U-Telemarket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Telemarket)
Aller à : navigation, rechercher

U-Telemarket

Création 1983
Dates clés 1989 : rachat par le Groupe Galeries Lafayette
2011 : rachat par le groupe Système U
Disparition 26 juin 2013
Forme juridique SA coopérative à conseil d'administration
Slogan le e-supermarché des nouveaux commerçants
Siège social Drapeau de France Pantin (France)
Direction Serge Papin
Activité grande distribution
Produits alimentaires, bazar, textiles…
Effectif 141 en 2013
Site web www.telemarket.fr
Chiffre d’affaires 2012 : environ 40 millions d'euros[1].

U-Telemarket (précédemment Telemarket) était un cybermarché créé en 1983 qui permettait de se faire livrer ses courses alimentaires à domicile. À l'origine, les commandes étaient passées par Minitel ou par téléphone, puis la société s'est adaptée à l'arrivée d'internet[2].

Malgré son rachat en mai 2011 par le groupement coopératif Système U, le site cessa définitivement son activité le 26 juin 2013[3]

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1983, le service permettait de se faire livrer ses courses alimentaires à domicile. Les commandes étaient passées par téléphone ou par Minitel, puis via internet[2],[4].

De 1989 à juin 2005, Telemarket devient une filiale du Groupe Galeries Lafayette[5]

En 1998, la première version du site internet était mise en ligne, faisant de lui le premier cybermarché en France[6][réf. insuffisante].

En 2005, cherchant depuis 2001 à se départir du capital de sa filiale, le groupe Galeries Lafayette cèda Telemarket à Roland Coutas, fondateur et ancien dirigeant du site de voyages en ligne travelprice.fr, et à Olivier Le Gargean, le directeur général en poste depuis 2002[7].

En 2007, Telemarket lança sa première campagne publicitaire d'affichage nationale : « La queue ça va 5 minutes » ou « Des queues j'en ai assez vu », « Marre de se taper des queues »[8]. Initialement, livrant seulement l'Île-de-France et l'Oise, en 2007 un accord avec Chronopost lui permettait d'étendre son périmètre à toute la France métropolitaine continentale et Monaco[9]. Depuis 2008, les villes de province recommençaient à être desservies par le biais classique (flotte de camions) avant son rachat par Système U.

En 2009, la centrale d'achat de Casino remplaça celle de Monoprix[4].

En mai 2011, le groupe de distribution Système U rachèta Telemarket, rebaptisée U-Telemarket[4].

Après avoir accepté sa cessation de paiement le 18 avril 2013, le Tribunal de commerce de Bobigny plaça U-Telemarket en redressement judiciaire le 30 avril, avec une période d’observation d’un mois[10]. Le 26 juin 2013, le site cessa toute activité.

Équipe dirigeante[modifier | modifier le code]

U-Telemarket était dirigé par Roland Coutas (président directeur général), fondateur de la société Travelprice revendue à Lastminute et Olivier Le Gargean (directeur dénéral). Ces deux hommes ont décidé de reprendre le flambeau de l'entreprise en 2005, en la rachetant au groupe Galeries LaFayette. M. Le Gargean a été remplacé par Michel Jourdan, de Carrefour Ooshop.

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Activités et chiffres clés[modifier | modifier le code]

1er supermarché en ligne, U-Telemarket possédait un entrepôt de 20 000 m2 situé à Pantin contenant 6 000 références.

Années Chiffre d'affaires Résultat net
2000[11] 32,32 millions d'euros -
2001[11] 40,3 millions d'euros -25,95 millions d'euros
2002[11] 42,78 millions d'euros -13,7 millions d'euros
2003[11] 40,17 millions d'euros -2,2 millions d'euros
2004[7] près de 40 millions
2010[4] 49 millions d'euros
2012[1]. environ 40 millions d'euros

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Telemarket placé en règlement judiciaire, Les Echos,30 avril 2013
  2. a et b « Préparer la commande », 01net, 1 décembre 2004
  3. http://www.telemarket.fr/dynv6/index.shtml Consulté ce mercredi 26 juin 2013
  4. a, b, c et d « Système U a racheté Telemarket », sur lsa-conso.fr
  5. Sophie Fievee-Balat, « Télémarket baisse ses frais de livraison pour élargir sa clientèle », sur Journal du Net,‎ 23 août 2004
  6. Telemarket, le pionnier des cybermarchés sur linternaute.com
  7. a et b La fin de l'aventure pour Système U et Telemarket sur ac-franchise.com. Consulté le 26 juin 2013
  8. Telemarket s’affiche en France, ITRnews, 23/04/2007 [lire en ligne]
  9. Mathilde Visseyrias, Telemarket étend les courses en ligne à toute la France, Le Figaro, 06/04/2007 [lire en ligne]
  10. Telemarket placé en règlement judiciaire
  11. a, b, c et d « Telemarket : Commerce - Distribution », sur journaldunet.com

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]