Team Vitality

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Team Vitality
Logo du Team Vitality
Présentation
Surnom La Ruche
Origine Drapeau de la France France
Siège Drapeau : France Paris
Création
Président Drapeau : France Fabien « Neo » Devide
Directeur Drapeau : France Nicolas Maurer
Divisions Counter-Strike: Global Offensive
Rainbow Six: Siege
Rocket League (avec Renault Sport)
League of Legends
Fortnite
Street Fighter
Formula 1
Hearthstone
FIFA
Sponsors Adidas
Renault Sport
Orange
Red Bull
Alain Afflelou
Corsair
Quersus
Site http://vitality.gg

La Team Vitality, ou simplement Vitality, est un club d'esport français fondé en 2013 par Fabien « Neo » Devide, Nicolas Maurer, Corentin « Gotaga » Houssein et Kevin Georges. Co-dirigé par les deux premiers, il est le plus important représentant français sur la scène internationale et est considéré comme l'une des trois plus puissantes structures d'Europe avec G2 et Fnatic.

Présent à ses débuts seulement sur la scène Call of Duty, la Team Vitality s'est depuis fortement diversifiée, s'étendant en 2015 à la scène FIFA puis sur Rainbow Six et League of Legends, où elle est présente au plus haut niveau européen. Plus récemment, Vitality s'est lancé en 2018 sur Rocket League en partenariat avec Renault Sport, jeu sur lequel Vitality devient vice-champion du monde en 2019, Fortnite et Counter-Strike. Le club français est également présent sur Street Fighter, Formula 1 et Hearthstone. Il fut également présent sur PUBG, H1Z1, Clash Royale et Call of Duty, jeu historique de Vitality que le club quitte en 2018 en raison notamment du prix excessif nécessaire pour participer aux compétitions.

L'organisation fait depuis 2019 du Stade de France son centre d'entrainement, devenant ainsi officiellement le premier club résident de l'enceinte. Elle emploie une centaine de personnes - dont une quarantaine de joueurs - et possède un budget annuel de plus de 10 millions d'euros.

Historique[modifier | modifier le code]

L'équipe esport Vitality est créée en 2013 sur la licence Call of Duty par Fabien « Neo » Devide (coach), Corentin « Gotaga » Houssein, Kevin « Broken » Georges, Thomas « Azox » Albanese et Maxime « Agonie » di Falco (joueurs).

En 2015, la Team Vitality commence à se diversifier sur de nouveaux jeux avec en février, l'annonce d'une équipe sur la scène eSportive FIFA[1]. Puis en décembre, un équipe League of Legends est lancée après l'annonce de Vitality du rachat du slot de Gambit Gaming en LCS[2]. Le même mois, le club se lance également sur Rainbow Six: Siege. L'équipe Xbox composée de Krisko, Bios, Anthrax, Lion et FuriouSG devient d'ailleurs championne du monde en novembre 2016 à Katowice en Pologne en remportant la finale de la troisième saison de l'ESL Pro League[3].

Le , Adidas devient l'équipementier de la Team Vitality, qui compte déjà Canal+ ou HP parmi ses sponsors[4].

Le , Vitality annonce la création d'une équipe sur le jeu H1Z1 avec la volonté de représenter les couleurs tricolores au tournoi international Fight for the Crown, qui a eu lieu à Los Angeles le . L'équipe menée par Corentin « Gotaga » Houssein était composée de Damien « Damziz » Nazaraly, Nicolas « Haraw » Gangneux, Guillaume « Smokeyz » Pichard et William « LiaahM » Kolgar[5]. Le la Team Vitality annonce le remplacement de Gotaga, qui a d'autres projets, par Valentin « Vago » Gonçalves. Cependant Gotaga reste remplaçant de l'équipe.

Le , Vitality annonce le recrutement de l'équipe PlayerUnknown's Battlegrounds[6],[7],[8] victorieuse des IEM d'Oackland moins d'un mois avant cette publication, sous la bannière aAa[9].

Le , Vitality clôture une levée de fonds de 2,5 millions d'euros auprès des fonds d'investissement Korelya Capital, Kima Ventures et H26[10].

En 2018, la Team Vitality se lance sur de nouveaux jeux. Ainsi, le , Vitality annonce la création d'une équipe sur Rocket League en partenariat avec Renault Sport[11]. Le , une équipe sur Fortnite Battle Royale est annoncée par Vitality[12]. Et enfin, le , c'est au tour d'une équipe Counter-Strike: Global Offensive d'être officiellement lancée par Vitality[13].

En , la Team Vitality lève 20 millions d'euros de fonds auprès de l'entrepreneur et milliardaire indien Tej Kohli, au travers du fonds Rewired.GG, pour permettre à l'organisation française de se développer notamment à l'échelle européenne et internationale[14].

Le , Vitality annonce l'intégration de Kyan Khojandi, célèbre acteur français, à l'équipe en tant qu'apporteur d'idées. Celui-ci étant anciennement très fan du jeu StarCraft, il suit depuis les compétitions diverses d'e-sport[15].

En , Vitality annonce l'arrivée de Matthieu Péché, ancien céiste de slalom, multiple médaillé aux Championnats du monde, en tant que nouveau manager général de l'équipe Counter-Strike[16]. Le même mois, le club annonce un partenariat avec le Stade de France pour la création d'un centre d'entraînement de 200 m2 qui accueillera trois équipes du club dès le mois de septembre 2019. La Team Vitality devient ainsi le premier club résident du stade de la Plaine Saint-Denis[17]. Le 24 juin, Renault-Vitality devient champion du monde de Rocket League à Newark aux États-Unis[18].

En novembre 2019, Vitality annonce une nouvelle levée de fonds de 14 millions d'euros auprès du fonds d'investissement spécialisé dans l'e-sport, Rewired.GG, qui porte à 36.5 millions d'euros le total des investissements du fonds dans la Team Vitality. Il s'agit d'un record en Europe pour une équipe e-sportive[19]. Le fonds veut aider Vitality à devenir une des premières équipes d'esport à atteindre une valorisation d'un milliard de dollars[20]. Quelques jours plus tard, Vitality inaugure ses nouveaux locaux dans le centre de Paris, appelés V.Hive, qui sont à la fois un QG, une boutique, un lieu de rencontre et un cybercafé. Ce lieu de 1 000 m2, dont 350 ouverts au public, répond notamment au besoin de créer un lien physique entre le club et ses fans[21]. En décembre, Vitality signe avec Alain Afflelou, qui devient fournisseur officiel du club esportif pour deux ans[22].

