Taverne-restaurant Falstaff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Falstaff (homonymie).
Taverne-restaurant Falstaff
Taverne-restaurant le Falstaff 02.JPG
Présentation
Type
Café
Destination initiale
Taverne-restaurant
Destination actuelle
Taverne-restaurant (fermé)
Style
Architecte
E. Houbion
Construction
1903
Statut patrimonial
classé le 12 octobre 2000
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

La taverne-restaurant Falstaff est un café bruxellois dont la devanture et la décoration Art nouveau ont été réalisées par le menuisier et architecte d'intérieur E. Houbion. À la suite d'un long litige opposant le propriétaire (AB InBev) et l'ancien exploitant, l'établissement a fermé le 4 mai 2016[1].

Le Falstaff possède une des rares devantures commerciales de style Art nouveau subsistant à Bruxelles, aux côtés de la chemiserie Niguet conçue par Paul Hankar en 1896, du magasin Marjolaine de Léon Sneyers (1904) et de la pharmacie du Bon Secours de Paul Hamesse.

Certains éléments de la décoration extérieure sont cependant de style Art déco tandis que la décoration intérieure combine Art nouveau et éclectisme.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le Falstaff est situé à Bruxelles-ville, aux numéros 17 et 19 de la rue Henri Maus, face au Palais de la Bourse de Bruxelles.

De l'autre côté de la Bourse, se trouve un autre café de la Belle Époque, le Cirio.

La partie gauche de la terrasse et de la vitrine.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment fut édifié en 1886 et racheté en 1903 par Mme Broeckaert pour y créer un débit de boissons dont elle confia la décoration à E. Houbion, menuisier et architecte d'intérieur de Victor Horta[2].

Il fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 12 octobre 2000[3].

Frise en verre américain de style Art déco.

Architecture[modifier | modifier le code]

La devanture[modifier | modifier le code]

Vitrail ornant la baie d'imposte d'une porte.

L'établissement est précédé d'une terrasse surmontée d'une frise en verre américain de style Art déco et d'une marquise en fer et en verre.

La devanture du café, à la remarquable décoration « Art nouveau géométrique », est composée de deux parties symétriques disposées de part et d'autre d'une enseigne de style Art déco affichant le nom du Falstaff en lettres d'or.

Chaque partie de cette devanture comporte une vitrine tripartite ornée de boiseries de style « Art nouveau géométrique » intégrant deux cercles excentriques d'épaisseurs différentes. Un arc de cercle tangent vient s'appuyer sur le plus petit de ces deux cercles et se prolonge sur la porte d'entrée adjacente.

Les écoinçons de ces boiseries circulaires sont ornés de remarquables vitraux représentant des fleurs bleues aux feuillages sinueux typiques de la ligne en coup de fouet qui caractérise l'Art nouveau.

Les mêmes motifs floraux se répètent sur les vitraux qui ornent les baies d'imposte des portes situées à l'extrême gauche et à l'extrême droite de la façade.

L'enseigne Art déco
du Falstaff.
Boiseries Art nouveau
de la vitrine.
Vitrail ornant l'écoinçon
de la vitrine.

La décoration intérieure[modifier | modifier le code]

Si la décoration extérieure combine harmonieusement Art nouveau et Art déco, le Falstaff doit son intérieur unique à Bruxelles au mariage de l'Art nouveau et du style éclectique.

Boiseries[modifier | modifier le code]

Les boiseries intérieures reprennent le motif ornemental du cercle ou des cercles excentriques à plusieurs endroits :

  • les portes vitrées du sas d'entrée
  • les miroirs qui ornent les murs des salles
  • les lampes suspendues au-dessus du bar
  • les séparations entre les différentes salles
La première salle.
Lampes suspendues au-dessus du bar.
Boiseries suspendues reprenant le motif des cercles excentriques.

Vitraux[modifier | modifier le code]

Rampe en fer forgé.

La troisième et dernière salle de café est surmontée d'une grande verrière rectangulaire.

Le mur du fond de cette salle est orné de trois vitraux riches en couleurs représentant John Falstaff.

Taverne-restaurant le Falstaff 58.JPG
Taverne-restaurant Falstaff 56.JPG
Taverne-restaurant Falstaff 59.JPG

Fer forgé[modifier | modifier le code]

On signalera enfin la magnifique rampe en fer forgé qui orne l'escalier conduisant aux toilettes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]