Templeux-la-Fosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Templeux-la-Fosse
Mairie-école.
Mairie-école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Péronne
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Roisel
Maire
Mandat
Benoît Mascré
2014-2020
Code postal 80240
Code commune 80747
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2014)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 58′ 05″ nord, 3° 01′ 34″ est
Altitude Min. 73 m – Max. 152 m
Superficie 7,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Templeux-la-Fosse

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Templeux-la-Fosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Templeux-la-Fosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Templeux-la-Fosse
Liens
Site web http://templeux-la-fosse.mairie.pagespro-orange.fr

Templeux-la-Fosse est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village picard du Santerre, situé à 8 km au nord-est de Péronne, à 59 km d'Amiens, à proximité de l'ancienne route nationale 17 (actuelle RD 917) et aisément accessible par les autoroutes A1 et A26.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Templois est relevé en 1174 dans un cartulaire d'Arrouaise, émanant de Baudoin, évêque de Noyon. Un dénombrement de la terre de Nesle nous fournit Templous en 1230. Templues est mentionné en 1236 dans un cartulaire de Noyon mais aussi en 1251 avec le sceau d'Adam de Templeux. La forme définitive se trouve sur une carte de Cassini en 1757[1]. Les templiers ont très probablement été présents sur le territoire. La situation du village dans un profond vallon l'a fait nommer la Fosse[2],[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1150, Mathieu de Templeux est cité dans l'ouvrage de l'abbé Paul Decagny.

Au début du XVIIe siècle, la seigneurie appartient aux d'Estournel de Surville.

La cure de Templeux-la-Fosse est desservie de 1254 jusqu'à la Révolution par les Trinitaires qui s’appelaient aussi Mathurins ou chanoines réguliers de la Sainte Trinité, de la Rédemption des captifs (d'où leur nom de Trinitaires). Un de ces religieux prenait le titre de curé[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2006 Marie-Angèle Lang SE Démissionnaire
2006 2012 Annick Henry[4] SE Démissionnaire le 26 septembre 2012
19 novembre 2012 en cours
(au 6 mai 2014)
Benoît Mascré   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 143 habitants, en diminution de -1,38 % par rapport à 2009 (Somme : 0,32 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
506 529 525 617 690 747 732 722 736
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
738 726 720 659 675 610 590 538 699
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
708 675 649 310 327 263 248 228 209
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
238 199 180 179 164 171 160 145 143
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école de Templeux-la-Fosse fait partie du regroupement pédagogique intercommunal de Tincourt-Boucly qui regroupe six communes :

- Aizecourt-le-Bas,
- Driencourt,
- Longavesnes,
- Marquaix-Hamelet,
- Templeux-la-Fosse
- et Tincourt-Boucly.

Il compte quatre classes.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, tome 2, p.330, vue 168/267, Archives départementales de la Somme, Amiens. Lire en ligne, sur le site des archives.
  2. Site communal.
  3. a et b Histoire de l'Arrondissement de Péronne et de plusieurs localités circonvoisines par l'Abbé Paul de Cagny (1863).
  4. Réélue pour le mandat 2008-2014 : [xls] « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 6 avril 2009)
  5. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :