Tempo latino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tempo Latino)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’association Tempo latino est créé en septembre 1993 à Vic-Fezensac (département français du Gers, dans le Sud-Ouest) dans le but de réaliser un festival mettant en scène la musique afro-cubaine et la musique latine (des Caraïbes, de Cuba, de Porto Rico, du Venezuela, de Colombie, de Panama, du Brésil, d'Argentine, du Mexique, de New York, d'Espagne et de France…).

Présentation[modifier | modifier le code]

C'est, avec le festival Latino Americando à Milan, le plus grand festival européen de musique latine avec 65 000 visiteurs en 2006. Les dernières éditions comptaient plus de 600 bénévoles pour l'organisation. Le festival demande un an de préparation.

Le festival Tempo Latino fait la part belle à la salsa ainsi qu'à la musique cubaine, avec le son cubain, la rumba, le guaguanco, le boléro, le mambo et le cha-cha-cha, la plena et la bomba de Porto Rico et de New York, mais aussi la cumbia colombienne, le merengue dominicain, le Latin jazz… Son logo est un petit escarpin rouge.

L'idée de la création de ce festival provient de Eric Duffau, alors DJ occasionnel dans une bodega ouverte pendant la feria de la Pentecôte Pentecôtavic. Il constata alors que la musique latine avait beaucoup de succès pour faire la fête et danser, et a eu l'idée de la mettre en avant à l'occasion d'un festival. Il a contacté l'animateur Julien Delli Fiori de France Inter qui l'a encouragé : Tempo Latino, festival de la culture latine et afro-cubaine a ainsi vu le jour en septembre 1993.

L'association est composée du président Eric Duffau, du secrétaire Jean Barthe et du trésorier Patrick Brazzalotto (tous trois membres fondateurs de l'association).

Un bureau composé de 9 membres assure la gestion de l’association au quotidien. Un CA se réunit tous les mois pour faire un point sur les affaires courantes.

Au programme :

  • Concerts évidemment : payants (2 concerts par soir à prix modéré) de 21h à 1h/3h aux arènes (actuellement 7000 places assises, construites en 1931 pour accueillir des corridas, jeux taurins et courses landaises); également aussi festival off gratuit répartis sur plusieurs scènes autour des arènes (le "Barrio Latino" : "La Conga", le "Tempo Barrio", le "Cap Tempo"), de 15h à 20h puis de 1h à 4/5h (selon préfecture) avec des groupes parfois connus (Che Sudaka en 2008, Donaldo Flores en 2007, Ocho y media en 2005, …)
  • La rue principale se pare de stands où sont proposés artisanat latino-américain (vêtements, panamas, …), CD, instruments de musique, …
  • Autour des arènes, buvettes, stands café du commerce équitable, …

Les stades de football (et de rugby si le premier est complet) sont aménagés en terrain de camping (les douches collectives des vestiaires sont ouvertes et des douches et sanitaires sont installés dans des algécos); le tarif en 2012 était de 15 / 4 soirs par voiture + 10  pour chaque personne en plus. La piscine municipale se trouve juste derrière. Des festivaliers pratiquent le camping sauvage (Berges de l'Osse, parc de La Pachère) malgré les risques d'inondation en cas d'orage.

Programmations des différentes éditions[modifier | modifier le code]

2019[modifier | modifier le code]

2018[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

2016[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

Le documentariste Yves Billon retracera l’histoire de la musique afro-cubaine.

2012[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

Free Hole Negro

2005[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

Source[2]

2003[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2000[modifier | modifier le code]

1999[modifier | modifier le code]

1998[modifier | modifier le code]

1997[modifier | modifier le code]

1996[modifier | modifier le code]

1995[modifier | modifier le code]

1994[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Articles de Wikipédia sur Dave Valentin : en anglais, en allemand
  2. Article paru sur l'Humanité