Tau Herculis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tau Herculis
Description de cette image, également commentée ci-après

Dessin historique de la constellation d'Hercule constellation présentant Rukbalgethi Shemali (τ Her) comme le "genou du nord"

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 16h 19m 44,4368s[1]
Déclinaison 46° 18′ 48,119″[1]
Constellation Hercule
Magnitude apparente 3,89[1]
Caractéristiques
Type spectral B5 IV[1]
Indice U-B -0,57[2]
Indice B-V -0,155[2]
Astrométrie
Vitesse radiale −13,8[1] km/s
Mouvement propre μα = −13,15[1] mas/a
μδ = 39,31[1] mas/a
Parallaxe 10,37 ± 0,53 mas[3]
Distance 310 ± 20 al
(96 ± 5 pc)
Magnitude absolue -1,03
Caractéristiques physiques
Masse 4,9 M[4]
Rayon 3,55 ± 0,19 R[5]
Gravité de surface (log g) 4,02 ± 0,05[5]
Luminosité 700 L[4]
Température 15 615 ± 301 K[5]
Métallicité 0,15[6]
Rotation 46 km/s[7]
Âge 1 G a[4]

Autres désignations

Rukbalgethi Shemali, τ Her, 22 Her (Flamsteed), HR 6092, BD46 2169, HD 147394, FK5 608, HIP 79992, SAO 46028, GC 21987, CCDM J16197 +4619A

Tau Herculis (τ Her, τ Herculis) est une étoile de 4e magnitude de la constellation d'Hercule. Son nom traditionnel Rukbalgethi Shemali, bien que rarement utilisé de nos jours dans les journaux scientifiques, signifie le "genou du nord".

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tau Herculis est une sous-géante de type spectral B5IV. Sa masse vaut 4,9 fois celle du Soleil[4]. Bien que sa magnitude apparente soit de seulement 3,89, comme toutes les étoiles de type B, elle est très lumineuse, fournissant une luminosité bolométrique totale égale à 700 fois celle du Soleil[4]. Hipparcos estime sa distance à environ 96 parsecs de la Terre, soit 310 ± 20 années-lumière.

Cette étoile était l'étoile polaire nord autour de l'année 7400 BC, un phénomène qui devrait se reproduire aux environs de l'année 18400 à cause de la précession des équinoxes[4].

Noms traditionnels[modifier | modifier le code]

Son nom traditionnel Rukbalgethi Shemali est d'origine arabe et partage certaines caractéristiques étymologiques avec les étoiles Ruchbah et Zubeneschamali ; il signifie le "genou du nord" d'Hercule[8],[9].

En chinois, 七公 (Qī Gōng), signifiant Sept Excellences, fait référence à un astérisme constitué de τ Herculis, 42 Herculis, φ Herculis, χ Herculis, ν1 Bootis, μ1 Bootis et δ Bootis[10]. Par conséquent, τ Herculis elle-même est appelée 七公二 (Qī Gōng èr, la deuxième étoile des sept Excellences)[11].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) V* tau Her -- Double or multiple star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. a et b (en) J.-C. Mermilliod, Compilation of Eggen's UBV data, transformed to UBV (unpublished), , PDF (Bibcode 1986EgUBV........0M)
  3. (en) M. A. C. Perryman, L. Lindegren, J. Kovalevsky, E. Hoeg, U. Bastian, P. L. Bernacca, M. Crézé, F. Donati et M. Grenon, « The Hipparcos Catalogue », Astronomy & Astrophysics, vol. 323,‎ , p. L49–L52 (Bibcode 1997A&A...323L..49P)
  4. a, b, c, d, e et f (en) James B. Kaler, « TAU HER (Tau Herculis) », sur Stars
  5. a, b et c (en) E. L. Fitzpatrick et D. Massa, « Determining the Physical Properties of the B Stars. II. Calibration of Synthetic Photometry », The Astronomical Journal, vol. 129, no 3,‎ , p. 1642–1662 (DOI 10.1086/427855, Bibcode 2005AJ....129.1642F, arXiv astro-ph/0412542)
  6. (en) K. C. Smith et M. M. Dworetsky, « Elemental Abundances in Normal Late B-Stars and Hgmn-Stars from Co-Added IUE Spectra - Part One - Iron Peak Elements », Astronomy and Astrophysics, vol. 274, no 2,‎ , p. 335 (Bibcode 1993A&A...274..335S)
  7. (en) F. Royer, S. Grenier, M.-O. Baylac, A. E. Gómez et J. Zorec, « Rotational velocities of A-type stars in the northern hemisphere. II. Measurement of v sin i in the northern hemisphere », Astronomy and Astrophysics, vol. 393, no 3,‎ , p. 897–911 (DOI 10.1051/0004-6361:20020943, Bibcode 2002A&A...393..897R, arXiv astro-ph/0205255)
  8. Kurt Vonnegut, « Constellations: Hercules 'the Strongman' », The BBC (British Broadcasting Corporation) (consulté le 14 novembre 2010)
  9. « τ Her (Rukbalgethi Shemali) », Wikisky.org (consulté le 14 novembre 2010)
  10. (zh) 中國星座神話, written by 陳久金. Published by 台灣書房出版有限公司, 2005, (ISBN 978-986-7332-25-7).
  11. (zh) AEEA (Activities of Exhibition and Education in Astronomy) 天文教育資訊網 2006 年 6 月 26 日