais présidentiel. Mais la Garde présidentielle a repoussé cette attaque et la situation semble être revenue sous contrôle», le bruit des combats réveillant des locaux vers 3h (heure locale).[2] La majorité des auteurs ont été arrêtés selon le gouvernement mais certains, dont le dirigeant du putsch Sani Saley Gourouza, sont encore en fuite[3].

Réactions[modifier | modifier le code]

Réaction des organisations internationales[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Union africaine Le président de l'Union Africaine condamne la tentative de coup d'État[4].
  • La Communauté Économique des États d'Afrique de l'Ouest réitère son opposition aux coups d'État[5].

Réactions des pays étrangers[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Tchad Le ministère des affaires étrangères du Tchad émet un communiqué condamnant l'inconstitutionnalité de la tentative[6].
  • Drapeau du Nigeria Le président nigérian Muhammadu Buhari condamne un acte «naïf et démodé» [7]
  • Drapeau de l'Algérie Le ministère algérien des affaires étrangères émet un communiqué condamnant gravement la tentative de coup d'état[8].
  • Drapeau de l'Espagne Le ministère espagnol des affaires étrangères condamne le coup d'état par voie de communiqué[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Invité Afrique - Mahamane Ousmane, au Niger: «Je continue de rejeter la décision de la Cour constitutionnelle» », sur RFI, (consulté le )
  2. « Niger : le gouvernement dénonce une "tentative de coup d'État" », sur France 24, (consulté le )
  3. Yayadiomandehero, « Niger – Coup d’état : Le capitaine GOUROUZA SANI SALEY serait le cerveau de la tentative du coup d'État avorté, il est le chargé de la sécurité de la compagnie aérienne de l'escadrille de Niamey. Il est actuellement recherché par les forces de l'ordre et de sécurité. D'après une source sécuritaire plusieurs de ses éléments ont été arrêtés. », sur Omega Médias, (consulté le )
  4. « Le Président de la Commission de l'Union africaine condamne fermement la tentative de coup d'Etat au Niger | Union africaine », sur au.int (consulté le )
  5. Ab Aib, « Niger : La CEDEAO réaffirme sa ferme opposition aux coups d’Etat », sur AIB - Agence d'Information du Burkina, (consulté le )
  6. « Le Tchad condamne la tentative de coup d’Etat au Niger », sur Tchadinfos.com, (consulté le )
  7. Sultan Aziz Dit, « Tentative de coup d'État au Niger : Buhari condamne un acte naïf et démodé », sur La Nouvelle Tribune, (consulté le )
  8. Yasmine Marouf-Araibi, « L’Algérie condamne la tentative de coup d’Etat au Niger », sur INTERLIGNES Algérie, (consulté le )
  9. « Intento de golpe de Estado en Níger », sur www.exteriores.gob.es (consulté le )