Tartre dentaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tartre.
Plaque de tartre

Le tartre dentaire est de la plaque dentaire minéralisée.

Contrairement à la plaque dentaire, qui doit être éliminée régulièrement avec une bonne hygiène bucco-dentaire, le tartre ne peut plus être enlevé avec une brosse à dents. Le détartrage se fait à l'aide d'appareils ultrasoniques et de curettes.

Formation[modifier | modifier le code]

Le tartre se forme majoritairement au niveau de la face linguale (c'est-à-dire du côté de la langue) des incisives inférieures. En effet la salive des glandes sub-linguales contient une concentration importante de calcium, ce qui facilite la minéralisation. On l'observe aussi sur la face vestibulaire (c'est-à-dire du côté de la joue) des premières molaires supérieures. S'il se dépose plus rarement ailleurs, il peut affecter toutes les dents en cas de mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Le tartre se forme plus ou moins vite selon les individus. Le phénomène dépend de différents facteurs :

  • qualité du brossage : mieux la plaque dentaire est éliminée, moins le tartre pourra se former ;
  • caractéristiques de la salive (pH, pouvoir tampon, quantité, etc.) ;
  • action d'agents exogènes. C'est ainsi que le tabac, les radiations ou certains médicaments induisent une diminution ou une suppression du flux salivaire et donc un risque accru de développement de la plaque bactérienne et, par conséquent, du tartre.
La plaque dentaire se depose à la surface du tartre dentaire

Le tartre, normalement clair, peut être coloré soit par le sang, soit par la consommation de produits comme le thé, le café ou le tabac, et présenter des teintes plus ou moins proches du brun foncé. Ce genre de colorations est observable au niveau des caries ou des caries stoppées.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le tartre peut se déposer sur toute la surface des dents. On distingue :

  • le tartre supra-gingival : c'est celui qu'on peut voir à l'œil nu. Il est généralement de couleur blanchâtre ;
  • le tartre sous-gingival : c'est le tartre qui s'est déposé sur la racine de la dent, à l'abri de la gencive, au niveau des poches parodontales. Il est souvent beaucoup plus foncé. Ce tartre est le plus dommageable : les bactéries sont protégées à l'intérieur de la poche, et progressivement la flore aérobie se transforme en flore anaérobie, plus pathogène. Par ailleurs, comme on ne le voit pas, on ne s'en rend pas compte.

Prophylaxie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le meilleur moyen d'éviter la formation de tartre est d'avoir une bonne hygiène bucco-dentaire soit un brossage doux, de deux minutes minimum, 2 fois par jour ainsi que l'utilisation de la soie dentaire tous les jours[réf. souhaitée], et de faire une visite chez le Chirurgien-Dentiste au moins une fois par an (2 fois de préférence)[réf. souhaitée]. Un détartrage régulier chez le dentiste est également préconisé. Il convient de ne pas seulement brosser les dents mais également la gencive, par exemple avec une brosse à dent aux poils plus souples. L'usage de fil dentaire est fortement recommandé pour éliminer la plaque entre les dents, le tartre se développant facilement dans les espaces exigus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]