Tenon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Principe d'assemblage des bordages des navires antiques grecs par mortaises et tenons chevillés.

Le tenon est la partie mâle d'une pièce de construction destinée à être enfoncée dans la partie femelle d'une autre pièce et qui tient les deux par emboîtement. La partie femelle est appelée la mortaise.

Un tel assemblage peut être chevillé à l'aide d'une cheville de bois. Il constitue un embrèvement.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Chaque partie du tenon porte un nom distinct :

Terminologie d'un tenon.
  • l'arasement[1] : il s'agit de la partie qui délimite l'épaisseur du tenon. Il assure également la solidité de l'assemblage[2] ;
  • la joue[1] ;
  • l'about[1] ;
  • le chant[1] ;
  • l'épaulement[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e C. Hazard, Mémotech Bois et matériaux associés, Paris, Casteilla, , 495 p. (ISBN 978-2-7135-2821-7), pages 367.
  2. « Arasement », sur https://www.blb-bois.com/, (consulté le 14 décembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]