Tatsuta-taisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tatsuta.
Tatsuta-taisha
Tatsuta-Taisha02.JPG
Nom originel
龍田大社Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom en kanas
たつたたいしゃVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localité
Coordonnées
Culte
Type
Religion
Architecture
Style
Torii à l'entrée du Tatsuta-taisha.

Le Tatsuta-taisha (龍田大社?) est un sanctuaire shinto situé dans la ville de Sangō, préfecture de Nara au Japon. Il est également connu en japonais (en particulier de façon formelle) sous le nom (龍田神社?, Tatsuta-jinja).

Le sanctuaire bénéficie du patronage impérial au début de l'époque de Heian[1]. En 965, l'empereur Murakami ordonne que des messagers impériaux soient envoyés pour signaler les événements importants aux kamis gardiens du Japon. Ces heihaku sont d'abord présentés à seize sanctuaires dont le Tatsuta-taisha[2]

De 1871 jusqu'en 1946, le Tatsuta-taisha est officiellement désigné l'un des kanpei-taisha (官幣大社?), ce qui signifie qu'il se trouve au premier rang des sanctuaires soutenus par l'État[3].

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Breen et al., Shinto in History: Ways of the Kami, 2000, p. 74-75.
  2. Richard Ponsonby-Fane, Studies in Shinto and Shrines, 1962, p. 116-117.
  3. Richard Ponsonby-Fane, The Imperial House of Japan, 1959, p. 124.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]