Tarte à la papette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Papette.

Papette
Tarte à la papette
Image illustrative de l’article Tarte à la papette

Lieu d’origine Gex (Ain)
Créateur recette traditionnelle
Place dans le service dessert
Ingrédients pâte briochée et crème pâtissière

La tarte à la papette, généralement dénommée simplement papette[1], constitue le dessert traditionnel du Pays de Gex dans l'Ain (France). Ce type de dessert trouve diverses déclinaisons à travers la région incluant l'Ain, le département du Jura et le canton de Vaud (Suisse).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme «  papette » est un vieux mot de dialecte bourguignon[2] et romand[3] désignant une bouillie ou une soupe épaisse[4] ; en l'occurrence, il désigne la garniture de la tarte.

Ingrédients[modifier | modifier le code]

La tarte à la papette est constituée d'un fond de tarte en pâte briochée rempli d'une crème pâtissière (la papette) cuite au four en même temps que la pâte. Elle était originellement cuite dans le four du boulanger, et l'on peut encore parfois la déguster cuite au feu de bois lorsqu'elle est servie à l'occasion de festivités[5]. Selon les habitudes locales, la crème est parfumée à la vanille ou à la fleur d'oranger.

Aire géographique[modifier | modifier le code]

La papette est largement présente dans le Pays de Gex où on la trouve dans toutes les boulangeries-pâtisseries artisanales ; c'est le cas par exemple des trois boulangeries traditionnelles de Gex[6]. Très appréciée des Gessiens qui la dégustent régulièrement[7], elle constitue le dessert traditionnel des manifestations organisées par les communes ou les associations locales[5]. En effet, elle est facile à confectionner en grande quantité et à découper en parts individuelles, et elle peut se déguster sans couverts.

On trouve des préparations voisines plus au sud, dans le Bugey, sous le nom de tarte à la gomme[8], et plus au nord, dans le Haut-Jura, sous le nom de papet jurassien[9], à l'est dans le canton de Vaud, sous le nom de salée au sucre.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Nos produits », sur Boulangerie Reygrobellet (consulté le 11 octobre 2013).
  2. F. Fertiault, Dictionnaire du langage populaire verduno-chalonnais, Paris, Émile Bouillon, , p. 298.
  3. Jean Humbert, Nouveau glossaire genevois, vol. 2, Genève, Jullien Frères, (lire en ligne).
  4. J. L. L. d'Artrey, Le français moderne, vol. 20, Paris, D'Artrey, , p. 119.
  5. a et b « Venez voguer avec la Lyre chalaisienne », sur La Tribune républicaine en ligne (consulté le 11 octobre 2013).
  6. « Patrimoine culturel & historique - Gastronomie », sur Office de tourisme Pays de Gex - La Faucille (consulté le 11 octobre 2013).
  7. Ain, Paris, Guides Gallimard, (ISBN 2-74-240466-X).
  8. « Chez les boulangers-pâtissiers », sur Université Lumière Lyon 2 (consulté le 11 octobre 2013).
  9. « Le papet jurassien », sur keldelice.com (consulté le 11 octobre 2013).