Tenrikyō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège de Tenrikyō

Le tenrikyō est un mouvement religieux d'origine japonaise appartenant au groupe des Shinshūkyō

Histoire[modifier | modifier le code]

Le tenrikyō a été fondé le par Nakayama Miki. Le Dieu-parent, Oyagami ou Tenri-Ō-no-Mikoto lui aurait alors révélé sa volonté de sauver les êtres humains.

Enseignement[modifier | modifier le code]

D’après l’enseignement du tenrikyō, Oyagami, le Dieu-parent, aurait créé ce monde humain afin de mener l’homme à la vie de joie et de pouvoir lui-même se réjouir en les regardant. La vie de joie serait donc le but de l’existence humaine par conséquent les hommes seraient tous frères et sœurs.

Selon cet enseignement, chaque être humain emprunterait un corps à Oyagami et seul son cœur lui appartiendrait en propre et que la vie de joie dans ce monde dépendra de nos cœurs. Les différents problèmes tels que les maladies, les guerres, les problèmes sociaux et bien d’autres, sont causées par l'ignorance des personnes croyant pouvoir vivre grâce à leurs propres forces et qui ignorent l’existence et la protection que nous donne chaque jour Oyagami.

Dans cet enseignement, toute pensée qui n’est pas en accord avec la volonté divine se voit assimilée à de la poussière qui obscurcit nos cœurs et provoque toutes nos souffrances. Toutes ces souffrances, qu’elles soient d’ordre physique, psychologique ou autres, ne nous sont pas infligées par un dieu vengeur mais, sont le moyen choisi par Oyagami pour avertir les hommes que leurs cœurs ne sont pas conformes à son dessein.

Après avoir reçu de tels avertissements, il est dit que, si l'on prend conscience de la protection d’Oyagami, il est alors possible de surmonter toutes difficultés de quelques ordres que ce soit et de trouver une source de joie dans tout ce qui arrive au cours de la vie.

Tenri-Ō-no-Mikoto[modifier | modifier le code]

Tenri-Ō-no-Mikoto (天理王命?) est le nom du Dieu unique et créateur de tout l'univers de la religion tenrikyō. Le nom le plus utilisé pour désigner Tenri-Ō-no-Mikoto en dehors du rituel est « Dieu le parent »; en japonais, le nom commun équivalent est Oyagamisama. Dans le tenrikyō, Dieu n'a pas de genre.

Les adeptes du tenrikyō varient dans leur compréhension de ce créateur, de la compréhension première d'un esprit (kami, dieu/divinité), en passant par la causalité naturelle sous-jacente (tsukihi, Lune-Soleil) et finalement à une compréhension d'une relation parentale entre le créateur et eux-mêmes (oya, parent). Cette progression de la compréhension est un enseignement clé du tenrikyō où il est admis que tout doit procéder « pas à pas », par petites étapes de compréhension plutôt que par grands sauts de foi.

En 1880, afin d'échapper aux incessantes persécutions du gouvernement, le tenrikyō se place de lui-même sous l'administration d'un temple shugendō appelé le Jifuku-ji. Au cours de cette période, Tenri-Ō-no-Mikoto est officiellement appelé Tenrin-Ō-Nyorai et les kanji de divers autres divinités sont changés mais en 1890, le tenrikyō reçoit l'approbation du gouvernement de Meiji et les noms originaux sont restaurés[1].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henry van Straelen. The Religion of Divine Wisdom: Japan's Most Powerful Religious Movement dans Folklore Studies, vol. 13, (1954), pp. 1-166