Logos[modifier | modifier le code]

Divisions actuelles[modifier | modifier le code]

League of Legends[modifier | modifier le code]

Team Vitality entre dans la scène professionnelle de League of Legends le 9 décembre 2015, après avoir acquis la place de Gambit Gaming dans les European League of Legends Championship Series (EU LCS)[2]. Le premier joueur annoncé à cette occasion est Raymond « kaSing » Tsang, libéré de la Team SoloMid. Suivi quelques jours plus tard de Lucas « Cabochard » Simon-Meslet[23], le jungler Ilyas « Shook » Hartsema[24], le mid laner Erlend « Nukeduck » Våtevik Holm, et le bot laner Petter « Hjarnan » Freyschuss[25],[26],[27]. Ces joueurs seront entrainé par Shaunz, ancien entraîneur de Gambit Gaming (en)[28].

Saison 2016[modifier | modifier le code]

Lors du tournoi de printemps 2016 des EU LCS, l'équipe de Vitality est considérée comme l'une des meilleures formations de la ligue, terminant à la troisième place, derrière la première place surprise de G2 Esports et la deuxième place, H2k-Gaming (en). Cabochard et kaSing sont intégrés au All Pro Team du tournoi, en tant que joueurs les plus remarquables à leurs postes. En playoffs, cependant, Vitality est éliminé en quarts de finale par la sixième place, Fnatic.

Avant le début du tournoi d'été 2016, Shook et Hjarnan quittent l'équipe, Vitality les remplaçant par Kim « Mightybear » Min-soo, l'ancien jungler de Newbee (en), et le bot laner Park « Police » Hyeong-gi, acquis à Apex Gaming (en)[29]. Avec un nouveau format de match, Vitality n'est pas à la hauteur, n'obtenant que trois victoires dans la saison estivale. Shook revient alors quatre semaines après le début de la saison et redevient le jungler principal[30]. Après avoir remporté un match décisif contre le FC Schalke 04 (en), Vitality s'assure la septième place et évite ainsi de jouer la relégation, tout en ratant de se qualifier pour les playoffs.

Saison 2017[modifier | modifier le code]

En 2017, avant le début de la saison de compétition, Vitality se renforce avec Pierre « Steeelback » Medjaldi, acheté à la Team ROCCAT (en), qui remplace Police[31],[32],[33], et Ha « Hachani » Seung-chan, ancien Support de KT Rolster (en), qui remplace kaSing[34]. Pour le poste de Jungler, Vitality s'est initialement tourné vers LirA, de chez Afreeca Freecs (en), mais fini par signer Lee « GBM » Chang-seok (en) en tant que Mid Laner remplaçant[35], ainsi que le jungler Charly « Djoko » Guillard de l'équipe Millenium[36]. Le Top Laner Adrien « Alderiate » Wils et le Support Baltat « AoD » Alin-Ciprian intègrent également l'équipe en tant que remplaçants.

Avec la réorganisation du format de la saison régulière des EU LCS, Vitality est intégré au groupe B pour le tournoi printanier 2017, avec Origen (en), H2k, Splyce (en) et les Unicorns of Love (en). Après un début de saison difficile (1 victoire–3 défaites), Hachani est mis sur le banc[37]. Trois jours plus tard, GBM passe Mid Liner titulaire, tandis que Nukeduck intègre le poste de Support, alors vacant. En raison d'un manque continu de succès, Vitality continue de réorganiser son équipe sans amélioration significative et se retrouve loin des places qualificative pour les playoffs, avec une quatrième du groupe, battant seulement Origen à deux reprises et le dernier du groupe du groupe A, Giants Gaming (en).

Pour le Summer Split, Vitality signe le Support Oskar « Vander » Bogdan[38] et est placé dans un groupe B presque identique avec seulement en plus les Mysterious Monkeys (en) récemment promus au lieu d'Origen. Malgré de légères améliorations, Vitality termine de nouveau quatrième de son groupe.

Saison 2018[modifier | modifier le code]

En , Vitality reconstitue complètement son effectif autour de Cabochard, avec le recrutement de 4 ex-Giants Gaming : le jungler Erberk « Gilius » Demir, le mid laner Daniele « Jiizuke » di Mauro, le bot laner Amadeu « Minitroupax » Carvalho et le support Jakub « Jactroll » Skurzyski[39]. La nouvelle formation surprend avec un très fort début de saison au printemps 2018 (7-1) avec un style de jeu explosif. Cependant, les autres équipes commence alors à s'adapter à leurs stratégies et Vitality perd alors beaucoup de matchs et se classe finalement quatrième avec un rapport de 10–8. Vitality termine également quatrième en playoffs après avoir battu H2k 3–2 en quart de finale et perdu contre Fnatic 1–3 en demi-finale et Splyce 2–3 au match pour la troisième place[40],[41].

Après une médiocre première moitié de saison estivale (5–5), Vitality recrute le jungler Mateusz « Kikis » Szkudlarek dans l'espoir de pouvoir améliorer l'équipe avec son expérience[42]. Vitality termine la saison régulière en deuxième position après avoir remporté deux matchs de départage contre le FC Schalke 04 et G2 Esports. En raison l'amélioration significative apporté à l'équipe par la venue de Kikis, Gilius décide de quitter l'équipe[43]. En demi-finale, Vitality perd contre le FC Schalke 04, mais vainc par la suite Misfits (en) 3-1 lors du match décisif pour la troisième place[44],[45]. Ce dernier résultat permet à Vitality d'avoir le deuxième plus grand nombre de points du championnat, les qualifiant pour le Championnat du monde 2018 (en), une première[46].

