Tattvartha Sutra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Tattvartha Sutra appelé aussi Tattvarthadigama Sutra ou Shastra-Moksha est un des premiers textes du jaïnisme apportant les bases de cette religion. Il est reconnu à l'heure actuelle par les deux branches de cette foi, fait rare; et c'est pourquoi les historiens pensent qu'il a été écrit avant le schisme, entre le Vème et IIème avant notre ère. Il est composé de dix chapitres écrits en sanskrit. Son titre se traduit par: La Vraie nature des réalités ou Le Manuel pour comprendre les réalités[1]. Accrédité à Umaswati, il pose les bases philosophiques et doctrinales du jaïnisme. Le premier chapitre porte sur le savoir et la connaissance; les trois suivants sur la cosmographie jaïne; le karma, les substances: les dravyas sont ensuite décrits. Le dernier chapitre parle de la libération: le moksha. Les Trois Joyaux, base des religions orientales est aussi un sujet abordés[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jainism The World of Conquerors, par Natubhai Shah, volume I, page 48, (ISBN 8120819381)
  2. The A to Z of Jainism de Kristi L. Wiley édité par Vision Books, pages 212 et 213, (ISBN 8170946816)

Voir aussi[modifier | modifier le code]