Teide 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Teide 1
Description de cette image, également commentée ci-après
Taille relative estimée du Soleil, de la naine rouge Gliese 229, de Teide 1, de la naine brune Gliese 229B et de Jupiter.
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 3h 47m 18,0s[1]
Déclinaison +24° 22′ 31″[1]
Constellation Taureau
Magnitude apparente 17,76

Localisation dans la constellation : Taureau

(Voir situation dans la constellation : Taureau)
Taurus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral M8
Magnitude apparente (J) 16,215[1]
Magnitude apparente (H) 15,591[1]
Magnitude apparente (K) 15,096[1]
Astrométrie
Distance 400 al
Caractéristiques physiques
Température 2 600 ± 150 K

Teide 1 est une naine brune de l'amas ouvert des Pléiades, située à une distance d'environ 400 années-lumière de la Terre dans la constellation zodiacale du Taureau[2]. Confirmée en 1995, elle est la première naine brune jamais observée.

Désignations[modifier | modifier le code]

Teide 1 est ainsi désignée d'après le Teide, le volcan de l'île de Tenerife sur lequel est situé l'observatoire astronomique qui l'a détectée.

Elle est aussi connue comme BPL 137 et NPL 39 ainsi que 2MASS J03471792+2422317 et UGCS J034717.92+242231.6.

Découverte[modifier | modifier le code]

Teide 1 est détectée par Rafael Rebolo, María R. Zapatero-Osorio et Eduardo L. Martín[3] sur des images optiques[4] obtenues, en [4], avec le télescope de 0,80 mètre de diamètre (IAC-80) de l'Institut d'astrophysique des Canaries situé à l'observatoire du Teide sur l'île de Tenerife[4]. Sa nature froide est confirmée en avec le télescope William-Herschel (WHT) de l'observatoire du Roque de los Muchachos à La Palma. Elle est alors le plus froid des objets connus. Le , l'article rapportant sa découverte est soumis à la revue Nature qui le publie le [3]. Entretemps, un objet similaire, Calar 3, a été découvert. La nature de naine brune de Teide 1 et Calar 3 est confirmée en 1996 à la suite d'observations spectroscopiques avec le télescope de 10 mètres de diamètre de l'observatoire W. M. Keck du Mauna Kea sur l'île d'Hawaï[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Teide 1 est une naine brune de type spectral M8[6] dont la luminosité (log L / L) est d'environ -3,24 ± 0,04 dex[6] et la température effective (Teff) est d'environ 2 584 ± 100 K[6]. Sa masse est d'environ 0,052 masse solaire[6].

Elle est à peine âgée de 120 millions d'années, et sa température de surface est estimée à environ 2 600 kelvins[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e (en) Cutri, R. M., « 2MASS All-Sky Catalog of Point Sources », VizieR On-line Data Catalog,‎ (Bibcode 2003yCat.2246....0C)
  2. (en) Résultats pour 2MASS J03471792+2422317 [html] sur l'application Compute constellation name from position de VizieR (consulté le 20 février 2015)
  3. a et b (en) Rafael Rebolo et al., « Discovery of a brown dwarf in the Pleiades star cluster », Nature, vol. 377, no 6545,‎ , p. 129-131 (DOI 10.1038/377129a0, résumé)
    Les coauteurs de l'article — Rafael Rebolo, María R. Zapatero-Osorio et Eduardo L. Martín — sont les codécouvreurs de l'objet.
  4. a b et c (en) Rafael Rebolo, « Teide 1 and the discovery of brown dwarfs », dans Viki Joergens (éd.), 50 years of brown bwarfs : from prediction to discovery to forefront of research, Cham, Springer, coll. « Astrophysics and space science library » (no 401), , XI-168 p. (ISBN 978-3-319-01161-5 et 978-3-319-01162-2, OCLC 870109444), p. 25-49 (DOI:10.1007/978-3-319-01162-2_4, Bibcode : 2014ASSL..401...25R, résumé [html])
  5. (en) Rafael Rebolo et al., « Brown dwarfs in the Pleiades cluster confirmed by the lithium test », The Astrophysical Journal, vol. 469,‎ , p. L53-L56 (DOI 10.1086/310263, Bibcode 1996ApJ...469L..53R, arXiv astro-ph/9607002, résumé, lire en ligne [[GIF]], consulté le 20 février 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre Rafael Rebolo : E. L. Martín, G. Basri, G. W. Marcy et M. R. Zapatero-Osorio.
    L'article a été reçu par la revue The Astrophysical Journal le 15 juin 1996 et accepté par son comité de lecture le 11 juillet 1996.
  6. a b c et d (en) G. Bihain et al., « Near-infrared low-resolution spectroscopy of Pleiades L-type brown dwarfs », Astronomy and Astrophysics, vol. 519,‎ , id. A93, 10 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913676, Bibcode 2010A&A...519A..93B, arXiv 1005.3249, résumé, lire en ligne [html], consulté le 20 février 2015)
    Les coauteurs de l'article sont, outre G. Bihain : R. Rebolo, M. R. Zapatero-Osorio, V. J. S. Béjar et J. A. Caballero.
    L'article a été reçu par la revue le 16 novembre 2009, accepté par son comité de lecture le 18 mai 2010 et mis en ligne le 17 septembre 2010.
    Les données relatives à Teide 1 figurent dans les tables 1, 3 et A.1.
  7. (en) K. Leech, B. Altieri, L. Metcalfe, E. L. Martin, R. Rebolo, M. Zapatero Osorio, R. Laureijs, T. Prusti, A. Salama, R. Siebenmorgen, P. Claes et N. Trams, « Mid-IR Observations of the Pleiades Brown Dwarfs Teide 1 & Calar 3 », From Giant Planets to Cool Stars, ASP Conference Series, San Francisco, Caitlin A. Griffith et Mark S. Marley, vol. 212,‎ , p. 82 (ISBN 1-58381-041-2, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]