Aux Championnats du monde 2018, Vitality fait partie du groupe B avec Gen.G (en), Cloud9 et les favoris chinois Royal Never Give Up (en) (RNG). Après avoir réalisé 1-2 en première semaine, Vitality battu RNG dans la seconde mais termine néanmoins troisième de son groupe en 3-3, mettant ainsi fin à son parcours aux championnats du monde.

Le , Riot Games annonce que la Team Vitality fait partie des dix équipes franchisées du tout nouveau League of Legends European Championship (en) (LEC)[47],[48].

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Pour le 2019 LEC Spring Split, Vitality acquiert le jungler Lee « Mowgli » Jae-ha de l'équipe Afreeca Freecs. L'équipe termine la saison régulière à la cinquième place en 10–8 et perd contre Fnatic en quarts de finale (0–3)[49]. Vitality n'apporte aucune modification à la composition de son équipe pour la division estivale de la LEC 2019 et obtient sur le fil une place en playoffs après avoir battu SK Gaming lors d'un match de départage pour la sixième place[50]. Au premier tour des playoffs, Vitality est éliminé par le FC Schalke 04 sur un score de 3 à 1[51].

En décembre 2019, Vitality dévoile la composition de ses équipes LoL pour la saison 2020, ainsi l'équipe première du LEC reste composée du capitaine Cabochard et de Jactroll tandis que trois nouveaux à ce niveau de compétition, le Français Duncan « Skeanz » Marquet (jungle), provenant de l'équipe réserve, le Grec Markos « Comp » Stamkopoulos (adc) et le Serbe Aljoša « Milica » Kovandzic (mid), rejoignent l'équipe. Le staff est renforcé avec le remplacement du coach Jakob « YamatoCannon » Mebdi par le Français Hadrien « Duke » Forestier accompagné de Louis-Victor « Mephisto » Legendre[52]. L'équipe réserve de LFL quant à elle est compsée de Lucas « Saken » Fayard (mid), seul joueur conservant son poste, Cantoursna « Nji » An (jungle), Pierre « Steeelback » Medjaldi (support), ainsi que du Serbe Pavle « Yoppa » Kostic (top) et du Polonais Damian « Lucker » Konefal (adc)[53].

Joueurs[modifier | modifier le code]

Effectif du League of Legends European Championship
Nat. Pseudo Nom Rôle Date d'entrée
Drapeau : France Cabochard Lucas Simon-Meslet Top laner 14 décembre 2015
Drapeau : Grèce Comp Markos Stamkopoulos AD Carry 7 décembre 2019
Drapeau : Pologne Jactroll Jakub Skurzyński Support 21 décembre 2017
Drapeau : Serbie Milica Aljoša Kovandzic Mid 7 décembre 2019
Drapeau : France Skeanz Duncan Marquet Jungle 7 décembre 2019
Drapeau : France Duke Hadrien Forestier Entraineur À completer
Drapeau : France Mephisto Louis-Victor Legendre Entraineur adjoint À completer
Drapeau : France Dennis Hennersdorf Manager À completer


Effectif de la Ligue Française League Of Legends
Nat. Pseudo Nom Rôle Date d'entrée
Drapeau : Pologne Lucker Damian Konefal AD Carry 11 décembre 2019
Drapeau : France Nji Cantoursna An Jungle 11 décembre 2019
Drapeau : France Saken Lucas Fayard Mid 15 janvier 2019
Drapeau : France Steeelback Pierre Medjaldi Support 11 décembre 2019
Drapeau : Serbie Yoppa Pavle Kostić Top 11 décembre 2019
Drapeau : France Shanky Rayane Kheroua Manager À completer
Drapeau : Croatie Xani Nikola Zrinjski Entraineur À completer


Counter-Strike: Global Offensive[modifier | modifier le code]

Le , Vitality annonce officiellement l'arrivée d'une équipe Counter-Strike: Global Offensive, composée des Français NBK, RpK, Happy, apEX et ZywOo, encadrés par XTQZZZ (Coach) ainsi que Zuper (Manager)[13]

Le , Vitality annonce le départ de Happy et l'arrivée d'Alex (anciennement chez Team LDLC) en tant que nouveau membre de l'équipe[54].

Le 16 janvier 2019, WiPR rejoint les rangs de Vitality en tant qu'analyste. Il les quittera le 20 janvier 2020.

Le 7 septembre 2019, Vitality annonce la mise en retrait de Nathan « NBK » Schmitt de l'équipe. À la fin du mois, Vitality officialise la signature de Richard « shox » Papillon, anciennement dans l'équipe G2 Esports, pour le remplacer au sein de la formation[55].


Effectif
Nat. Pseudo Nom Rôle Date d'entrée
Drapeau : France apEX Dan Madesclaire Entry Fragger 5 octobre 2018
Drapeau : France Misutaaa Kévin Rabier Rifler 5 mars 2020
Drapeau : France RpK Cédric Guipouy Fixe 5 octobre 2018
Drapeau : France shox Richard Papillon Fixe 28 septembre 2019
Drapeau : France ZywOo Mathieu Herbaut Sniper 5 octobre 2018
Drapeau : France Matthieu Péché Manager À Compléter
Drapeau : France XTQZZZ Rémy Quoniam Entraineur À Compléter
Drapeau : France MAT Matthieu Péché Entraineur Adjoint À Compléter


Rocket League [modifier | modifier le code]

Le , Vitality annonce la création d'une équipe sur Rocket League en partenariat avec Renault Sport, composée des anciens joueurs de l'équipe Guess Who : Fairy Peak, Paschy90 et FreaKii[11]. Gnagflow06 rejoint également l'équipe en tant que remplaçant.

En , FreaKii et Gnagflow06 quittent l'équipe Renault Sport Team Vitality. Alors qu'en , le jeune écossais Scrub Killa et Neqzo rejoignent l'équipe, le premier en tant que nouveau joueur et le second en tant que remplaçant.

Le , Vitality annonce le recrutement d'Alexandre « Kaydop » Courant (anciennement chez Dignitas), double champion du monde, au sein de son équipe Rocket League. Il remplace l'ancien capitaine allemand Paschy90, qui a été remercié début 2019, au sein de l'équipe Renault Sport Team Vitality composée de Fairy Peak et Scrub Killa.

