Teju Cole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cole.
Teju Cole
Description de l'image TejuCole01(86th&Lexington10 7 13).JPG.
Nom de naissance Obayemi Babajide Adetokunbo Onafuwa
Naissance (42 ans)
Michigan
Activité principale
historien de l'art, écrivain
Distinctions
Hemingway Foundation PEN Award, Internationaler Literaturpreis, Prix de littérature Windham-Campbell
Auteur
Genres
roman

Teju Cole, né Obayemi Babajide Adetokunbo Onafuwa le (42 ans) à Kalamazoo, au Michigan, est un écrivain, photographe et historien de l’art nigérian-américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient le Hemingway Foundation/PEN Award (en) 2012 et le Internationaler Literaturpreis – Haus der Kulturen der Welten (de) 2012 pour Open City.

Œuvres[modifier | modifier le code]

- traduit en français sous le titre Open city par Guillaume-Jean Milan, Paris, Éditions Denoël, coll. « Denoël & d’ailleurs », 2012, 347 p. (ISBN 978-2-207-11250-2)[1],[2],[3]
  • Every Day Is For the Thief, 2014[4], publié au Nigéria en 2007[5]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Miguel Syjugo, « These Crowded Streets », sur The New York Times, (consulté le 3 août 2014)
  2. Nils C. Ahl, Le Monde des livres, « Le promeneur de New York. "Open City", de Teju Cole », sur Le Monde, (consulté le 3 août 2014)
  3. David Caviglioli, « Plans culte : 10 livres mythiques à emporter en vacances », sur Le NouvelObs, (consulté le 3 août 2014)
  4. Emma Brockes; The Guardian, 21 juin 2014, « Teju Cole: 'Two drafts of a tweet? Insufferable. But when I tweet I'm still a writer’ », sur The Guardian (consulté le 3 août 2014)
  5. Dwight Garner, « It’s Home, Malevolent Yet Oddly Captivating : ‘Every Day Is for the Thief’ by Teju Cole », sur The New York Times, (consulté le 3 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]