Tayeb Louh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tayeb Louh
الطيب لـوح
Fonctions
Ministre algérien de la Justice
Garde des Sceaux
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 5 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Abdelmalek Sellal
Abdelmadjid Tebboune
Ahmed Ouyahia
Gouvernement Sellal II, III et IV
Tebboune
Ouyahia X
Prédécesseur Mohamed Charfi
Ministre algérien du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale

(1 an et 8 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Abdelmalek Sellal
Gouvernement Sellal I
Prédécesseur Djamel Ould Abbes (intérim)
Lui-même
Successeur Mohamed Benmeradi
[N 1]
(9 ans, 11 mois et 20 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Ahmed Ouyahia
Chef du gouvernement Ali Benflis
Abdelaziz Belkhadem
Ahmed Ouyahia
Gouvernement Benflis III
Ouyahia III, IV et V
Belkhadem I et II

Ouyahia VI, VII, VIII et IX
Prédécesseur Mohamed Larbi Abdelmoumene
Successeur Djamel Ould Abbes (intérim)
Lui-même
Biographie
Nom de naissance Tayeb Louh
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance MSirda Fouaga (Wilaya de Tlemcen)
Nationalité Algérienne
Parti politique Front de libération nationale
Diplômé de Université d'Oran

Tayeb Louh (arabe : الطيب لـوح) (né le à MSirda Fouaga, en Algérie) est un homme politique algérien et actuel ministre de la Justice, garde des Sceaux. Il est marié et père d'un enfant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tayeb Louh est né le à MSirda Fouaga, près de Tlemcen, au nord-ouest de l'Algérie. Il fit ses études secondaires à Maghnia, puis ses études universitaires à l'université d'Oran où il obtint le diplôme de licence en droit en 1979.

Il est maître d'école à Souani, puis juge au tribunal de Ghazaouet en 1980. Il devient en 1981 Président du tribunal de Méchria (sud-ouest du pays) puis juge d'instruction du tribunal de la ville de Maghnia de 1990 à 1992 puis Président du même tribunal de 1992 à 1998. En 1998; il est conseiller auprès de la cour de Tlemcen puis en 2000 conseiller auprès de la cour d'Oran.

Il milita pour la création du Syndicat National de la Magistrature dont il est membre fondateur et Président de 1993 à juin 2002. Il a été désigné Membre de la Commission Nationale de la Réforme de la justice créée en 1999 par Abdelaziz Bouteflika, Président de la République élu la même année[1].

Monsieur LOUH conduisit la liste du Front libération Nationale de la circonscription électorale de Tlemcen, lors des élections législatives de 2002, où il fut élu député à l'Assemblée Populaire Nationale[1]. Il fut réélu en 2007 et 2012 sur la même liste.

Tayeb Louh eut une brillante carrière professionnelle de plus de trente deux années dans des domaines aussi sensibles que ceux de la magistrature et de la défense des droits de l'homme, en plus des hautes fonctions occupées au sein des institutions de l'État.

Militant FLN, il est ministre du travail et de la sécurité sociale de 2002 à 2013. Ensuite, Ministre de la justice en fonction depuis septembre 2013 .

Portefeuille ministériel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Portefeuille de l'Emploi ajouté le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ministère de la justice algérien, « Ministère de la justice », sur www.mjustice.dz (consulté le 17 août 2018)