Tavo Burat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tavo Burat
Tavo Burat.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
BiellaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Œuvres principales

Gustavo Buratti Zanchi, connu sous le nom de plume de Tavo Burat, né le à Stezzano, province de Bergame (Italie) et mort le à Biella, est un écrivain, journaliste et homme politique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Stezzano en 1932 dans une famille évangélique vaudoise, Tavo Burat obtient son diplôme en jurisprudence avec une thèse sur le droit dans le canton des Grisons et enseigne le français aux scuole medie (it) de 1968 à 1994.

Il fonde et est directeur du journal piémontais La slòira[1] et aussi directeur de la revue Alp (it) de 1974 à 2009, année de son décès[2],[3],[4],[5].

En 1974 il a voulu mettre sur le Monte Rubello (it) un nouveau monument-mémorial dédié à Fra Dolcino, déclaré hérétique par l'Église catholique: à l'inauguration était invité Dario Fo dix-mille personnes environ ont participé[6]

Il meurt en 2009 et il a vuolu être enveloppé dans le drapeau des sintés piémontais.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En italien[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Diritto pubblico nel Cantone dei Grigioni
  • 1974 : « La situazione giuridica delle minoranze linguistiche in Italia », in: I diritti delle minoranze etnico-linguistiche
  • 1976 : « In difesa degli altri », in: U. Bernardi, Le mille culture, Comunità locali e partecipazione politica
  • 1981 : « Decolonizzare le Alpi », in: Prospettive dell’arco alpino
  • 1989 : Carlo Antonio Gastaldi. Un operaio biellese brigante dei Borboni
  • 1997 : Federalismo e autonomie. Comunità e bioregioni
  • 2000 : Fra Dolcino e gli Apostolici tra eresia, rivolta e roghi
  • 2002 : L'anarchia cristiana di Fra Dolcino e Margherita, Ed. Leone & Griffa
  • 2004 : Eretici dimenticati. Dal Medioevo alla modernità, Ed. DeriveApprodi
  • 2006 : Banditi e ribelli dimenticati. Storie di irriducibili al futuro che viene, Ed. Lampi di Stampa
  • 2012 (posthume) : Dalla parte di chi resiste. Gli scritti di Gustavo Buratti per "L'Impegno", en collaboration avec Marcello Vaudano, Varallo, Istituto per la storia della Resistenza e della società contemporanea nel Biellese, nel Vercellese e in Valsesia
  • 2013 (posthume) : Fra Dolcino e Margherita : tra messianesimo egualitario e resistenza montanara, [S.l.], Tabor

En piémontais[modifier | modifier le code]

  • 1979 : Finagi, Ca dë studi piemontèis
  • 2005 : Lassomse nen tajé la lenga, ALP
  • 2008 : Poesìe, Ca dë studi piemontèis

Poèmes vernaculaires[modifier | modifier le code]

Quelques poèmes de Burat sont présents dans cette anthologiesantologie :

  • 1984 : Le parole di legno. Poesia in dialetto del '900 italiano, en collaboration avec Mario Chiesa et Giovanni Tesio, Mondadori
  • 2001 : Il pensiero dominante. Poesia italiana 1970-2000 en collaboration avec Franco Loi et Davide Rondoni
  • 2008 : Poesia dialettale dal Rinascimento ad oggi, en collaboration avec Giacinto Spagnoletti et Cesare Vivaldi, Garzanti

Charges politiques et culturelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]