Température de Néel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La température de Néel, ou point de Néel, est la température TN au-dessus de laquelle un matériau antiferromagnétique devient paramagnétique (l'énergie thermique est alors suffisante pour rompre l'ordre magnétique microscopique de la matière)[1],[2]. Elle porte le nom de Louis Néel (1904-2000), qui a reçu le prix Nobel de physique en 1970 pour ses travaux dans ce domaine. Cette terminologie est propre à l'ordre antiferromagnétique : s'agissant de la transition entre l'état désordonné et une phase ferromagnétique, ferrimagnétique ou ferroélectrique, la transition a lieu à la température de Curie TC.

Variation de la susceptibilité magnétique[modifier | modifier le code]

Au-dessous de la température TN, la susceptibilité magnétique χm augmente avec l'augmentation de la température T. Elle atteint un maximum pour . Pour , elle diminue selon l'équation :

est la constante de Curie, spécifique à chaque matériau.

Exemples[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant donne les température de Néel pour différentes matières[3].

Substance TN (K)
MnO 116
MnS 160
MnTe 307
MnF2 67
FeF2 79
FeCl2 24
FeI2 9
FeO 198
FeOCl 80
CoCl2 25
CoI2 12
CoO 291
NiCl2 50
NiI2 75
NiO 525
Cr 308
Cr2O3 307
Nd5Ge3 50

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nicola A. Spaldin, Magnetic materials : fundamentals and device applications, Cambridge, Cambridge Univ. Press, , 89–106 p. (ISBN 9780521016582)
  2. Coey, J. M. D.,, Magnetism and magnetic materials, Cambridge University Press, (ISBN 9780511685156, 0511685157 et 9780521816144, OCLC 664016090, lire en ligne), p. 12
  3. Charles Kittel, Introduction to Solid State Physics, New York, John Wiley & Sons, (ISBN 978-0-471-41526-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]