Tartre (eau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tartre.
Tartre (microscopie électronique à balayage micrographie, dimensions 64 x 90 µm)

Le tartre est un dépôt calcaire issu de la précipitation des minéraux contenus dans l’eau sous l’effet de la chaleur, fréquemment retrouvé dans les canalisations.

Il ne doit pas être confondu avec le tartre dentaire dont la composition est différente.

Formation des tartres[modifier | modifier le code]

Dans certaines conditions (en présence d'une augmentation de la température, de catalyseurs, de noyaux de cristallisation, de certaines bactéries), ces minéraux peuvent précipiter, cristalliser ou être utilisés par des biofilms bactériens (bioconcrétion).

Par exemple, des sels minéraux qui restent sous la forme d'ions dans de l'eau froide, précipitent sous forme de carbonate de calcium.

Quand cela arrive dans une bouilloire, machine à laver le linge, ou un chauffe-eau, le tartre réduit leurs performances.

Le tartre est essentiellement composé de carbonate de calcium, plus ou moins coloré par des oxydes métalliques, matières organiques, etc. Il existe une multitude de cristallisations du carbonate de calcium. On distingue deux ensembles :

  • calcite : cristaux compacts et irréguliers avec un pouvoir élevé d'accrochage ;
  • aragonite : cristaux de carbonate de calcium de forme géométrique régulière (aiguilles par exemple), avec un faible pouvoir d'accrochage.

Certains matériaux (inox, téflonetc.) ralentissent la formation de tartre.

Dans les canalisations[modifier | modifier le code]

Par extension, on désigne également sous le nom de tartre l'ensemble des sels de calcium se déposant dans des canalisations. Il peut s'agir de :

  • carbonate de calcium ;
  • oxalate de calcium ;
  • phosphate de calcium ;
  • silicates.

Le tartre se manifeste sous forme de dépôts blancs qui se déposent sur les résistances, parois, canalisations, etc. On dit de cette eau qu'elle est calcaire.

Si dans l'absolu, il n'y a aucun danger pour la santé à boire une eau très calcaire, le tartre abîme, entre autres, les appareils :

  • le calcaire se dépose sur la résistance des machines à laver et entraîne une surconsommation de 30 % des produits lessiviels ;
  • réduction du diamètre des canalisations dû à l'entartrage. Un millimètre de calcaire déposé dans un tuyau de vingt millimètres de diamètre correspond à 15 % de rendement perdu ;
  • l'entartrage de la chaudière agit comme un isolant empêchant le transfert thermique et l'efficacité de l'échange. C'est la cause d'une surconsommation d'énergie ;
  • l'eau calcaire entraîne une surconsommation de sel régénérant et de liquide de rinçage d'un lave-vaisselle ;
  • entartre les équipements électroménagers (cafetière, bouilloire, etc.) et réduit leur durée de vie ;
  • entartrage des radiateurs, la réduction du diamètre des canalisations. Ceci entraîne une perte d'échange, le grippage des robinets et thermostats.

Les dépôts de tartre augmentent le risque de proliférations bactériennes, surtout lorsque les eaux stagnent à une température élevée.

Comment retirer le tartre des canalisations[modifier | modifier le code]

Les ions carbonates du carbonate de calcium ainsi cristallisé sont une dibase faible de Bronsted. Par conséquent, pour l'enlever, il est nécessaire d'y ajouter un acide pour dissoudre le tartre. Les produits les plus vendus contiennent des acides dont l'acide chlorhydrique, l'acide acétique, l'acide lactique etc. L'important ici est de diminuer le pH et de l'amener suffisamment bas pour que l'équilibre soit déplacé vers le sens de la formation d'ions hydrogénocarbonates ou d'acide carbonique. Dans les canalisations domestiques, il faut faire attention au caractère irritant et corrosif de ces acides mais aussi il faut veiller à ne pas mélanger ces acides avec de l'eau de Javel sous peine de formation de dichlore gazeux hautement toxique.)

Formule de l'acide lactique

Par exemple, le détartrant à base d'acide lactique doit être versé dans les canalisations après l'avoir dilué dans un volume d'eau.

Avec [H+] = 1,3×10-4 mol/L à 25 °C[1], pH = 3,88. Il permet donc d'engendrer les réactions suivantes :

CaCO3 + 2 CH3CH(OH)COOH → Ca2+ + H2CO3 + 2 CH3CH(OH)COO

H2CO3 → H2O + CO2

Le tartre est ainsi réduit à l'état de gaz carbonique et le calcaire passe dans l'eau en tant qu'ion soluble (lactate de calcium).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Physique-Chimie TleS, Hatier 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]