Le , Vitality devient champion du monde en remportant les finales mondiales des RLCS (Rocket League Championship Series) saison 7, ce qui fait de Kaydop un triple champion du monde. Renault Vitality s'incline en finale des Mondiaux suivants en à Madrid contre les Nord-Américains de NRG, au terme d'une finale très disputée[56].

Le 15 janvier 2020, Vitality officilalise le départ de Kyle « Scrub Killa » Robertston après 18 mois dans l'équipe pour le remplacer par Yanis « Alpha54 » Champenois afin de former une équipe entièrement française[57].

Effectif
Nat. Pseudo Nom Date d'entrée
Drapeau : France Alpha54 Yanis Champenois 15 janvier 2020
Drapeau : France Fairy Peak Victor Locquet 12 février 2018
Drapeau : France Kaydop Alexandre Courant 13 janvier 2019


FIFA[modifier | modifier le code]

Alias Nom Date d'arrivée
« Brian » Drapeau : France Brian Savary [1]
« RocKy » Drapeau : France Corentin Chevrey [58]
« DPeixoto » Drapeau : Portugal Diogo Peixoto [59]
« Herozia » Drapeau : France Nathan Gil [60]
« Maestro » Drapeau : France Corentin Thuillier [60]
« Dylo » Drapeau : France Dylan Gozuacik [59]

Rainbow Six: Siege[modifier | modifier le code]

Team Vitality se lance sur Rainbow Six: Siege sur Xbox One en décembre 2015, peu après la sortie du jeu. Vitality participe en 2016 aux trois saisons de la Pro League sur Xbox One et remporte la troisième saison. Vitality s'est également classé deuxième du premier et du seul Six Invitational sur Xbox One en février 2016[63]. Suite à cela, la Pro League s'arrête sur Xbox One et Vitality forme alors une équipe sur PC comprenant Bryan « Elemzje » Tebessi, Julian « Enemy » Blin, Dimitri « Panix » de Longeaux, Jean « RevaN » Prudenti, Valentin « Risze » Liradelfo et Sami « Stooflex » Smail en tant qu'entraîneur. Peu de temps après, l'équipe Vitality Rainbow Six: Siege sur Xbox One est transférée sur PC sous le nom de Vitality.Black avec Quentin « Tactiss » Rousselle en remplacement d'Arnaud « BiOs » Billaudel quelques mois plus tard. La première équipe sur PC devient alors Vitality.White. Stooflex et Elemzje quittent Vitality.White plus tard au cours de cette même année, en juin 2017, Jean-Baptiste « Hansen » Mace remplaçant Elemzje, Laurie « Lyloun » Lagier et Julien « Kivvi » Serrier, devenant entraîneurs en septembre 2017[64]. Vitality.Black est ensuite dissous plus tard en septembre, permettant à Lyloun de rejoindre l'équipe principale.

Saison 2018[modifier | modifier le code]

En février 2018, Valentin « Voy » Cheron remplace Hansen, quelques semaines seulement avant le Six Invitational 2018, le championnat du monde sur Rainbow Six: Siege, où ils se classent 13e-16e, le placement le plus bas possible du tournoi.

Suite à ces résultats décevants, le , Vitality abandonne son effectif actuel et acquiert le roster de l'équipe française Supremacy. Team Vitality est alors composé de BiBoo, BriD, RaFaLe, Spark et ZephiR ainsi que leur manager Heaavens qui seront ensuite rejoint par Lyloun en tant qu'analyste et BiOs en coach[65].

Cette nouvelle formation obtient de meilleurs résultats que la précédente, se classant troisième de la saison 7 de la Pro League européenne, deuxième de la Coupe de France 2018 et deuxième de DreamHack Valencia 2018, qualificative pour le Six Major Paris 2018. Lors du Six Major Paris 2018, Vitality se classe 5e-8e, après avoir vaincu la Team Liquid et PET Nora-Rengo (en), mais est éliminé par la Team Secret (en), la même équipe qui a éliminée Vitality à la DreamHack Valencia[66]. Vitality lutte en revanche moins bien dans les compétitions en ligne en se classant septième de la saison 8 de la Pro League et perd le match de relégation contre ENCE.

Saison 2019[modifier | modifier le code]

Après avoir été relégués en Challenger League, Adrien « RaFaLe » Rutik et Florian « ZephiR » Perrot, accompagnés par l'entraîneur BiOs, retournent chez Supremacy[67]. Morgan « rxwd » Pacy et David « sNKy » Khalfa les remplacent tandis que Lyloun devient l'entraîneur principal. Vitality annonce par ailleurs le retour de BiBoo en tant que capitaine. Cette annonce est suivi par l'arrivée de Fabien Bacquet en tant que Manager de l'équipe Rainbow Six: Siège et l'équipe Hearthstone[68].

Après avoir réaliser une bonne saison 9 de Challenger League européenne début 2019, Team Vitality affronte son rival de longue date, Team Secret (en), après une défaite contre MnM Gaming, dans un match qui déterminera qui accédera directement à la Pro League européenne saison 10. Vitality bat Secret 2–1 et se qualifie pour la Pro League saison 10[69]. Vitality participe au Allied Esports Vegas Minor où l'équipe se classe 9e-11e après s'être incliné contre l'équipe européenne Chaos Esports Club (en) et les meilleures équipes nord-américaines Spacestation Gaming et Rise Nation[70]. À la DreamHack Valencia 2019, Vitality, qui a annoncé le l'arrivée de stigi dans l'équipe et la mise sur le banc de SNky, bat l'équipe coréenne Cloud9 à deux reprises et s'incline face à FaZe Clan en phase de groupes, avant d'être éliminé en quarts de finale par Chaos. À mi-parcours de la saison 10 de l'European Pro League, Vitality se classe troisième en battant les meilleures équipes européennes telles que Natus Vincere et Chaos, et en battant les champions du monde G2 Esports 7–5 et n'a perdu que contre Team Empire et Giants Gaming (en)[71]. Au cours des qualifications européenne du Six Major Raleigh, Vitality était le favori aux côtés de Chaos. Vitality a dû renoncer après un problème de connexion lors de la finale du lower bracket contre ForZe Esports, qui a ensuite remporté les qualifications, et s'est classé 3-4e. Dans la seconde moitié de la saison, Vitality est toujours dans la course pour les finales de la Pro League Saison 10, mais est éliminé après des défaites contre G2 et Empire[72],[73]. Vitality s'est classé deuxième de la 6 French League 2019.

