Température critique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la thermodynamique
Cet article est une ébauche concernant la thermodynamique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La température critique d’une substance, sans autre précision, est sa température maximale en phase liquide, quelle que soit la pression, c'est-à-dire la température de son point critique[réf. nécessaire] 

De manière plus générale, ce peut être la température à laquelle survient n'importe quelle transition de phase[réf. nécessaire] 

Exemple[modifier | modifier le code]

  • L'eau : on a récemment mesuré dans l'ISS, en micropesanteur et en orbite, grâce à l'instrument DECLIC (Dispositif d'Étude de la Croissance et des Liquides Critiques) de manière plus précise la température critique de l'eau : 373,995 °C, sous 220 atmosphères [1].

Usages[modifier | modifier le code]

On espère ainsi pouvoir un jour brûler « à froid » des déchets organiques dans l'espace par oxydation supercritique (aux environs de 500 °C, et en ne produisant que du gaz carbonique et de la vapeur d'eau)[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Communiqué CNRS (France) intitulé Premiers résultats scientifiques de l'instrument DECLIC, parti sur l'ISS le 25 août (Paris, 31 mars 2010)