Taux d'intérêt réel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En économie, le taux d'intérêt réel est le taux d'intérêt nominal corrigé du taux d'inflation et de la prime de risque.

L'équation de Fisher donne l'approximation suivante[1] :

i \approx r + \pi avec r le taux d'intérêt réel, i le taux d'intérêt nominal, et \pi le taux d'inflation

d'où se déduit :

r \approx i - \pi

Historique des taux d'intérêt réel[modifier | modifier le code]

Dans l’ouvrage The Theory of Interest[2] (publié en 1907 et republié en 1930), Irving Fisher (1867-1947) est le premier économiste à distinguer clairement taux d'intérêt nominal et taux d'intérêt réel, en fonction de la hausse des prix. Les années 1970, marquées par l'inflation, en particulier lors du second choc pétrolier, ont rendu cette approche importante. En France, le taux d'intérêt à 10 ans avait atteint son maximum historique à 17 %[3] en 1980, avant de baisser régulièrement. La décrue de l'inflation, encore plus accentuée, n'a pas permis de faire baisser les taux d'intérêt réel, dont le recul n'a eu lieu qu'une décennie plus tard et très progressivement. Ensuite, dès 2010, le taux d'intérêt réel, passé sous les 2 %, était inférieur des deux-tiers à sa moyenne des années 1990.

Année[4] 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 Moyenne années 80
Taux 10 ans (fr) 17,4% 14,8% 14,4% 13,4% 11,9% 9,2% 9,9% 8,6% 9,3% 10,0% 11,9%
Indice prix[5] 13,4% 11,8% 9,6% 7,4% 5,8% 2,7% 3,1% 2,7% 3,6% 3,4% 6,6%
Taux 10 ans réel 4,0% 3,0% 4,8% 6,0% 6,1% 6,5% 6,8% 5,9% 5,7% 6,6% 5,5%
Année[6] 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 Moyenne années 90
Taux 10 ans (fr) 8,6% 8,1% 5,6% 8,3% 6,6% 5,8% 5,3% 3,9% 5,5% 5% 6,3%
Indice prix[7] 3,2% 2,4% 2,1% 1,6% 1,8% 2,0% 1,2% 0,7% 0,5% 1,7% 1,7%
Taux 10 ans réel 5,4% 6,1% 3,5% 6,7% 4,8% 3,8% 4,1% 3,2% 5% 3,3% 4,6%
Année[8] 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Moyenne années 2000 2011 2012
Taux 10 ans (fr) 5% 4,3% 4,3% 3,7% 3,3% 4% 4,4% 3,4% 3,6% 3,4% 3,9% 3,2% 2,2%
Indice prix[9] 1,7% 2,1% 1,9% 2,1% 1,8% 1,6% 1,5% 2,8% 0,1% 1,5% 1,7% 2,1% 2,0%
Taux 10 ans réel 3,3% 2,2% 2,4% 1,6% 1,5% 2,4% 2,9% 0,6% 3,5% 1,9% 2,2% 1,1% 0,2%

Calcul exact et approximatif[modifier | modifier le code]

Le calcul exact est fait par une division : le taux d'intérêt réel, R, lorsque le taux nominal du prêt est T et celui de l'inflation est I, est donné par la formule 1+R = (1+T)/(1+I), c'est-à-dire R = (1+T)/(1+I)-1. Par exemple, avec T = 200 % et I = 100 %, de 100 %, R = ((1+2)/(1+1)) -1 = 50 %.

Lorsque le taux d'inflation est faible, mais seulement sous cette condition, le taux réel est approximativement égal à la différence entre le taux nominal et le taux d'inflation.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Considérons un prêt de 1 000 euros, d'une durée de 1 an, au taux de 7,1 % ; 1071 euros devraient être remboursés (1 000 + 71) dans un an.

Imaginons que le taux d'inflation prévu pour l'année à venir soit faible, c'est-à-dire de 2 %. À ce taux, ce qui coûte aujourd'hui 1 000 euros vaudra alors 1 020 euros dans un an. Comme 1 071 est égal à 1 020 augmenté de 5 %, avec le remboursement de l'emprunt (1 071 euros) on pourra acheter 5 % de plus dans un an qu'avec 1 000 euros aujourd'hui : la différence : 7,1 % - 2 % = 5,1 % est une bonne approximation de l'augmentation du pouvoir d'achat (5 %).

  • Considérons à nouveau un prêt de 1 000 euros, d'une durée de 1 an, mais à un taux d'intérêt de 32 %, soit nettement plus élevé ; 1 320 euros devraient être remboursés (1 000 + 320) dans un an.

Imaginons que le taux d'inflation prévu soit également plus élevé, soit 10 %. À ce taux, ce qui coûte aujourd'hui 1 000 euros vaudra 1 100 euros dans un an. Comme 1 320 est égal à 1 100 augmenté de 20 %, avec le remboursement de l'emprunt (1 320 euros) on pourra acheter 20 % de plus dans un an qu'avec 1 000 euros aujourd'hui : la différence de 32 % - 10 % = 22 % surestime davantage l'augmentation du pouvoir d'achat qui n'est lui que de 20 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fisher equation, en.wikipedia.org
  2. Irving Fisher 1930
  3. « Taux à 10 ans depuis 1980 pour la France », sur france-inflation.com
  4. Les taux de référence des bons du Trésor et OAT, site de la Banque de France [1]
  5. Site de l'INSEE [2]
  6. Les taux de référence des bons du Trésor et OAT, site de la Banque de France [3]
  7. Site de l'INSEE [4]
  8. Les taux de référence des bons du Trésor et OAT, site de la Banque de France [5]
  9. Site de l'INSEE [6]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]