Tayshaun Prince

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tayshaun Prince
Image illustrative de l’article Tayshaun Prince
Tayshaun Prince en décembre 2008
Fiche d’identité
Nom complet Tayshaun Durell Prince
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (38 ans)
Compton, Californie
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 98 kg (216 lb)
Surnom Tay
Situation en club
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1998-2002 Wildcats du Kentucky
Draft de la NBA
Année 2002
Position 23e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2002-2003
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2014-2015
2014-2015
2015-2016
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Pistons de Détroit
Grizzlies de Memphis
Grizzlies de Memphis
Grizzlies de Memphis
Celtics de Boston
Pistons de Détroit
Timberwolves du Minnesota
03,3
10,3
14,7
14,1
14,3
13,2
14,2
13,5
14,1
12,7
11,7
08,8
06,0
07,3
09,2
07,5
02,9
Sélection en équipe nationale **
2008Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Tayshaun Prince, né le 28 février 1980 à Compton en Californie, est un joueur américain de basket-ball. Sélectionné en 23e position de la draft 2002, Prince est un petit ailier bénéficiant d'une très grande envergure des bras, ce qui fait de lui un bon défenseur. Il mesure 2,06 m pour 98 kilos.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Tayshaun Prince a joué 4 saisons (1998-2002) pour les Wildcats du Kentucky, où ses moyennes universitaires sont de 13,1 points et 5,6 rebonds. Lors de sa saison junior (2000-2001), Prince a remporté le SEC Player of the Year. Les Wildcats du Kentucky ont gagné le SEC Tournament en 1999 et en 2001, où Prince a été nommé MVP du tournoi. Prince a notamment joué aux côtés de Keith Bogans durant son passage universitaire.

Ses deux meilleures performances individuelles en carrière universitaire sont :

  • 31 points, 11 rebonds, 4 passes décisives et 4 interceptions lors de la victoire 79-59 des Wildcats sur North Carolina
  • 41 points, 9 rebonds, 4 passes et 3 contres lors du Tournoi NCAA où les Wildcats affrontaient Tulsa.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

Il est sélectionné en 23e position de la draft 2002 de la NBA par les Pistons de Détroit. Sa saison 2002-2003 en tant que rookie est correcte et lui permet d'être intronisé dans le cinq majeur des Pistons lors de la saison 2003-2004, où il remporte son premier titre de Champion NBA.

Lors de la saison 2003-2004, Tayshaun Prince n’est que dans sa deuxième année NBA. Très discret durant sa campagne rookie (seulement 42 matchs joués et 10,4 minutes de moyenne), l’ailier sorti de Kentucky parvient à la surprise générale à faire son trou lors de ses premiers Playoffs. Opposé au Magic d’Orlando au premier tour, Detroit prend le tarif face à Tracy McGrady et décide alors, de manière un peu désespérée, de se tourner vers Prince pour ralentir T-Mac. Avec son envergure et son intelligence défensive, il met en difficulté la machine offensive floridienne et aide les Pistons à se remettre sur les bons rails, eux qui remontent un déficit de 3-1 (hello les Warriors) pour ensuite remporter le Game 7 au Palace d’Auburn Hills, où Prince marque notamment 20 points. Durant le reste des séries éliminatoires, Tayshaun joue près de 30 minutes par match et devient donc un membre important de la rotation des Pistons, finalement éliminés par les Nets en Finales de Conférence. Grâce à ses belles performances pendant la postseason et ses qualités de chien de garde, le nouveau coach Larry Brown (qui avait remplacé Rick Carlisle en juin 2003) l’intègre à plein temps dans le cinq majeur la saison suivante. Au cours de cette dernière, Prince progresse et aide les Pistons à terminer à la seconde place de l’Est, derrière les Indiana Pacers. Après avoir fait le boulot lors des deux premiers rounds des Playoffs 2004, les deux poids lourds se donnent rendez-vous pour un duel fermé à double tour.

Battu 78-74 lors du Game 1, Detroit ne veut pas repartir du Conseco Fieldhouse avec deux défaites dans la tronche. Conscient de l’importance de la seconde rencontre, Rasheed Wallace active le mode grande bouche et balance au calme « nous allons gagner le Game 2 ». Dans un match monstrueux d’intensité où les défenses mangent complètement les attaques, chaque panier est crucial et on assiste à l’une des rencontres les moins prolifiques de l’histoire des Playoffs. Symbole de ce bar fight épique, les deux formations combinent 26 contres au total, dont 19 pour les Pistons ! Mais parmi ce festival de blocks, il y en a un qui va rester dans l’histoire. A 40 secondes de la fin, Detroit est en possession du ballon et mène 69-67. Autrement dit, les hommes de Larry Brown ont l’occasion de tuer la rencontre et ainsi baisser le nombre très élevé de décibels dans la salle. Malheureusement pour eux, le Sheed prend un cake de la part de Jermaine O’Neal, puis Chauncey Billups perd la gonfle en pénétration. Derrière, Jamaal Tinsley envoie Reggie Miller en contre-attaque pour une égalisation qui semble certaine, sauf pour Tayshaun Prince. Tapant un sprint depuis sa propre moitié de terrain, l’ailier sophomore des Pistons profite de la lente exécution de la légende des Pacers pour sortir un chase-down block tout simplement incroyable, avant de finir sa course dans le décor. Suite à ce contre, Rip Hamilton récupère le ballon et assure la victoire aux Pistons depuis la ligne des lancers-francs.

