Tarcisio Burgnich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tarcisio Burgnich
Image illustrative de l'article Tarcisio Burgnich
Burgnich (à gauche) à la lutte avec l'Argentin René Houseman à la Coupe du monde 1974
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (78 ans)
Lieu Ruda (Italie Drapeau : Italie)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 19581977
Poste Défenseur central puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
?-1958 Drapeau : Italie Udinese
Parcours professionnel1
Saisons Club 0M.0(B.)
1958-1960 Drapeau : Italie Udinese 008 (0)
1960-1961 Drapeau : Italie Juventus 016 (0)[1]
1961-1962 Drapeau : Italie Palerme 031 (1)
1962-1974 Drapeau : Italie Inter 358 (5)
1974-1977 Drapeau : Italie Naples 084 (0)
Total 497 (6)
Sélections en équipe nationale2
Années Équipe 0M.0(B.)
1963-1974 Drapeau : Italie Italie 066 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1978-1980 Drapeau : Italie Livourne
1980-1981 Drapeau : Italie Catanzaro
1981-1982 Drapeau : Italie Bologne
1982-1984 Drapeau : Italie Côme
1984-1986 Drapeau : Italie Genoa
1986-1987 Drapeau : Italie LR Vicence
1987-1988 Drapeau : Italie Côme
1988-1989 Drapeau : Italie Catanzaro
1989-1991 Drapeau : Italie Cremonese
1991-1992 Drapeau : Italie Salernitana
1992-1993 Drapeau : Italie Côme
1994-1995 Drapeau : Italie Livourne
1995-1997 Drapeau : Italie Foggia
1997-1998 Drapeau : Italie Genoa
1998-1999 Drapeau : Italie Lucchese
1999-2000 Drapeau : Italie Ternana
2000-2001 Drapeau : Italie Pescara
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Tarcisio Burgnich (né le à Ruda dans le Frioul-Vénétie julienne) est un footballeur international italien (qui jouait au poste de défenseur), devenu par la suite entraîneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tout au long de sa carrière, Burgnich a joué pour Udinese, Juventus, Palerme, Internazionale, et Napoli; Bien qu'il ait gagné des titres avec la Juventus et le Napoli, il est le plus connu pour son temps avec l'Inter Milan, où il était un membre de Helenio Herrera Grande Inter côté.Il a fait équipe avec son coéquipier Giacinto Facchetti dans l'arrière-ligne de l'équipe et a joué un rôle clé dans les succès de l'équipe dans le système caténaccio défensif de Herrera, en raison de son rythme, son endurance, ses capacités offensives, Titres, deux Coupes d'Europe et deux Coupes Intercontinentales.

Au niveau international, Burgnich a représenté l'équipe nationale italienne de football aux Jeux olympiques d'été de 1960, où ils ont terminé à la quatrième place, et à trois Coupes du Monde de la FIFA, remportant une médaille de la Coupe du Monde de la FIFA 1970. Il a également été membre de l 'équipe nationale qui a remporté le championnat d' Europe de l 'UEFA pour la première fois en Italie, en 1968.

Un joueur polyvalent, il était capable de jouer dans n'importe quelle position défensive, adepte comme un balayeur, comme un centre-arrière, et aussi comme un droit-arrière. En raison de son physique imposant, ainsi que de son style de jeu tenace, le coéquipier de l'Inter Armando Picchi (qui était le capitaine et la balayeuse du côté) lui a donné le surnom "La Roccia"

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Un joueur fort, large, rapide et énergique, Burgnich est considéré comme l'un des plus grands défenseurs italiens de son temps; Sa capacité dans l'air, son physique imposant, sa constance et son style de jeu agressif et efficace lui valurent le surnom de «La Roccia», malgré sa taille peu élevée. Ancien milieu offensif, milieu de terrain central, il était un footballeur tactique, intelligent, et travaillant dur qui était apte à aider son équipe à la fois offensivement et défensivement; Il a été capable de jouer dans plusieurs positions défensives, et tout au long de sa carrière, il a été déployé comme un centre-arrière, comme un balayeur (en particulier dans sa carrière postérieure), et comme un droit-sided arrière-arrière ou wing-back, Où il a particulièrement excellé dans le système de caténaccio Herrera, en raison de son rythme, l'endurance, la physicalité et la ténacité. Il a formé un partenariat important avec le plus offensif de gauche arrière-gauche Facchetti au cours de sa carrière, qui est considéré comme l'un des plus grands back-back pairings dans l'histoire du football.

Bien qu'il était moins habile à commencer à attaquer des jeux de la ligne arrière que Facchetti, le plus défensif esprit Burgnich était un «défensif à l'ancienne», étant un excellent marqueur homme et un attaquant difficile, qui a été difficile à battre dans un sur situations. Il était également connu pour son anticipation et ses réactions, ainsi que sa concentration et sa discipline à la fois sur et hors du terrain.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

« Je ne me suis jamais autant diverti qu'en jouant au ballon »

— Tarcisio Burgnich

Il joue tout d'abord à l'Udinese notamment aux côtés de Dino Zoff, son club formateur (et grosse équipe de sa région natale).

Au bout de deux saisons passées dans le nord-est, il rejoint sur recommandation de Giampiero Boniperti le club de la Juventus (où il dispute son premier match le lors d'une déroute contre la Fiorentina 3-0). Il joue 13 matchs de championnat lors de sa première saison, mais n'est pas reconduit par le club bianconero la saison suivante, n'ayant pas réussi à s'adapter au style de jeu de l'équipe (ajouté à cela un léger stabisme[2]).

Il s'impose à Palerme mais surtout à l'Inter Milan avec lequel il dispute 467 matchs (pour 6 buts) et remporte deux coupes d'Europe des clubs champions et quatre championnats d'Italie.

Défenseur rugueux, son style est parfaitement adapté au catenaccio imposé à l'Inter par l'entraîneur Helenio Herrera. Il est d'ailleurs surnommé durant sa carrière la roccia[3] (la roche).

En sélection[modifier | modifier le code]

Burgnich est également membre de la Nazionale (l'équipe d'Italie), avec laquelle il remporte le Championnat d'Europe 1968.

Il atteint également la finale de la Coupe du monde 1970. À l'occasion de cette coupe du monde, il inscrit le but égalisateur à 2-2 contre la RFA au cours de la légendaire demi-finale de Mexico (score final : 4-3 pour l'Italie). C'est le seul et unique but en compétition de Burgnich au cours de ses 66 sélections (nb : il inscrit également un but lors d'un match amical)[4].

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Juventus
 
Drapeau : Italie Inter Milan


En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Italie

Vie Personnelle[modifier | modifier le code]

Burgnich a des racines croates du côté de son père, puisque la ville d'Udine faisait partie de l'Empire austro-hongrois avant la Première Guerre mondiale

Après la retraite[modifier | modifier le code]

Après sa retraite, Burgnich a travaillé comme un gestionnaire pendant et après presque vingt ans, avec peu de succès. Pendant ce temps il a dirigé Catanzaro, Bologne, Côme, Livourne, Foggia, Lucchese, Cremonese, Gênes, Ternana et Vicenza.

Notes et références[modifier | modifier le code]