Tarim (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarim.

Le Tarim
Illustration
Carte.
Carte hydrographique du bassin du Tarim.
Caractéristiques
Longueur 2 030 km
Bassin 557 000 km2
Bassin collecteur Tarim
Débit moyen 158 m3/s
Cours
Géographie
Pays traversés Drapeau de la République populaire de Chine République populaire de Chine

Le Tarim est un fleuve sans embouchure traversant le désert du Taklamakan dans le sud du Xinjiang, une des cinq régions autonomes de République populaire de Chine. Il forme le bassin du Tarim.

Avant l'utilisation massive des eaux du Tarim pour irriguer des champs de coton, il aboutissait dans les marécages salés du Lob Nor, qui est maintenant asséché. Maintenant les eaux du fleuve parviennent épisodiquement jusqu'au lac Taitema, situé 160 km au sud-ouest du Lob Nor.

C'est la plus longue rivière endoréique de Chine avec un volume d'eau écoulé annuel de 4 à 6 millions de mètres cubes. Son bassin est le lieu d'habitat d'environ 10 millions de Chinois ainsi que de différentes minorités ethniques dont des Ouïghours et des Mongols.

Le Tarim est peu profond, non navigable sur toute sa longueur et il forme en raison des grandes quantités de limon qu'il charrie des anastomoses à proximité de son débouché dans la dépression de Godzareh.

Le système Tarim-Yarkand est long d'environ 2 000 km, cependant le fleuve change souvent de lit si bien que sa longueur varie d'une année sur l'autre.

La surface du bassin du Tarim est de 557 000 km2. Le lit dans lequel la rivière coule n'est pas fixe. Le débit du fleuve va en diminuant dans la partie inférieure de son cours en raison d'importantes pertes liées à une forte évaporation et au détournement de ses eaux pour les besoins de l'irrigation. La période d'étiage s'étend d'octobre à avril. La période des hautes eaux s'étend de mai à septembre et résulte de la fonte des neiges dans les lointaines montagnes des monts Tian (Tian Shan) et de la cordillère du Kunlun (Kunlun Shan).

Les anciens Chinois pensaient que le Tarim était le cours supérieur du fleuve Jaune mais, au temps de l'ancienne dynastie Han, on savait déjà qu'il débouchait dans le Lob Nor.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Tarim se forme à la jonction des rivières Aksou, Yarkand et Hotan, cette dernière étant habituellement à sec, à 37 km en aval du point de confluence de la rivière Yarkand avec la rivière Kashgar. La rivière Aksou est le seul cours d'eau qui soit permanent toute l'année. Il est le plus important tributaire du Tarim, fournissant à lui seul 70 à 80 % du volume d'eau total.

Climat du bassin du Tarim[modifier | modifier le code]

Le bassin inférieur du Tarim est une plaine aride recouverte d'alluvions et de sédiments lacustres et bordée par d'imposantes chaînes de montagne. Il s'agit de la région la plus aride de l'Eurasie. Il est occupé en grande partie par le désert du Taklamakan, dont les sables couvrent une surface de 270 000 km2.

Les précipitations dans le bassin du Tarim sont sporadiques, voire nulles certaines années. Dans le désert du Taklamakan et dans le Lob Nor la hauteur annuelle des précipitations s'élève à 12 mm. Dans les zones de piémont la hauteur annuelle des précipitations varie entre 50 mm et 200 mm. Dans le massif des Tian Shan, qui bénéficie d'un climat nettement plus humide, cette hauteur dépasse les 500 mm. Les eaux du Tarim gèlent tous les ans de décembre à mars.

Faune et flore du bassin du Tarim[modifier | modifier le code]

La végétation dans le bassin du Tarim se concentre essentiellement le long du Tarim et de ses affluents. Là, en bordure des sables, poussent des arbustes et des arbres rabougris, et plus particulièrement des armoises. Une forêt galerie constitué de peupliers borde directement la rivière.

Le Tarim est poissonneux et la vie animale y est variée sur ses rives et dans le désert tout proche. La vallée et les lacs du Tarim constituent un point d'arrêt pour de nombreux oiseaux migrateurs qui profitent des ressources qu'offrent ces lieux pour y faire étape.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]