Television Personalities

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Television Personalities
Autre(s) nom(s) T.V.P.'s, TVPs
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Indie pop, post-punk, punk rock, new wave[1],[2]
Années actives 19781998, 20042011
Labels Rough Trade, Rocket Girl, Overground Records, Domino Records
Site officiel windlessairmusic.tripod.com/televisionpersonalities
Composition du groupe
Membres Dan Treacy
Texas Bob Juarez
Mike Stone
Arnau Obiols
Anciens membres « Slaughter Joe » Foster
Edward Ball
John Bennett
Gerard Bennett
Mark « Empire » Sheppard
Bernard Fox
Dave Musker
Mark Flunder
Jeffrey Bloom
Jowe Head (Swell Maps)
Victoria Yeulet
Mathew Sawyer
Graeme Wilson

Television Personalities est un groupe de post-punk britannique, originaire de l'Angleterre. Peu connus, ils font l'objet d'un véritable culte de quelques milliers de fans principalement au Royaume-Uni et en Allemagne. Ils sont en France totalement confidentiels, même si certains journalistes français (Jean-Daniel Beauvallet des Inrockuptibles, par exemple) leur ont toujours adressé des critiques favorables.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nés dans le sillage de la vague punk en 1978 avec leur premier single 14th Floor, les TVP's sont dominés par la personnalité de leur chanteur et auteur-compositeur Dan Treacy. Songwriter de toute première force, il cisèle d'imparables mélodies (Smashing Time, Silly Girl, If I Could Write Poetry...) accompagnées de textes à l'ironie mélancolique, qu'il massacre par des arrangements approximatifs. Tout au long des années 1980, les TV Personalities régaleront leur poignée de fans d'albums.

Le premier album des Television Personalities, ...and Don't the Kids Just Love It est publié en 1981. Il reprend plusieurs éléments qui feront le reste de la carrière du groupe : neo-psychedelia, obsession de la jeunesse des années 1960, une attitude lyrique dans la veine camp, et occasionnellement de la pop classique. Leur deuxième album, Mummy Your Not Watching Me [sic], reprend plus d'éléments psychédéliques. Leur troisième album, intitulé They Could Have Been Bigger than the Beatles dénote le sens de l'humour de Treacy ; les TVPs n'ont jamais atteint un grand succès au Royaume-Uni.

Le groupe recevra une offre pour jouer avec le guitariste de Pink Floyd, David Gilmour, à ses dates de concerts britanniques solo en 1984, mais sera jeté[3]. Plusieurs changements de formation s'effectuent pour l'enregistrement du quatrième album (Privilege). Leur album qui suit, Closer to God, est un mélange de pop des années 1960 et d'éléments musicaux plus sombres, dans la veine de The Painted Word. L'album Don't Cry Baby, It's Only a Movie est publié en 1998.

Dan Treacy connaît un sérieux problème de dépendance à l'héroïne qui le conduit à la rue. Entre 1998 et juin 2004, Treacy est incarcéré pour vol à l'étalage à Portland Harbour, Dorset, en Angleterre. Cette expérience l'aidera à revenir dans le droit chemin et à se sevrer des drogues[4],[5],[6].

Les TV Personalities effectuent leur retour en 2006 avec l'album My Dark Places. En octobre 2011, Treacy est révélé gravement malade après une opération du cerveau[7]. Treacy revient à lui en septembre, mais reste hôspitalisé[8]. Son état reste inconnu jusqu'en 2016, période durant laquelle il reste en convalescence et compte peut-être revenir sur la scène musicale[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1981 : ...and Don't the Kids Just Love It
  • 1982 : Mummy Your Not Watching Me
  • 1982 : They Could Have Been Bigger than the Beatles
  • 1985 : The Painted Word'
  • 1990 : Privilege
  • 1991 : Camping in France (live)
  • 1992 : Closer to God
  • 1996 : I Was A Mod Before You Was A Mod
  • 1998 : Don't Cry Baby, It's Only a Movie
  • 2006 : My Dark Places
  • 2007 : Are We Nearly there Yet?
  • 2010 : A Memory Is Better than Nothing

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Allmusic bio "Britain's Television Personalities enjoyed one of the new wave era's longest, most erratic, and most far-reaching careers"
  2. (en) Allmusic review of Very Best Of album
  3. Barry Miles et Andy Mabbett, Pink Floyd the visual documentary, Londres, Omnibus, (ISBN 0-7119-4109-2).
  4. (en) « 60 SECONDS: Dan Treacy », .
  5. (en) « Daniel Treacy news », sur TVPs, .
  6. (en) « Daniel Treacy Update », sur TVPs, .
  7. (en) Sean Michaels, « Television Personalities' Dan Treacy in coma following surgery », The Guardian, Royaume-Uni, (consulté le 5 février 2012)
  8. (en) Alex Hudson, « Update: Television Personalities' Dan Treacy Regains Consciousness Following Coma But Still Hospitalized », sur exclaim.ca (consulté le 18 juin 2016).
  9. (en) Joseph Earp, « The Missing Man Of Music: A Search For The Elusive Dan Treacy Of Television Personalities | Brag Magazine », sur Thebrag.com, The Brag (consulté le 18 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]