Tarte tropézienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarte tropézienne
Image illustrative de l'article Tarte tropézienne
Tarte tropézienne

Lieu d’origine Saint-Tropez
Créateur Alexandre Micka
Date 1955
Place dans le service dessert
Température de service froid
Ingrédients brioche, crème fouettée et crème pâtissière
Accompagnement côtes-de-provence rosé
vin moelleux
vin doux naturel
Classification marque déposée

La tarte tropézienne (ou « tropézienne ») est un gâteau monté à partir d'une brioche au sucre, fendue en deux au niveau de sa taille, et garnie d'un mélange de deux crèmes (crème pâtissière et crème fouettée ), une recette d'origine familiale du pâtissier Alexandre Micka. La recette est déposée et secrète.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débarqué en Provence au début des années 1950, Alexandre Micka, pâtissier d'origine polonaise, décida d'ouvrir une boulangerie pâtisserie à Saint-Tropez. Il a apporté de Pologne la recette d'un gâteau brioché à la crème de sa grand-mère qu'il vend dans sa pâtisserie. En 1955, le film de Roger Vadim, Et Dieu... créa la femme est tourné à Saint-Tropez. Alexandre Micka fut chargé de réaliser les repas pour toute l'équipe. Il présente sa tarte. Brigitte Bardot lui suggère de se nommer « tarte de Saint-Tropez ». Le pâtissier, lui, opta pour « tarte tropézienne ». Dans la foulée, il déposa la marque et le brevet de fabrication[1].

Le restaurant et les magasins « La Tarte Tropézienne[2] » existe toujours à Saint-Tropez et le long de la Côte d'Azur.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

La tropézienne est une brioche parsemée de sucre en grains qui est fourrée d'un mélange de crème au beurre et de crème pâtissière, éventuellement aromatisée avec de l'eau de fleur d'oranger ou plus rarement de rhum. Depuis le milieu des années 2000, la technique de fabrication de la crème pâtissière s'est automatisée.

Accord mets / vin[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, il est conseillé d'accompagner cette tarte soit d'un côtes-de-provence rosé, soit d'un vin moelleux, tel que le monbazillac ou d'un vin doux naturel comme le muscat de Beaumes-de-Venise[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire de la tarte tropézienne
  2. « La Tarte Tropézienne », sur latartetropezienne.fr (consulté le 8 septembre 2016)
  3. Accord mets / vin avec la tarte tropézienne sur le site Platsnetvins (taper : « tarte tropézienne »)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]