Pour la saison 2020, l'équipe Rainbow 6 de Vitality s'internationalise avec l'annonce en de l'arrivée de l'Espagnol Daniel « Goga » Mazorra Romero en compagnie de l'Allemand Lucas « Hungry » Reich, qui remplacent les Français Quaal et Spark[74].

Joueurs[modifier | modifier le code]

Alias Nom Date d'arrivée
« BriD » Drapeau : France Loïc Chongthep [65]
« BiBoo » Drapeau : France Bastien Dulac Capitaine [65]
« Stigi » Drapeau : Finlande Teemu Dairi
« Hungry » Drapeau : Allemagne Lucas Reich
« Goga » Drapeau : Espagne Daniel Mazorra Romero

Fortnite Battle Royale[modifier | modifier le code]

Le , Vitality annonce la création d'une équipe Fortnite Battle Royale, composée de Gotaga, Mickalow, Robi et Adz[12].

Le , Vitality annonce l'arrivée de Teeqzy au sein de l'équipe Fortnite. Deux mois plus tard, le , Teeqzy annonce son départ de l'équipe Fortnite pour d'autres projets.

Le , Vitality annonce l'arrivée de deux nouveaux joueurs dans l'équipe Fortnite : il s'agit de Keolys et Maxalibur, deux anciens joueurs de la Team LDLC.

Le , Vitality annonce l'arrivée de Hawkers en tant que nouveau joueur Fortnite.

Le , Vitality annonce le recrutement de 3 nouveaux joueurs qualifiés pour la finale de la Fortnite World Cup (26-28 juillet 2019); le jeune joueur Belge Evan « DRG » Depauw, qualifié en solo dès la première semaine de compétition, et le duo de Français Philippe « Oslo » Carvalho - Zoubiri « BadSniper » Naofel qualifiés lors de la 6e semaine de compétition porteront dès lors les couleurs de Vitality lors de cet évènement.

Robi, Mickalow et Gotaga ont tous annoncé sur leurs différents réseaux sociaux ne plus être joueur professionnel sur Fortnite mais désormais Ambassadeur pour Vitality.

Le , Vitality annonce le départ de 2 joueurs, Keolys et Maxalibur, après une année au sein de la ruche.

Le , Vitality annonce l'arrivée de 2 nouveaux joueurs, Airwaks et Nikof, anciennement dans la structure Solary.

Le , Vitality annonce qu'Adz, présent dans l'équipe Fortnite dès la création avec Gotaga, Robi et Mickalow, devient désormais Ambassadeur de Vitality.

Alias Nom Date d'arrivée
« Hawkers » Drapeau : France Ivan Riffel
« Oslo » Drapeau : France Philippe Carvalho
« Badsniper » Drapeau : France Zoubiri Naofel
« Airwaks » Drapeau : Suisse Karim Benghalia
« Nikof » Drapeau : France Nicolas Frejavise

Hearthstone[modifier | modifier le code]

Le , Vitality annonce son arrivée sur le jeu Hearthstone avec l'arrivée de Kalàxz en tant que joueur.

En 2017, Vitality annonce l'arrivée de Windello le et de Yogg le au sein de l'équipe Hearthstone.

Le , Vitality annonce la signature de deux nouveaux joueurs, Maverick et Swidz ainsi que le départ de Windello.

Alias Nom Date d'arrivée
« Kalàxz » Drapeau : France Maxime Thierry 8
« Maverick » Drapeau : Belgique Michael Looze
« Yogg » Drapeau : France Damien L'Hostis 7
« Swidz » Drapeau : France Joffrey Cunat

Street Fighter V[modifier | modifier le code]

Alias Nom Date d'arrivée
« Hurricane » Drapeau : Angleterre Claude Eric Diboti

Formula 1[modifier | modifier le code]

Alias Nom Date d'arrivée
/ Drapeau : Pays-Bas Jarno Opmeer
/ Drapeau : France Nicolas Longuet

Anciennes divisions[modifier | modifier le code]

Call of Duty[modifier | modifier le code]

Le , Vitality présente sa nouvelle équipe sur Call of Duty qui est composée des quatre joueurs : Wailers « Wailers » Locart, Shane « ShAne » McKerral, Deleo « Zerg » Devitt et « Defrag »[75].

PlayerUnknown's Battlegrounds [modifier | modifier le code]

H1Z1[modifier | modifier le code]

Clash Royale[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès des équipes de la Team Vitality
Call of Duty Rainbow Six: Siege FIFA

Team Vitality :

Vitality.Rises :

  • SkyLAN 2 (1)
    • Vainqueur en 2014
  • iSeries 50 (1)
    • Vainqueur en 2013
  • SFCO 2 (1)
    • Vainqueur en 2013

Vitality.Storm :

Vitality.Black (inactive)

  • Pro League - Finales (1)
    • Champion de la saison 3 en 2016 (Xbox)
  • Pro League - Europe (1)
    • Champion de la saison 1 en 2016 (Xbox)
  • Six Invitational
    • Vice-champion en 2017 (Xbox)
  • Coupe de France
    • Vice-champion en 2017 (PC)

Team Vitality :

  • Coupe de France (1)
    • Champion en 2017 (PC)
  • Gamers Assembly (1)
    • Vainqueur en 2018 (PC)
    • 2e place en 2019 (PC)
  • Pro League - Europe
    • 3/4e de la saison 7 en 2018 (PC)
  • DreamHack Valencia
    • 2e en 2018 (PC)
  • 6Cup
    • 3e en 2017 et 2018 (PC)
  • Lyon e-Sport (1)
    • Vainqueur en 2019 (PC)[80]
  • FUT Championship Series (1)
    • Champion en 2017 (RocKy)
  • EA SPORTS FC - Finale Nationale / eChampionnat de France (2)
    • Champion en 2016 et 2017 (RocKy)
  • FIFA International World Cup - Finales françaises (1)
    • Champion en 2015 (Brian)
  • Gfinity FUT - Play Like a Legend Championship (1)
    • Champion en 2015 (Brian)
  • Gfinity Spring Masters II - FIFA's single player mode (1)
    • Champion en 2015 (Brian)
  • Gamers Assembly (1)
    • Vainqueur en 2014 (Brian)
  • FIFA eWorld Cup 2019
    • 2e place en 2019 (Dijon)
  • FUT Champions Cup April (2019)
    • Vainqueur finale PS4 (Maestro), 2e place Grande finale (Maestro)
League of Legends Rocket League Counter-Strike: Global Offensive

