Tenkodogo (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tenkodogo
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre-Est
Province Boulgou
Statut Département
Commune urbaine
(chef-lieu de région et de province)
Subdivisions 6 secteurs urbains et
83 villages
Chef-lieu Tenkodogo
Démographie
Population 124 985 hab. (2006[1])
Géographie
Coordonnées 11° 49′ 28″ nord, 0° 22′ 35″ ouest
Divers
Fuseau horaire UTC +0
Indicatif téléphonique +226
Localisation
Localisation de Tenkodogo
Carte des départements de la province du Boulgou.
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte administrative du Burkina Faso
City locator 12.svg
Tenkodogo
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte topographique du Burkina Faso
City locator 12.svg
Tenkodogo

Tenkodogo est un département et une commune urbaine du Burkina Faso situé dans la province du Boulgou et la région du Centre-Est.

En 2003, le département comptabilisait 113 716 habitants.[2] En 2006, il comptabilisait 124 985 habitants[1].

Villages[modifier | modifier le code]

Le département et la commune urbaine de Tenkodogo est administrativement composé d'une ville chef-lieu homonyme, également chef-lieu de la province et de la région (données de population estimées en 2003[2], consolidées issues du recensement général de 2006[1]) :

  • Tenkodogo , subdivisée en 6 secteurs urbains (totalisant 39 693 habitants estimés en 2003, 44 491 habitants en 2006)
  • Secteur 1 (9 946 habitants en 2006)
  • Secteur 2 (6 429 habitants en 2006)
  • Secteur 3 (5 642 habitants en 2006)
  • Secteur 4 (2 995 habitants en 2006)
  • Secteur 5 (9 302 habitants en 2006)
  • Secteur 6 (10 177 habitants en 2006)

et 83 villages ruraux (totalisant 80 494 habitants en 2006) :

