Tatiana Golikova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tatiana Golikova
Illustration.
Tatiana Golikova, 2016.
Fonctions
Vice-présidente du gouvernement russe
chargé de la Politique sociale, du Travail, de la Santé et des Retraites
En fonction depuis le
(3 ans, 6 mois et 17 jours)
Président Vladimir Poutine
Président du gouvernement Dmitri Medvedev
Mikhaïl Michoustine
Gouvernement Medvedev II
Michoustine
Prédécesseur Poste créé
Présidente de la Cour des comptes
de la Fédération de Russie

(4 ans, 7 mois et 27 jours)
Président Vladimir Poutine
Prédécesseur Sergueï Stepachine
Successeur Alexeï Koudrine
Ministre de la Santé et du Développement social

(4 ans et 8 mois)
Président Dmitri Medvedev
Président du gouvernement Vladimir Poutine
Prédécesseur Mikhaïl Zourabov
Successeur Veronika Skvortsova (Santé)
Maxime Topiline (Travail & Affaires sociales)
Biographie
Nom de naissance Tatiana Alekseïevna Golikova
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Mytichtchi (Russie)
Nationalité Russe
Parti politique Russie unie
Conjoint Viktor Khristenko
Profession Économiste

Signature de Tatiana Golikova

Tatiana Alekseïevna Golikova (en russe : Татьяна Алексеевна Голикова), née le à Mytichtchi (Russie), est une économiste et une femme politique russe. Après avoir travaillé au ministère des Finances, elle devient en 2007 ministre de la Santé et du Développement social, poste qu'elle conserve jusqu'en 2012, lorsque Vladimir Poutine redevient président ; alors, comme plusieurs autres ministres (le ministre des Transports Igor Levitine (en) et celui de l'Éducation Andreï Fursenko), elle est nommée conseillère auprès du président de la Fédération, s'occupant toujours du domaine de la santé, mais cette fois-ci au Kremlin[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est mariée à Viktor Khristenko, ministre de l'Industrie entre 2004 et 2012.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Avril, « Poutine place ses pions au cœur du pouvoir », in Le Figaro, mercredi 23 mai 2012, page 8.

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]