Academy :

  • Open Tour France (1)
    • Vainqueur en 2018
  • Lyon e-Sport
    • 2e place en 2019

Renault Vitality :

  • RLCS - Finales mondiales (1)
    • Champion de la saison 7 en 2019
    • Finaliste de la saison 8 en 2019
  • Gfinity United Kingdom Elite Series (1)
    • Vainqueur de la saison 3 en 2018
  • RLCS - Europe (1)
    • Champion de la saison 7 en 2019
    • Finaliste des saisons 5 en 2018, 8 en 2019,9 en 2020.
  • DreamHack Leipzig
    • 2e en 2019
  • DreamHack Open Atlanta (1)
    • Vainqueur en 2018
  • WePlay! Lock and Load (1)
    • Vainqueur en 2018
  • Charleroi Esports (1)
    • Vainqueur en 2019
  • cs_summit 4 (1)
    • Vainqueur en 2019
  • Esports Championship Series (1)
    • Champion de la saison 7 en 2019
  • EPICENTER (1)
    • Vainqueur en 2019
Street Fighter V Hearthstone Fortnite
  • Gfinity United Kingdom Elite Series (1)
    • Vainqueur de la saison 4 en 2018
  • Arma Cup (5)
    • Arma Cup #1 : Vainqueur en janvier 2017 (Kalàxz)
    • Arma Cup Versailles : Vainqueur en janvier 2018 (Windello)
    • Arma Cup Metz : Vainqueur en septembre 2018 (Kalàxz)
    • Arma Cup Kremlin-Bicêtre : Vainqueur en mars 2019 (Maverick)
    • Arma Cup Lot/Cahors : Vainqueur en avril 2019 (Kalàxz)
  • Gamers Assembly (1)
    • Vainqueur en 2019 (Kalàxz), 2e place (Maverick), 6e place (Swidz)
  • ECN SUMMER (1)
    • Vainqueur en 2019
  • Solary Party HS(1)
    • Vainqueur en 2019 (Swidz)
  • DoigCup (1)
    • DoigCup #6 (Trio) : Vainqueur en octobre 2019 (DRG, Maxalibur)
  • Lyon e-Sport (1)
    • 2e Grande Finale en mars 2020 (Badsniper)

Organisation[modifier | modifier le code]

Considéré comme l'un des trois plus puissants clubs d'Europe, avec G2 Esports et Fnatic, approchant le top 10 mondial[81], Vitality emploie une centaine de personnes, dont 45 joueurs de 12 nationalités différentes sous contrats[82]. Des contrats comprenants des salaires allant jusqu'à 300 000 euros annuels, formant une masse salariale comprise entre 6 et 8 millions d'euros[81]. Renforcé de nombreux partenariats, tels que Adidas, Red Bull, Renault Sport et Orange, et levées de fonds, le club possède en 2019 un budget de 12 millions d'euros[83]. Le double de l'année précédente[84],[81].

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Alias Nom Rôle Date d'arrivée
« Neo » Drapeau : France Fabien Devide Co-Fondateur, Propriétaire et Président -
« Nico » Drapeau : France Nicolas Maurer Co-Fondateur, Co-propriétaire et Directeur Général -
« Gotaga » Drapeau : France Corentin Houssein Co-fondateur, Ambassadeur et Streamer -
« Broken » Drapeau : France Kevin Georges Co-fondateur, Ambassadeur et Streamer -
« Mickalow » Drapeau : France Mickaël Maruin Ambassadeur et Streamer -
« Robi » Drapeau : France Maxime Dambrine Ambassadeur et Streamer
« Adz » Drapeau : Belgique Adil Kamel Ambassadeur et Streamer
« The Minimalist » Drapeau : Hongrie Gábor Fenyvsesi Chief Gaming Officer -

Encadrement[modifier | modifier le code]

Alias Nom Rôle Date d'arrivée
« Duke » Drapeau : France Hadrien Forestier Head Coach LoL
« Mephisto » Drapeau : France Louis-Victor Legendre Coach assistant LoL
« Leggifant » Drapeau : Allemagne Dennis Henersdorf Manager LoL
« Shanky » Drapeau : France Rayane Kheroua Team Manager Vitality.BEE (Academy LOL)
« Xani » Drapeau : Croatie Nikola Zrinjski Coach Vitality.BEE (Academy LOL)
« FuriouSG » Drapeau : France Sébastien Guérineau Manager Rainbow Six: Siege ?
« Fabien » Drapeau : France Fabien Bacquet Manager Rainbow Six: Siege et Hearthstone
« Lyloun » Drapeau : France Laurie Lagier Analyste puis Coach Rainbow Six: Siege
« Samishh » Drapeau : France Samy Mazouzi Coach & Manager Fortnite [85]
« Zack » Drapeau : France Dany Polònio Coach Fifa
« XTQZZZ » Drapeau : France Rémy Quoniam Coach CSGO 6 décembre 2018
« MaT » Drapeau : France Mathieu Leber Assistant Coach CSGO 21 janvier 2020
/ Drapeau : France Matthieu Péché Manager CSGO 5 juin 2019
/ Drapeau : France Thierry Ascione Head Of Performance CSGO 20 janvier 2020
/ Drapeau : France Pier Gauthier Mental Coach CSGO 20 janvier 2020
/ Drapeau : France Ludovic Lacay Performance Coordinator CSGO 5 juin 2019
« Limitless » Drapeau : Angleterre James Doherty Coach Formula 1 20 avril 2019

Structures[modifier | modifier le code]

Vitality possède son siège au V.Hive, situé Boulevard de Sébastopol à Paris, depuis novembre 2019. Ce lieu de 1 000 m2 est également le premier « lien physique » entre le club et ses fans, puisque une partie est ouverte au public avec boutique, lieu de rencontre et cybercafé[21]. En plus de ce premier lieu ouvert au public, Vitality envisage de décliner ce concept à Lyon, Marseille, Londres ou encore Berlin[81].

