Tatiana Marinenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tatiana Marinenko
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 22 ans)
Jartsy, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Sépulture
Jartsy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Татьяна Мариненко
Nationalité
Formation
Université de Polotsk
Activités
Résistante, enseignanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Distinctions

Tatiana Savelievna Marinenko (en russe : Татьяна Савельевна Мариненко), née le à Soukhoï Bor et morte assassinée le à Jartsy, est une partisane soviétique et un agent de renseignement pour le NKVD pendant la Seconde Guerre mondiale[1]. Elle reçut le titre d'Héroïne de l'Union soviétique à titre posthume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la région de Vitebsk, en Biélorussie, elle est née dans une famille de fermiers, aînée d'une fratrie de cinq. En 1939, elle obtient son diplôme à l'Université de Polotsk et est envoyée pour enseigner dans une école primaire[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que la Biélorussie est occupée par les troupes allemandes, elle rejoint les partisans sous le pseudonyme « Vassiliok » (en russe : Василёк ou « Bleuet »)[3]. Ils distribuent des tracts dans les rues de Polotsk mais une taupe dans l'organisation informe les Allemands de leurs actions. Trahie, elle est arrêtée en compagnie de son frère, fin juillet 1942[2]. Le 2 août, son frère et elle sont exécutés par les troupes allemandes, après trois jours de tortures[3].

Elle ne reçut le titre de Héros de l'Union soviétique qu'en 1965 par un décret du Soviet suprême qui offrait ce titre à tous les partisans soviétiques dont les faits et gestes n'avaient pas été connus avant la fin de la guerre[3]. Elle est aussi récipiendaire de l'Ordre de Lénine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henry Sakaida, Heroines of the Soviet Union 1941–45, Bloomsbury Publishing, , 64 p. (ISBN 978-1-78096-692-2, lire en ligne)
  2. a et b (ru) « Герой дня. Татьяна Мариненко », sur polkrf.ru (consulté le )
  3. a b et c « Мариненко Татьяна Савельевна », sur www.warheroes.ru (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]