Tarrha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tarrha (en grec ancien Tάρρα), aussi connue sous les noms Tarrhus ou Tarros (Τάρρος), est une polis (cité-État de Grèce antique) située en Crète ancienne, au sud-ouest de l'île, près des gorges de Samaria, sur l'emplacement de l'actuel village d'Agía Rouméli[1]. Elle était située sur la colline, près de la mer.

Mythologie[modifier | modifier le code]

L'écrivain grec Pausanias le Périégète évoque dans sa Description de la Grèce une tradition selon laquelle le dieu Apollon, après avoir tué le serpent Python près de Delphes en Phocide, se rend jusqu'en Crète, à Tarrha, pour y être purifié de la souillure du meurtre par le prêtre Carmanor[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Tarrha est la cité d'origine du grammairien grec antique Loukillos de Tarrha, qui vécut au Ier siècle et dont les écrits, actuellement perdus, ne sont connus que par des auteurs postérieurs l'ayant utilisé comme source : Didymus Chalcenterus et Zénobios[3].

Redécouverte et fouilles archéologiques[modifier | modifier le code]

L'archéologue Robert Pashley est le premier archéologue moderne à localiser la cité antique et à y mener des fouilles. Il l'évoque dans son ouvrage Voyages en Crète (Travels in Crete). Le site recèle des stèles de pierre portant des inscriptions et un symbole de hache double. L'une d'entre elles est exposée au Musée archéologique de La Canée[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Talbert, éd., Barrington Atlas of the Greek and Roman World, Princeton, Princeton University Press, 2000, p. 60, et les notes à cette page.
  2. Pausanias, Description de la Grèce, X, 16, 5.
  3. Manuel Baumbach: "Lukillos", dans Der Neue Pauly, Brill Online Reference Works. Page consultée le 4 mars 2020.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources antiques[modifier | modifier le code]