Vitality investit également depuis 2019 le Stade de France où s’établit son centre d'entraînement, nommé Vitality Performance Center, dans une volonté de professionnaliser ses équipes au très haut niveau[86]. L'équipe FIFA s'y est installé en septembre 2019, puis deux autres, dont celle sur Rainbow 6, suivront en 2020[87]. Vitality vise également à moyen-terme de construire une arène de 1 500 à 2 000 places à l'intérieur du Stade de France pour jouer ses matches à domicile[21].

L'équipe principale de Vitality sur League of Legends, évoluant au sein du LEC, est située à Berlin. Elle est rejointe en 2020 par Vitality.Bee, l'équipe réserve jouant en LFL, le championnat de France de League of Legends[53].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f MenraW, « FIFA - Vitality annonce une Nouvelle Équipe ! », sur melty, (consulté le 29 novembre 2018).
  2. a et b Mathieu Beyney, « League of Legends : Vitality entre aux LCS ! », melty,‎ (lire en ligne, consulté le 9 avril 2017).
  3. Paul Arrivé, « Rainbow 6 : Vitality champion du monde », sur L'Équipe, (consulté le 10 novembre 2019).
  4. Paul Arrivé, « eSport : Adidas devient l'équipementier de la Team Vitality », sur L'Équipe, (consulté le 9 avril 2017).
  5. « Vitality sur H1Z1 avec Gotaga et les LDLC - H1Z1 », sur Millenium.org, (consulté le 9 avril 2017).
  6. a b et c « eSport : Vitality se lance sur PUBG », sur lequipe.fr, (consulté le 26 décembre 2017).
  7. a b et c « Vitality recrute les anciens *aAa* », sur www.team-aaa.com, (consulté le 1er janvier 2018).
  8. « Team Vitality fait son entrée sur PlayerUnknown's Battlegrounds », sur vitality.gg, (consulté le 26 décembre 2017).
  9. (en) « PUBG Intel Extreme Masters Season 12 », sur en.intelextrememasters.com, (consulté le 26 décembre 2017).
  10. Paul Arrivé, « eSport : Vitality lève 2,5 millions d'euros », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mars 2018).
  11. a b et c « Rocket League : Renault s'associe à Vitality », sur Millenium, (consulté le 2 décembre 2018).
  12. a et b « Team Vitality annonce son équipe Fortnite », sur Millenium, (consulté en février 2012).
  13. a et b « Esport - Counter-Strike : Vitality officialise son équipe », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018).
  14. Paul Arrivé, « Esport : Vitality lève 20 millions d'euros », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 26 novembre 2018).
  15. Kyan Khojandi, « #VforVictory pic.twitter.com/4ve8vhJAFi », sur @kyank, (consulté le 2 janvier 2019).
  16. « Esport : Matthieu Péché, médaillé olympique, rejoint la Team Vitality », sur L'Équipe, (consulté le 25 juin 2019).
  17. « Avec la Team Vitality, le Stade de France fait le pari de l'e-sport », sur Les Echos, (consulté le 25 juin 2019).
  18. « Esport - Rocket League : Renault-Vitality champion du monde », sur L'Équipe, (consulté le 25 juin 2019).
  19. « e-sport : l'équipe française Vitality réalise une deuxième levée de fonds en moins d'un an », sur Les Echos, (consulté le 8 novembre 2019).
  20. « eSport - Comment Team Vitality compte offrir des rendements considérables dans un futur proche », sur SportBuzzBusiness.fr, (consulté le 9 novembre 2019).
  21. a b et c Hugo Monier, « Esport : de nouveaux locaux, le Stade de France, Vitality continue son évolution », sur Francetvsport, (consulté le 7 novembre 2019).
  22. « Afflelou nouveau partenaire de Vitality », sur L'Équipe, (consulté le 16 décembre 2019).
  23. Xing Li, « Vitality re-sign Cabochard and Jactroll to bring back four-fifths of their Worlds roster », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  24. (en) Daniel Rosen, « Team Vitality sign Shook », theScore esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  25. Sam Nordmark, « Nukeduck to stay on Vitality for 2017 », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  26. (en) Nick Geracie, « League of Legends: Hjarnan reunites with kaSing, joins EXCEL Esports », Inven Global,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  27. « Vitality, la composition découverte ? - League of Legends », sur Millenium.org, (consulté le 9 avril 2017).
  28. Ben Sillis, « Shaunz: Meet Vitality’s new head coach », Red Bull Esports (consulté le 23 août 2019).
  29. (en) Daniel Rosen, « Police, Mightybear listed on Vitality's starting roster », theScore esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  30. Pete Volk, « Vitality benches Mightybear, names Shook starting jungler », The Rift Herald,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  31. Adam Newell, « Steeelback joins Team Vitality », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  32. (en) Daniel Rosen, « Steeelback joins Team Vitality », theScore esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  33. (en) « Steeelback finds home with Vitality », TSN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  34. (en) Adel Chouadria, « Team Vitality drops KaSing, tries out Hachani », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  35. (en) « Confirmed: GBM to jungle for Team Vitality », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  36. « Pour Djoko, jouer chez Vitality a été "une des pires expériences de sa vie" », Millenium,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  37. Adam Newell, « Hachani benched by Vitality; will stay on as assistant coach », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  38. (en) « VandeR completes all-European Team Vitality », TSN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  39. (en) Kathleen Tonner, « YamatoCannon Promises to Change Name if a Vitality Player Doesn't Receive Rookie of the Split », DBLTAP,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  40. Xing Li, « Vitality take down H2k in a sloppy 5-game series to reach the EU LCS semifinals », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  41. (en) « LoL: Splyce takes down Vitality in third-place match », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  42. Darius Matuschak, « Official: Kikis joins Team Vitality », The Shotcaller,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  43. Adam Newell, « Gilius explains why he's not playing for Vitality », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  44. Justin Binkowski, « Vitality beat Misfits in the 2018 EU LCS Summer Split third-place match », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  45. (en) « LoL: Vitality defeats Misfits in third-place match », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  46. Xander Torres, « Fnatic Wins EU LCS, Team Vitality Qualifies for the 2018 World Championship », VPEsports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  47. (en) Emily Rand, « Riot Games announces European League of Legends teams and rebranding », ESPN,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2019).