En s’imposant dans ce Game 2, Detroit avait changé le cours de la série. Finalement vainqueurs en six manches, les Bad Boys 2.0 se qualifiaient pour les Finales NBA où les attendaient les Los Angeles Lakers de Shaq, Kobe, Papa Payton et Papi Malone. Condamnés d’avance face à l’armada californienne, les Pistons allaient prouver que le papier ne vaut rien face à la réalité du terrain. Supérieurs dans tous les compartiments du jeu, mais surtout au niveau du collectif et du cœur, les champions de la Conférence Est donnaient une leçon de basket à ceux qui étaient censés les écraser. Résultat, 4-1 pour Detroit, net et sans bavure ! Durant cette série, Tayshaun Prince avait une nouvelle fois montré sa capacité à défendre sur les meilleurs scoreurs adverses, en menant la vie dure à un Kobe Bryant qui s’était transformé en lanceur de briques professionnel (seulement 38,1 % au tir, pour 22,6 points de moyenne).

Avec le départ de Ben Wallace vers les Bulls de Chicago lors de l'inter-saison 2006, Tayshaun Prince s'est imposé dans l'équipe comme un titulaire indiscutable. Il a remporté les J.O 2008 avec les États-Unis.

Le 12 janvier 2015, il est envoyé aux Celtics de Boston dans un échange à trois équipes (Memphis, New Orleans et Boston) [1].

Le 20 février, lors de la deadline Tayshaun Prince fait son grand retour dans sa franchise Pistons de Détroit.

Le 13 août 2015, il s'engage avec les Timberwolves du Minnesota pour un an et le minimum vétéran[2].

Statistiques et moyennes de carrière[modifier | modifier le code]

  • Matchs joués : 908.
  • Total de points : 10 807.
  • Points par match : 11,9.
  • Total de rebonds : 4 058.
  • Rebonds par match : 4,5.
  • Total de passes décisives : 2 277.
  • Passes décisives par match : 2,5.

(mise à jour le 16/01/2015, après son transfert aux Celtics de Boston).

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

En franchise[modifier | modifier le code]

Records sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Tayshaun Prince, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[3] :

Tayshaun Prince en avril 2008.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 34 @ Heat de Miami 29 Heat de Miami
Paniers marqués 13 9 fois 11 3 fois
Paniers tentés 26 @ Mavericks de Dallas 20 Heat de Miami
Bulls de Chicago

Paniers à 3 points réussis 6 Knicks de New York 4 Cavaliers de Cleveland
Paniers à 3 points tentés 7 4 fois 7 @ Sixers de Philadelphie
Bulls de Chicago

7 mai 2007
Lancers francs réussis 10 3 fois 7 Nets du New Jersey
@ Cavaliers de Cleveland

Lancers francs tentés 11 Warriors de Golden State
Knicks de New York

8 3 fois
Rebonds offensifs 8 Bucks de Milwaukee 6 Heat de Miami 25 mai 2006
Rebonds défensifs 15 @ Warriors de Golden State 10 Nets du New Jersey
Rebonds totaux 16 @ Warriors de Golden State 13 novembre 2008 12 Pacers de l'Indiana
Passes décisives 12 Clippers de Los Angeles 9 Cavaliers de Cleveland
Interceptions 3 19 fois 4 @ Sixers de Philadelphie
Contres 4 4 fois 4 3 fois
Balles perdues 7 Celtics de Boston 5 @ Pacers de l'Indiana
@ Sixers de Philadelphie

Minutes jouées 55 Wizards de Washington
@ Rockets de Houston

55 Nets du New Jersey 14 mai 2004

Vie privée[modifier | modifier le code]

  • Son surnom est "Tay".
  • Prince a été récompensé comme étant l'un des meilleurs joueurs High School de la Southern California par le LA Times. Il rejoint Baron Davis, Paul Pierce et Charles O'Bannon.
  • Possède un diplôme en sociologie depuis mai 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Memphis Grizzlies acquire Jeff Green and Russ Smith in three-team trade with Boston Celtics and New Orleans Pelicans », sur nba.com, (consulté le 12 janvier 2015)
  2. Dimitri Kucharczyk, « Tayshaun Prince rejoint les Wolves », sur basketusa.com, (consulté le 13 août 2015)
  3. (en) « Tayshaun Prince : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 17 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :