Tarière de Pressler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tarière de Pressler

Une tarière de Pressler ou sonde de Pressler, (inventée en Allemagne en 1867 par un forestier allemand, Maximilian Robert Pressler, le zuwachsbohrer[1] mais fabriquée en Suède[2]), est un outil spécialisé utilisé pour extraire une carotte de tissu de bois d'un arbre vivant avec des dommages relativement mineurs pour la plante [3]. L'outil se compose d'une poignée, d'une mèche et de la cuillère qui rentre dans la tarière; cette dernière est généralement fabriquée en acier au carbure. La tarière est le plus souvent utilisée par les forestiers, les chercheurs et les scientifiques pour déterminer l'âge d'un arbre, la science également appelée dendrochronologie. L'opération permet à l'utilisateur de compter les anneaux de croissances dans la carotte d'échantillon, pour révéler l'âge de l'arbre examiné et son taux de croissance. Après utilisation, l'outil se démonte: la mèche et la cuillère s'insèrent dans la poignée, ce qui le rend très compact et facile à transporter.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Un échantillon de carotte extrait

L'utilisation efficace de la tarière de Pressler nécessite une formation spécialisée. Les échantillons sont prélevés à hauteur de souche ou de tronc, selon l'objectif de l'utilisateur ; pendant l'utilisation, la mèche doit être bien lubrifiée, ce qui facilite son utilisation et l'empêche de se coincer dans le bois.

Entretien[modifier | modifier le code]

Comme pour tout autre outil, la tarière de Pressler doit être correctement entretenue pour la maintenir en bon état de fonctionnement; elle doit être soigneusement nettoyée après chaque utilisation et séchée avant le stockage. Des kits d'affûtage sont disponibles et doivent être utilisés régulièrement, si possible avant lorsque ces mèches deviennent ternes.

Les types[modifier | modifier le code]

Elles viennent en différentes longueurs et diamètres et ont différents types de filets. Les diamètres les plus courants sont les foreurs de 4, 4,3 et 5,15 millimètres . Il existe deux types différents, à savoir: deux et trois filets. Le type à deux filets est plus approprié pour les bois durs, car il coupe à un rythme plus lent, ce qui applique plus de couple. Il s'ensuit alors que la tarière à trois filets pénétrera le bois plus rapidement que la première.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Revue des eaux et forêts, Lucien Laveur, (lire en ligne)
  2. Annales de Normandie, Laboratoire d'éthnographie régionale., (lire en ligne)
  3. Grissino-Mayer, « A manual and tutorial for the proper use of an increment borer », Tree-Ring Research, vol. 59,‎ , p. 63–79

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Increment Borer, Virginia Tech
  • [PDF]Jerome Chave. Measuring wood density for tropical forest trees a field manual. Lab. Sixth Framework Programme (2002-2006). Evolution et Diversité Biologique Université Paul Sabatier. Lire en ligne

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Maximilian Robert Pressler, Zur Forstzuwachskunde mit besonderer Beziehung auf den Zuwachsbohrer und dessen practische Bedeutung u. Anwendung in sachen holzwirthschaftlicher forschungs-schatzungspflege- u. nutzungs-technik, zugleich als 2nd wesentlich verbesserte auflage des im heft 5 des obgenannten werkes behandelten zu- wachsbohrere alterer construction fur forstbehoden forstpraktiker u. waldbesitzer: Halfte i, (lire en ligne)