  48. Adam Fitch, « EU LCS rebrands to LEC and reveals final franchise partners », Esports Insider,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juillet 2019).
  49. Justin Binkowski, « Fnatic keep their playoff hopes alive with a win over Vitality in the 2019 LEC Spring Split », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 23 août 2019).
  50. Cole Ricke, « Team Vitality defeat SK Gaming to secure LEC playoffs », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2019).
  51. George Geddes, « Schalke dismantle Vitality to reach round 2 of LEC Summer playoffs », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 31 août 2019).
  52. Paul Arrivé, « Esport - League of Legends : Vitality officialise son équipe », sur L'Équipe, (consulté le 16 décembre 2019).
  53. a et b Paul Arrivé, « LoL : Vitality dévoile son équipe B », sur L'Équipe, (consulté le 16 décembre 2019).
  54. (en) « Happy officially out of Vitality; joins LDLC * », sur HLTV.org (consulté le 19 juillet 2019).
  55. « Esport - Counter-Strike : Shox chez Vitality - Esport - CS », sur L'Équipe (consulté le 10 novembre 2019).
  56. Paul Arrivé, « Esport - Rocket League : Renault-Vitality s'incline en finale des Mondiaux », sur L'Équipe, (consulté le 16 décembre 2019).
  57. « Esport-Rocket League : un changement chez Renault-Vitality - Esport - RL », sur L'Équipe (consulté le 16 janvier 2020).
  58. https://twitter.com/TeamVitality/status/1174703900890488832
  59. a et b https://twitter.com/TeamVitality/status/1169979768953081863
  60. a et b Paul Arrivé, « Esport - Fifa 19 : Vitality recrute deux joueurs », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2018).
  61. « Vitality accueille Rocky sur FIFA », sur Millenium, (consulté le 29 novembre 2018).
  62. Paul Arrivé, « Esport - Fifa 18 : Corentin «RocKy» Chevrey, un champion du monde au PSG », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2018).
  63. (en-US) « Rainbow Six Siege Invitational: Team Elevate Dominate Vitality in Xbox Final », sur Cultured Vultures, (consulté le 23 août 2019).
  64. Thomas Gusquet, « Rainbow Six : Elemzje mis sur le banc de Vitality », sur Team aAa (consulté le 10 août 2019).
  65. a b c d e f g h et i « Rainbow Six Siege: Le gros coup de Vitality, qui recrute l'équipe Supremacy », Gameblog,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2018).
  66. (en) « G2 Esports Win $350,000 Rainbow Six Major Paris 2018 - Final Placements », sur Dexerto.com (consulté le 24 août 2019).
  67. « Vitality se sépare de ZephiR, RaFaLe, BiOs et Heaavens sur R6 », sur Millenium, (consulté le 10 novembre 2019).
  68. Against All Authority- aAa, « Le nouveau visage de Vitality - Team-aAa.com », sur www.team-aaa.com (consulté le 13 janvier 2019).
  69. (en) « Two European Teams Join Rainbow 6 Pro League Season 10 », sur Hotspawn (consulté le 24 août 2019).
  70. Colton Deck, « R6 Allied Esports Minor standings: PENTA and DarkZero slip up, Team Secret surprise », Dot Esports,‎ (lire en ligne, consulté le 25 août 2019).
  71. (en-US) « LeStream hold back Vitality in R6 Pro League EU matchday 3 », sur Dot Esports, (consulté le 15 octobre 2019).
  72. (en-US) « Vitality dominate EU R6 Pro League leader Giants in a massive upset », sur Dot Esports, (consulté le 15 octobre 2019).
  73. « Team - Rainbow Six: Siege Pro League by ESL », sur pro.eslgaming.com (consulté le 15 octobre 2019).
  74. « Goga et Hungry annoncés chez Team Vitality », sur Team aAa, (consulté le 16 décembre 2019).
  75. AtsuTim, « Call of Duty Infinite Warfare : Nouvelle équipe pour Vitality », sur Eclypsia.com, .
  76. Kaaraj, « ESWC 2013 : Vitality champion de France CoD Black Ops II », Jeuxvideo.com,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2017).
  77. Maxime Carneaux, « Vitality remporte la Gamers Assembly 2014 ! », sur Red Bull, .
  78. « Neo de Vitality est-il l'élu de l'e-sport ? », sur The Red Bulletin.
  79. Vincent C., « DreamHack London - CoD : Les Vitality sacrés champions ! », sur melty, .
  80. « Le récap' de la Lyon e-Sport 2019 », sur Lyon e-Sport (consulté le 26 février 2019).
  81. a b c et d « Les ambitions insatiables de Vitality, plus puissant club français d’e-sport », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 18 novembre 2019).
  82. Paul Arrivé, « Vitality, Sébastien «Ceb» Debs, O'Gaming, Solary... : ces Français qui font l'esport », sur L'Équipe, (consulté le 9 novembre 2019).
  83. « Team Vitality : Les ressorts business du n°1 du e-sport en France », sur Sportune, (consulté le 9 novembre 2019).
  84. « Vitality : Une levée de fonds, un budget de club de Ligue 2, la team voit toujours plus grand », sur Gameblog, (consulté le 9 novembre 2019).
  85. « Samishh devient coach chez Team Vitality », sur Millenium, (consulté le 1er décembre 2018).
  86. « eSport : Centre de performance, premier club résident, Team Vitality investit le Stade de France », sur Gameblog, (consulté le 9 novembre 2019).
  87. « Esport : Vitality s'installe au Stade de France », sur L'Équipe, (consulté le 9 novembre 2019).

Lien externe[modifier | modifier le code]