Tatiana Nikolaïeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tatiana Nikolaïeva
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Bezhitsa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
Instrument
Maître
Genre artistique
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Robert-Schumann ()
Artiste du peuple de la RSFSR (en)
Artiste émérite de la RSFSR (en)
Médaille pour le Mérite au Travail (en)
Artiste du peuple de l'URSS
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata

Tatiana Petrovna Nikolaïeva (en russe : Татьяна Пeтрoвнa Николаева) est une compositrice et pianiste russe, née le à Bejitsa (oblast de Briansk). Elle meurt le à San Francisco[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Tatiana Nikolaïeva commence à jouer du piano à l'âge de trois ans, elle étudie au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou avec Alexandre Goldenweiser et Evgueni Goloubev[2]. En 1950, elle remporte le premier prix du Concours international Bach de Leipzig[3]. Lors de ce concours, elle rencontre Dmitri Chostakovitch et devient amie avec lui[3].

C'est elle qui crée le à Leningrad ses Vingt-quatre Préludes et Fugues[3].

À partir de 1959, elle devient professeur au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où elle succède à son professeur Alexandre Goldenweiser. Parmi ses élèves on peut compter le pianiste russe Nikolaï Louganski.

Son répertoire allait de Bach dont elle jouait l'intégralité de la musique composée pour le clavecin à la musique contemporaine russe et même française (elle a joué la Sonate d'Henri Dutilleux). Elle a enregistré plus de 100 disques. Elle réalisa également une fantaisie de concert pour piano seul d'après le conte musical Pierre et le loup de Sergueï Prokofiev (Pierre, L'oiseau, Le canard, Le chat, Le grand-père, Le loup, et La marche triomphale).

En 1971, elle partage avec Günther Leib le prix Robert-Schumann.

Elle est récompensée par un prix Staline en 1951, pour la composition d'un concerto pour piano avec orchestre, et sacrée Artiste du peuple de l'URSS en 1983. Elle est membre de l'Académie royale de musique de Suède.

Elle a été membre du jury du Concours International de Piano de Santander Paloma O’Shea en 1990[4].

Le , au cours d'un récital à San Francisco, elle fait une hémorragie infra-cérébrale et meurt 9 jours plus tard, le [1]. Elle est inhumée au cimetière de Novodevitchi.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Quintette pour cordes et piano, 1947

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Obituary: Tatiana Nikolayeva », sur The Independent, (consulté le )
  2. « Tatiana Nikolayeva (Piano, Arranger) - Short Biography », sur www.bach-cantatas.com (consulté le )
  3. a b et c « Tatiana Nikolayeva (piano) on Hyperion Records », sur Hyperion Records (consulté le )
  4. Paloma O’Shea Santander International Piano Competition “Winners, members of the jury and artistic guests”

Liens externes[modifier | modifier le code]