Tedjini Haddam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tedjini Haddam
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Ministre des Affaires religieuses (d)
-
Larbi Saadouni (d)
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Tedjini Haddam, né le à Tlemcen et mort le , est un homme politique algérien. Il est médecin de formation, spécialisé en chirurgie thoracique et cardio-vasculaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie, en parallèle de l'école française, à Dar El Hadith, école fondée par l'association des oulémas musulmans algériens. Il sera à cette période une tête de file de mouvement de l'Organisation des Frères Musulmans d'Algérie (OFMA) à Tlemcen.[1] Il obtient son doctorat en médecine à Paris en 1952 puis travaille en Suède puis aux États-Unis avant de rejoindre, en 1954, le Front de libération nationale algérien à Constantine. Il est emprisonné à Constantine puis est condamné à mort par contumace après son évasion. Il s'installe alors en Tunisie en 1956, à Tunis où il dirigera alors le service de chirurgie générale et cardio-pulmonaire de l'hôpital Sadiki. Il sera responsable du Service Sanitaire de la base A, affecté par le Comité de coordination et d'exécution en 1957.

À l'indépendance il rejoint l'hôpital Mustapha Pacha d'Alger avant de commencer une longue carrière politique en tant que vice-président de l'Assemblée constituante, ministre des Habous, ministre de la Santé et par deux fois ambassadeur.

De 1989 jusqu'en 1992, Haddam est recteur de la Grande Mosquée de Paris[2].

En , Haddam participe à l'instauration de l'État d'urgence en Algérie en tant que membre du Haut Comité d'État[3].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

L'Hôpital de Bir El Ater , l'un des campus universitaires de l'Université des Frères Mentouri de Constantine, la Faculté des Sciences de l'Université Abou Bekr Belkaid de Tlemcen, ainsi qu'une résidence universitaire à Tlemcen portent son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sid Ahmed Dendane, L’Algérie vue de l’intérieur, Saint-Denis - France, Publibook, (ISBN 978-2-7483-3678-8 et 2-7483-3678-X, lire en ligne), p.18
  2. (fr) « Docteur Tedjini Haddam », sur mosqueedeparis.net (consulté le 9 février 2015)
  3. (fr) « Délibération N° 92-02/HCE - Du 14 AVRIL 1992 relative aux décrets à caractère législatif : le haut comité d'État. », sur www.apn-dz.org (consulté le 28 septembre 2010)