  • Bado (749 habitants en 2003, 799 habitants en 2006)
  • Balémé (455 habitants en 2003, 777 habitants en 2006)
  • Bampéla (635 habitants en 2003, 676 habitants en 2006)
  • Basbédo (951 habitants en 2003, 1 513 habitants en 2006)
  • Baskouré (446 habitants en 2003, habitants en 2006)
  • Bassaré (669 habitants en 2003, 651 habitants en 2006)
  • Belcé (428 habitants en 2003, 521 habitants en 2006)
  • Bidiga (ou Bissiga) (764 habitants en 2003, 585 habitants en 2006)
  • Bissiga Dé Gando (ou Bissiga de Gando) (279 habitants en 2003, 278 habitants en 2006)
  • Boura (972 habitants en 2003, 1 193 habitants en 2006)
  • Cella (1 731 habitants en 2003, 1 986 habitants en 2006)
  • Cella Dé Loanga (ou Cella de Loanga) (421 habitants en 2003, 387 habitants en 2006)
  • Dazé (254 habitants en 2003, 686 habitants en 2006)
  • Donséné (166 habitants en 2003, 347 habitants en 2006)
  • Donséné-Yarcé (492 habitants en 2003, 220 habitants en 2006)
  • Doubguin-Ouantanghin (1 739 habitants en 2003, 2 179 habitants en 2006)
  • Douré (319 habitants en 2003, 477 habitants en 2006)
  • Gambaghin (987 habitants en 2003, 1 137 habitants en 2006)
  • Gando I (432 habitants en 2003, 352 habitants en 2006)
  • Gando II (398 habitants en 2003, 349 habitants en 2006)
  • Gaskom (472 habitants en 2003, 408 habitants en 2006)
  • Gouni-Peulh (327 habitants en 2003, 487 habitants en 2006)
  • Guella (706 habitants en 2003, 655 habitants en 2006)
  • Kabri (662 habitants en 2003, 684 habitants en 2006)
  • Kampoaga (3 705 habitants en 2003, 5 037 habitants en 2006)
  • Kassougou (314 habitants en 2003, 323 habitants en 2006)
  • Koama (745 habitants en 2003, 733 habitants en 2006)
  • Koknoghin (796 habitants en 2003, 428 habitants en 2006)
  • Kokoaga-Ouest (789 habitants en 2003, 765 habitants en 2006)
  • Kou (678 habitants en 2003, 593 habitants en 2006)
  • Koughin (678 habitants en 2003, 477 habitants en 2006)
  • Labrétenga (576 habitants en 2003, 167 habitants en 2006)
  • Lebcé (298 habitants en 2003, 286 habitants en 2006)
  • Léda (1 591 habitants en 2003, 1 903 habitants en 2006)
  • Loanga (2 580 habitants en 2003, 3 139 habitants en 2006)
  • Loanga-Peulh (840 habitants en 2003, 38 habitants en 2006)
  • Loukou (1 991 habitants en 2003, 2 257 habitants en 2006)
  • Loukou-Peulh (147 habitants en 2003, 65 habitants en 2006)
  • Malenga-Nagsoré (3 340 habitants en 2003, 3 990 habitants en 2006)
  • Malenga-Yarcé (1 103 habitants en 2003, 1 228 habitants en 2006)
  • Milla (481 habitants en 2003, 543 habitants en 2006)
  • Moaga (397 habitants en 2003, 303 habitants en 2006)
  • Naba-Sougdin (404 habitants en 2003, 697 habitants en 2006)
  • Nama (792 habitants en 2003, 805 habitants en 2006)
  • Ningaré (2 160 habitants en 2003, 2 648 habitants en 2006)
  • Ouamné (556 habitants en 2003, 611 habitants en 2006)
  • Ouanagou (1 065 habitants en 2003, 1 031 habitants en 2006)
  • Ouéguédo (1 194 habitants en 2003, 1 366 habitants en 2006)
  • Ouéguédo-Peulh (130 habitants en 2003, 30 habitants en 2006)
  • Ouéguédo-Yarcé (179 habitants en 2003, 193 habitants en 2006)
  • Ouéloghin (ou Ouéloguin) (1 961 habitants en 2003, 2 178 habitants en 2006)
  • Ounzéogo (2 241 habitants en 2003, 2 228 habitants en 2006)
  • Ounzéogo-Peulh (147 habitants en 2003, 70 habitants en 2006)
  • Ouréma (1 192 habitants en 2003, 1 074 habitants en 2006)
  • Piougou (228 habitants en 2003, 934 habitants en 2006)
  • Piroukou (1 354 habitants en 2003, 1 790 habitants en 2006)
  • Pouswaka (1 527 habitants en 2003, 839 habitants en 2006)
  • Pouswaka-Peulh (792 habitants en 2003, 110 habitants en 2006)
  • Sabtenga (3 314 habitants en 2003, 5 076 habitants en 2006)
  • Sago (389 habitants en 2003, 470 habitants en 2006)
  • Sampa (684 habitants en 2003, 887 habitants en 2006)
  • Sasséma (2 197 habitants en 2003, 1 074 habitants en 2006)
  • Sasséma-Peulh (181 habitants en 2003, 1 172 habitants en 2006)
  • Sébrétenga (494 habitants en 2003, 631 habitants en 2006)
  • Sébrétenga Dé Godin (ou Sébrétenga de Godin) (1 093 habitants en 2003, 853 habitants en 2006)
  • Sigriyaoghin (896 habitants en 2003, 1 051 habitants en 2006)
  • Silmiougou (685 habitants en 2003, 691 habitants en 2006)
  • Soné (282 habitants en 2003, 238 habitants en 2006)
  • Sorbin (297 habitants en 2003, 734 habitants en 2006)
  • Soumagou (1 074 habitants en 2003, 1 106 habitants en 2006)
  • Tenonghin (ou Ténonguin) (1 264 habitants en 2003, 1 083 habitants en 2006)
  • Tenonghin-Peulh (ou Ténonguin-Peulh) (637 habitants en 2003, 1 112 habitants en 2006)
  • Teodouré (ou Téodouré) (337 habitants en 2003, 288 habitants en 2006)
  • Tisselin (1 242 habitants en 2003, 537 habitants en 2006)
  • Tisselin-Yarcé (167 habitants en 2003, 232 habitants en 2006)
  • Toghin (641 habitants en 2003, 684 habitants en 2006)
  • Vag-Vaguin (1 366 habitants en 2003, 1 471 habitants en 2006)
  • Zabatorla (522 habitants en 2003, 485 habitants en 2006)
  • Zaka (896 habitants en 2003, 849 habitants en 2006)
  • Zandoubré (261 habitants en 2003, 328 habitants en 2006)
  • Zano (1 543 habitants en 2003, 1 478 habitants en 2006)
  • Zéké (872 habitants en 2003, 908 habitants en 2006)
  • Zoromdougou (264 habitants en 2003, 269 habitants en 2006)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c [xls] Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 2006 sur le site HDX–Open data Burkina Faso, consulté le 14 janvier 2019.
  2. a et b « Données démographiques de la région du Centre-Est (2003) », sur le site communal du Burkina Faso

Articles connexes[modifier | modifier le code]